Cette nuit, les Celtics avaient un Big Three !

Cette nuit, les Celtics avaient un Big Three !

Les Boston Celtics se sont appuyés sur les performances de très haut niveau de trois de leurs joueurs cette nuit : Terry Rozier, Jayson Tatum et Al Horford.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Depuis la dissolution du trio Paul Pierce-Kevin Garnett-Ray Allen, on ne parle plus de Big Three chez les Celtics. Le game 1 de la série contre Philadelphie cette nuit a pourtant permis de dégager trois hommes forts du groupe de Brad Stevens. Trois basketteurs très différents qui ont joué à un niveau suffisamment exceptionnel en même temps pour mériter cette appellation, au moins l'espace d'une nuit. On aurait pas cru prononcer cette phrase en début de saison. Mais Terry Rozier, Jayson Tatum et Al Horford ont été magnifiques et injouables dans cette entame de demi-finale ce Conférence. Jugez plutôt. Terry Rozier : 29 points, 8 rebonds, 6 passes et 2 interceptions. 11/16 au shoot, dont un superbe 5/7 à 3 points. +17 de différentiel. Rozier, qui s'est pointé au TD Garden avec un maillot de Drew Bledsoe (le joueur NFL dont il avait involontairement utilisé le prénom pour évoquer Eric Bledsoe), a encore dû réjouir son agent. L'ancien meneur de Louisville a presque fait oublier qu'il était à la base la doublure d'un futur Hall of Famer. Insolent de réussite à trois points, très actif en défense, le chouchou de Danny Ainge ne fait plus rire personne. Comme les Bucks avant eux, les Sixers vont devoir trouver le moyen de limiter son impact. Jayson Tatum : 28 points, 3 rebonds. 8/16 au shoot, 11/12 sur la ligne. +18 de différentiel. On a toujours du mal à se dire qu'il vient d'avoir 20 ans et découvre la NBA. Tatum a encore été incroyable de justesse, d'efficacité et d'énergie. Son agressivité offensive a beaucoup perturbé les Sixers, qui l'ont envoyé 12 fois sur la ligne. Tout ce qu'il fait en termes de placement, de déplacements et de fluidité ne se retranscrit pas dans les statistiques. Le public du TD Garden s'est par ailleurs bien amusé en scandant des "He's a rookie" à chacun de ses passages sur la ligne, lançant le chant inverse pour Ben Simmons de l'autre côté... Même sans son binôme Jaylen Brown, touché aux ischios, Jayson Tatum a réussi à rayonner. Que la jeunesse est belle dans le Massachusetts... Al Horford : 26 points, 7 rebonds et 4 passes. 10/12 au shoot. +18 de différentiel. Il fait figure d'ancêtre dans ce groupe, mais son niveau est celui de ses meilleurs années à Atlanta. Tout ce qu'a fait Al Horford cette nuit encore est aussi précieux qu'efficace. Défensivement, il a tenu la baraque. Offensivement, il a contribué à faire vivre un calvaire aux Sixers dans son style traditionnel, claquant notamment deux paniers à 3 points qui ont découragé Philadelphie dans le 4e quart-temps. Avec le recul, ce contrat max signé par le Dominicain a du sens aujourd'hui, non ? Deux hommes méritent également du crédit pour ce qu'a réalisé ce trio cette nuit. Danny Ainge, qui a parié sur ces trois joueurs malgré un certain scepticisme à chaque fois, et Brad Stevens, qui est parvenu à tirer le meilleur d'eux. Il ne s'agissait que d'un match, mais le simple fait que les Sixers doivent se préparer spécifiquement pour ces trois Celtics est une petite victoire.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest