Ben Simmons a très mal pris les propos du coach, cause du divorce ?

Ben Simmons ne veut plus jouer aux Philadelphia Sixers. Une décision justifiée par les propos de Doc Rivers à son égard ?

Julia BeaugerPar Julia Beauger | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Ben Simmons a très mal pris les propos du coach, cause du divorce ?

Ça fait quelques semaines qu’on se doute que l’histoire de Ben Simmons et des Philadelphia Sixers va mal finir. Et voyant que la situation s’enlisait, l’Australien et son agent Rich Paul ont décidé d’utiliser l’arme qui a fonctionné pour beaucoup de joueurs. A savoir la menace de ne pas prendre part au training camp et de refuser de jouer.

Pas forcément élégant mais le clan Ben Simmons a aussi de quoi se sentir légitime. Tout d’abord, Daryl Morey et les Philadelphia Sixers demandent visiblement des contreparties pour un trade que les autres équipes ne semblent pas disposer à lâcher. Surtout, il n’a absolument pas apprécié le traitement dans les médias que lui a réservé son coach après l’élimination en playoffs.

C’est ce qu’a assuré à la radio Keith Pompei. Le journaliste de The Inquirer, qui a révélé hier la menace brandie par le joueur, est revenu pour 97.5 The Fanatic Philadelphia sur les raisons de son envie de partir :

« Apparemment, Ben est fâché. Ça lui a fait de la peine que Doc lâche publiquement comme ça (il a utilisé l’expression « throw under the bus » qui regroupe plusieurs notions, de la trahison au fait de jeter en pâture ou aux lions).

Je pense que c’est le coup fatal porté à l’histoire entre Ben Simmons et les Sixers. »

Quel trade pour Ben Simmons ? Edition Californie… et ailleurs

C’est évident que le joueur n’a clairement pas dû apprécier les commentaires de son coach. Même s’il a vite tenter de changer de ton et de se rattraper, Doc Rivers avait salement rejeté la faute de l’élimination sur l’Australien juste après le Game 7. Il avait notamment expliqué - sans avoir tort, mais était-ce son rôle d’en rajouter publiquement ? - que les lancers-francs de Simmons étaient un boulet pour l’équipe. Pour mieux masquer ses propres défaillances et lacunes ?

Ceci dit, les propos de Doc Rivers n’étaient peut-être même pas les plus durs à sortir du vestiaire. Ben Simmons n’a pas vraiment dû gouter les déclarations - là aussi pas fausses - de Joel Embiid. Le Camerounais avait évoqué un refus de tir très facile de son équipier comme le tournant du match.

De quoi entacher la relation entre deux joueurs qui n’ont jamais réussi à cohabiter sur le terrain ? Dur à dire. Quoi qu’il en soit, il semble désormais mieux pour tout le monde que Ben Simmons soit tradé.

Reste à savoir ce que Daryl Morey obtiendra en échange. Trop gourmand pour conclure un deal jusqu’à présent, il risque d’être affaibli dans les négos par la volonté publiquement assumée de Ben Simmons d’aller au bras de fer.

Ben Simmons veut jouer en Californie, c’est la guerre avec Philly

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest