Free Agency : le top 10 des joueurs toujours disponibles

Free Agency : le top 10 des joueurs toujours disponibles

Alors que le moratoire se termine et que la plupart des free agents se sont déjà engagés, quelques joueurs intéressants restent sur le marché.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

À quelques heures de l’ouverture de la Free Agency, la vraie, la plupart des joueurs savent déjà où ils vont signer. Beaucoup d’accords ont été trouvés pendant le moratoire et la majorité des agents libres ne le seront plus très longtemps. Il reste toutefois quelques bonnes affaires à saisir.

Free Agency NBA 2022 : listing complet des rumeurs, trades et signatures

10. Carmelo Anthony

À 38 ans, Carmelo Anthony devrait jouer l’année prochaine l’une des dernières saisons de sa carrière — si ce n’est la dernière. Mais l’ailier n’est pas qu’une légende aux portes de la retraite. Avec les Lakers, il affichait des moyennes de 13,3 points et 4,2 rebonds à 37,5% à trois points en 2021-2022. Il se montre très utile depuis quelques années en sortie de banc.

Melo serait apparemment tenté de signer aux New York Knicks pour y terminer sa carrière. Il pourrait tout aussi bien essayer de rejoindre un contender dans le but de gagner la bague dont il a toujours rêvé. Voilà, en tout cas, un cœur à prendre.

9. Caleb Martin (RFA)

Le Miami Heat ne sera pas en mesure de conserver tous ses agents libres. Après avoir re-signé Victor Oladipo et Dewayne Dedmon, la franchise pourrait laisser partir Caleb Martin cet été. L’ailier est restricted free agent, ce qui signifie que Miami peut s’aligner sur les offres des concurrents. Mais Pat Riley et son front office ne le garderont probablement qu’à un prix raisonnable.

Martin, à bientôt 27 ans, sort d’une saison à 9,2 points et 3,8 rebonds en 22,9 minutes par match. Son rôle était certes plus limité en playoffs (12,3 minutes de moyenne), mais il a montré des choses convaincantes cette année. Il s’est essentiellement illustré sur le plan défensif. Son profil intéresserait notamment les Wolves, tout comme celui de son frère jumeau Cody.

8. Frank Jackson

Alors qu’il n’y a plus beaucoup de meneurs sur le marché, Frank Jackson apparaît comme l’un des meilleurs poste 1 disponibles. Lui qui vient de fêter ses 24 ans devrait trouver chaussure à son pied. Ses prétentions salariales devraient être relativement faibles et il pourrait faire le bonheur d’une équipe qui ne dispose plus d’une grande flexibilité financière.

Il affiche des moyennes de 10,6 points en 22 minutes par match aux Pistons, à 40,2% au tir. Une baisse d’efficacité par rapport à l’année précédente, lors de laquelle il a réussi 40,7% de ses shots à trois points. Le jeu en vaut certainement la chandelle.

7. Jordan Nwora (RFA)

45e choix de la draft 2020, Jordan Nwora est encore un projet. Mais un projet intrigant. En deux saisons avec les Bucks, il compile des moyennes de 7,2 points et 3,1 rebonds par rencontre, à 37% à trois points. Si ce chiffre a dangereusement diminué en 2021-2022, ses 45,2% à trois points dans son année rookie montre qu’il a un potentiel de shooteur d’élite.

S’il a pu jouer 19 minutes par match cette saison avec Milwaukee, un contender, il pourra sans doute trouver du temps de jeu ici ou ailleurs. À bientôt 24 ans et restricted, pas de doute sur sa présence en NBA l’année prochaine.

6. DeMarcus Cousins

La carrière de DeMarcus Cousins oscille dangereusement depuis sa rupture du tendon d’Achille en 2018. Considéré comme l’un des meilleurs pivots de la ligue il y a encore quelques années, il a aujourd’hui beaucoup de mal à se stabiliser. Quoiqu’il arrive, il trouve néanmoins toujours un endroit où rebondir.

Ses moyennes en 2021-22 : 9 points, 5,6 rebonds et 1,5 passe en 14,9 minutes par match. Il a joué un rôle intéressant en playoffs avec les Nuggets, avec ses 10,6 points et 3,4 rebonds en 11,4 minutes par rencontre. Une équipe compétitive tentera certainement le pari pour compléter son banc. Les Wolves sont même déjà sur le coup.

5. Dennis Schröder

Trop gourmand sur le plan contractuel l’été précédent, la cote de Dennis Schröder a chuté. Il a cependant montré d’excellentes choses en tant que sixième homme au Thunder en 2019-2020. Les deux saisons suivantes ont été difficiles, mais pas mauvaises pour autant.

Ses 13,5 points, 4,6 passes et 3,3 rebonds par match cette année restent un apport convaincant en sortie de banc. Schröder est surtout l’un des derniers meneurs de ce calibre disponibles à la Free Agency. Une place particulière sur le marché, qui devrait lui permettre de trouver des offres intéressantes.

4. Montrezl Harrell

Montrezl Harrell est sensiblement sur la même trajectoire que Schröder, son ancien coéquipier aux Lakers. Sixième homme de l’année en 2020, son temps de jeu et ses moyennes ont beaucoup diminué. Il reste toutefois un joueur à 13,1 points, 6,1 rebonds et 2 passes cette année, 64,5% au tir.

Le problème de l’intérieur est essentiellement défensif, c’est ce qui fait qu’il a connu trois équipes en deux ans. Les Charlotte Hornets, qui n’ont pas beaucoup renforcé leur raquette, pourraient choisir de lui offrir un nouveau contrat, faute de mieux. Sinon, il pourra très certainement trouver une autre écurie dans laquelle redorer son blason.

3. Collin Sexton (RFA)

Collin Sexton est un cas particulier dans cette Free Agency. L’arrière aurait initialement pu demander un beau contrat cet été, mais c’était avant sa déchirure du ménisque en début d’année. Son niveau de jeu post-blessure est flou et sa cote en a logiquement fait les frais.

Toutefois, on connaît le potentiel du 8e choix de la draft 2018. En 2020-2021, il affichait des moyennes de 24,3 points, 4,4 passes et 3,1 rebonds, à 47,5% au tir et 37,1% à trois points. La question est de savoir jusqu’où sont prêts à aller les Cavaliers, qui sont devenus l’équipe de Darius Garland.

Après avoir perdu Jalen Brunson, les Mavericks seraient notamment intéressés par Sexton. Si le dossier est aujourd’hui très compliqué, Dallas peut toujours nous surprendre. D’autres franchises devraient également se positionner sur le joueur, encore jeune (23 ans) et talentueux.

2. Deandre Ayton (RFA)

En dehors du potentiel transfert de Kevin Durant, c’est toujours le dossier le plus chaud de l’été. Deandre Ayton quittera-t-il les Suns ? Obtiendra-t-il le max cet été ? Des questions en suspens depuis la fin de la saison, auxquelles nous aurons bientôt les réponses.

Une chose est sûre : le pivot sera très courtisé. D’abord, il est de loin le meilleur poste 5 de la Free Agency. Plusieurs équipes sont également sur sa piste, d’après les rumeurs. Ayton est le joueur à surveiller parmi les agents libres restants.

L’intérieur de Phoenix a terminé l’exercice avec 17,2 points à 63,4% au tir et 10,2 rebonds par match. Il est rare de voir un first pick, à seulement 23 ans, poussé vers la sortie après une saison de ce calibre. Les raisons de Deandre Ayton et des Suns sont les leurs, mais les autres franchises se feront un plaisir de remédier au problème en le recrutant.

1. James Harden

Techniquement, James Harden reste le meilleur free agent disponible. Dans les faits, il est presque acquis qu’il re-signera aux Sixers. L’arrière de Philadelphie a en effet décidé de décliner sa player option à 47 millions de dollars pour alléger les finances de l’équipe. Seul le montant de son nouveau contrat est réellement sujet à débat. Autant dire qu’il y a très peu de suspens concernant ce dernier joueur…

Le guide complet de la Free Agency, équipe par équipe

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest