CQFR : Le retour du Kemba Show

CQFR : Le retour du Kemba Show

Voici ce qu'il fallait retenir des 9 matches de la nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Celtics @ Hornets : 112-117 Cavs @ Pistons : 102-113 Jazz @ Pacers : 94-121 Suns @ Sixers : 114-119 Clippers @ Hawks : 127-119 Mavs @ Grizzlies : 88-98 Nuggets @ Bucks : 98-104 Spurs @ Pelicans : 126-140 Thunder @ Kings : 113-117 --- - Kemba Walker est du genre très, très inflammable ces derniers jours. Après avoir sorti un match à 60 points lors de la défaite contre Philadelphie, le meneur des Hornets a encore offert une débauche d'énergie et de scoring époustouflante cette nuit. A lui seul ou presque, le All-Star a renversé les Celtics avec 21 de ses 40 points du jour inscrits dans le 4e quart-temps. Depuis Kobe Bryant lors de la saison 2006-2007, aucun joueur n'avait réussi à inscrire autant de points après en avoir marqué au moins 60 lors du précédent. Il va devenir très compliqué pour les Hornets de ne pas proposer un très gros chèque à leur franchise player. S'ils ne le font pas, autant le trader pendant que sa valeur est plus haute que jamais... - Si Kemba Walker a pu prendre feu sans avoir à orchestrer le jeu, c'est grâce à Tony Parker. Présent dans le money time, "TP" a permis à Kemba de jouer "off the ball". L'ancienne star des Bleus s'est en plus montrée clutch avec deux shoots à mi-distance de suite dans les 2 dernières minutes du match. Qui a parlé de pré-retraite ? - Dans cette partie au finish haletant, Brad Stevens a fait son premier choix fort : Gordon Hayward est sorti du banc et c'est Aron Baynes qui a débuté pour accompagner Al Horford dans la raquette. L'expérience Baynes n'a duré que 7 minutes et Hayward a joué plus d'une demi-heure derrière, sans parvenir à se mettre en évidence en attaque (4 points, 8 rebonds et 4 passes). - De'Aaron Fox n'a peur de rien, ni de personne. Pas de Russell Westbrook (de retour de blessure) qu'il est allé houspiller juste avant la fin du match. Pas de lui-même, alors qu'il a vécu sa pire nuit de la saison au scoring (1/10). Tout en intensité et en courage, Fox a compensé par une activité énorme et 13 passes décisives pour aider Sacramento à dominer OKC. Ses deux lancers réussis dans les dernières secondes ont par ailleurs permis aux Kings de plier le match. - Le joueur-clé du match pour Sacto aura toutefois été Buddy Hield, auteur de trois paniers à 3 points consécutifs dans le money time. Le premier double-double en carrière de Marvin Bagley (15 points, 13 rebonds) a également pesé. - Troisième victoire de suite pour les Sixers avec Jimmy Butler (16 points à 4/9). Ca a été un peu plus poussif que prévu contre Phoenix, mais les 33 points et 17 rebonds de Joel Embiid ont bien aidé. Philadelphie est la dernière équipe toujours invaincue à domicile avec 9 victoires en 9 matches. - Une seule personne ne s'éclate pas chez les Sixers en ce moment : Markelle Fultz. Le meneur a été devancé dans la rotation par TJ McConnell sur ce match. A voir si cela devient une habitude ou non... - Don Quichotte luttait contre des moulins. Joel Embiid lutte lui pour en réussir un. - Dwane Casey a déjà réussi quelque chose de discret mais positif en termes de changement d'ADN pour les Pistons. Cette nuit, lors de la victoire à domicile contre Cleveland, Detroit a signé un 6e match de suite avec au moins 10 paniers à 3 points inscrits (13 pour le coup). Il s'agit d'une première dans l'histoire de la franchise. Malgré un roster pas forcément très orienté sur le shoot, Casey a débloqué un peu les mentalités. - Rudy Gobert a repris sa série de double-double (12 points, 11 rebonds). Malheureusement, le Jazz a parallèlement repris son opération portes ouvertes en défense sur le parquet des Pacers. 121 points encaissés, ça fait tâche pour une équipe normalement aussi forte en défense. Si ça continue, Quin Snyder n'aura bientôt pas seulement le physique du méchant dans les films de super-héros, mais aussi la rage incontrôlable contre ses subordonnés. - Il faut préciser que Victor Oladipo n'était même pas là. Indiana a planté 121 points au Jazz à coups de banderilles de Bojan Boganovic, Domantas Sabonis et le rookie Aaron Holiday, encore excellent avec 19 points et 7 rebonds en 21 minutes. - Montrezl Harrell continue d'être un véritable bulldozer en sortie de banc pour les Clippers, victorieux sur le parquet des Hawks cette nuit. Honteusement oublié de notre course au MIP, Harrell a claqué 25 points, 11 rebonds, 5 interceptions et 2 contres cette nuit. - A côté de ça, Trae Young a quand même battu son record de passes décisives avec 17 offrandes conjugués à ses 25 points. Le rookie est toujours un non-facteur en défense, mais sa production offensive est excellente pour un débutant. Avec un peu plus d'adresse, le garçon prendra une vraie dimension à l'avenir. - On n'arrête plus les Grizzlies et leur doublette de "vieux". Mike Conley (28 points) et Marc Gasol (17 points, 15 rebonds) ont justifié leur inclusion dans notre équipe d'All-Stars de l'Ouest en corrigeant les Mavs de Luka Doncic. Maladroit (6/20), le Slovène a tout de même fini en double-double (15 points, 10 rebonds) dans une partie où Dallas a été muselé dans l'ensemble par la grosse défense poilue des Grizzlies : 88 points marqués seulement. - Milwaukee qui loupe ses premières mi-temps, ça devient une habitude. Ce qui en est une autre, c'est de voir les Bucks passer la seconde après le repos et s'en sortir, même contre une aussi bonne équipe que Denver. Menés de 10 points à la mi-temps, les joueurs de Mike Budenholzer se sont appuyés sur Giannis Antetokounmpo (29 points, 12 rebonds et 6 passes) et Eric Bledsoe (23 points) pour prendre le dessus et venir se coller au train des Raptors au classement. - Gregg Popovich sur son banc en voyant ses Spurs prendre 140 points sans prolongation contre les Pelicans cette nuit.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest