Andrea Bargnani : le jour où il a un peu trop « believed he could fly »

Andrea Bargnani, 36 ans aujourd'hui, est l'une des plus grosses déceptions de l'ère moderne pour un n°1 de Draft. Pour l'éternité, on se souviendra de cette tentative de dunk en 2014.

Warrick EriksenPar Warrick Eriksen | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / FAIL
Andrea Bargnani : le jour où il a un peu trop « believed he could fly »

L'année dernière, David West expliquait que les Toronto Raptors de la fin des années 2000 avaient "7 ans d'avance sur le reste de la NBA", grâce aux profils très stretch de Chris Bosh et Andrea Bargnani. Si Bosh a prospéré par la suite, l'Italien n'a jamais vraiment explosé en NBA malgré son statut de n°1 de Draft.

Son escale à New York, où il espérait pouvoir faire décoller sa carrière, a notamment été un échec retentissant.

Andrea Bargnani, qui fête ses 36 ans aujourd'hui, n'a plus joué depuis 2017 et on ne le reverra très vraisemblablement plus sur les parquets. L'ancien joueur des Raptors n'a malheureusement pas énormément de highlights à son actif, même si ses premières saisons au Canada ont été intéressantes. A New York, en revanche, il y aura toujours, pour l'éternité, cette tentative de dunk en 2014 contre les Philadelphie Sixers, achevée par un fail énorme et une mâchoire dans le sol.

Pourquoi les Raptors de Chris Bosh avaient 7 ans d'avance sur le reste de la NBA

Le démarrage était beau. Le décollage semblait très honnête. Mais le vol et l'atterrissage ont été beaucoup, beaucoup plus poussifs. Il y avait même eu quelques montages avec "I Believe I can fly" de R-Kelly en fond pour illustrer cette séquence peu glorieuse.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest