Giannis Antetokounmpo, l’ennui élevé au rang d’art

Giannis Antetokounmpo, l’ennui élevé au rang d’art

Tellement fort, le patron des Milwaukee Bucks Giannis Antetokounmpo veut tout simplement banaliser les performances exceptionnelles.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Luka Doncic, LeBron James, Donovan Mitchell... Ces dernières semaines, les performances XXL se sont ainsi enchaînées en NBA. Un vrai régal pour les amoureux de ce sport. Et de son côté, Giannis Antetokounmpo passe presque inaperçu.

Pourtant, le leader des Milwaukee Bucks affole véritablement les compteurs. Avant cette nuit, le Greek Freak restait sur deux performances à 45 (et 22 rebonds) et 43 points (et 20 rebonds). Deux superbes copies qui n'ont pas suscité un énorme engouement en raison des coups d'éclats des autres stars de la Ligue.

Une situation qui convient parfaitement à Antetokounmpo. Car de son côté, le natif d'Athènes veut tout simplement imposer son excellence comme une norme.

Giannis Antetokounmpo et l'éloge de l'ennui

Et la nuit dernière, Antetokounmpo a donc écrasé les Washington Wizards (123-113). En mode rouleau-compresseur, le leader des Bucks a ainsi dominé les débats de la tête et des épaules. Ses statistiques : 55 points (à 20/33 aux tirs), 10 rebonds et 7 passes décisives.

Il s'agit bien évidemment de son record en carrière aux points. Une nouvelle prestation XXL qui confirme sa récente forme éblouissante. Loin de s'emballer après une telle performance, le joueur de 28 ans a affiché sa volonté de renouveler, avec régularité, de tels matches.

"Je veux arriver à un stade où mon jeu devient ennuyant. Je fais ce que je sais faire, et les gens n'en parlent plus car ça devient lassant, puisque je le fais tous les soirs. C'est ça mon objectif. Je veux que les gens trouvent mon jeu ennuyant.

Mais moi, je ne me lasse pas. Les grands - les meilleurs joueurs - ne se lassent jamais. Ils vont sur le parquet et donnent le meilleur d’eux-mêmes chaque soir", a résumé Giannis Antetokounmpo pour ESPN.

Il y a une certaine ironie dans ce discours. Par le passé, Antetokounmpo a été parfois attaqué sur cet aspect "peu spectaculaire" de son jeu. On se souvient de son embrouille avec James Harden, qui l'avait catégorisé comme un gars de "2m10" qui ne fait que "courir et dunker".

Si le jeu du Grec ne se résume absolument pas à ça, il semble prêt à se complaire dans ce rôle. Surtout en enchaînant les grosses performances et les victoires.

Giannis Antetokounmpo fait encore l’histoire de la NBA

Un MVP en puissance

Avec cette régularité dans l'excellence, Antetokounmpo reste très bien placé dans la course au MVP. Comme Nikola Jokic, il pourrait cependant souffrir de la hype autour de Jayson Tatum ou Doncic, qui n'ont jamais remporté ce trophée individuel. Mais dans les faits, le boss des Bucks domine vraiment les débats cette saison.

En ce moment, il fait même l'histoire. En NBA, seulement trois joueurs avant lui ont réalisé trois rencontres consécutives à au moins 40 points, 10 rebonds et 5 passes décisives : Elgin Baylor en 1961 et 1963, Wilt Chamberlain en 1963 et Russell Westbrook en 2016.

Au niveau de la franchise du Wisconsin, seulement deux joueurs avant lui ont effectué trois matchs consécutifs à au moins 40 points : Flynn Robinson en février 1969 et Kareem Abdul-Jabbar en février 1972. Sans déclencher une immense ferveur, Antetokounmpo multiplie ainsi les prestations historiques. La force et le symbole d'une domination devenue banale.

"Il joue avec cette détermination et cette volonté de nous faire gagner des matches. Ce soir, nous avons gagné et il a été tout simplement phénoménal", a d'ailleurs résumé son coach Mike Budenholzer.

Même si Milwaukee a connu une période moins faste récemment, Antetokounmpo a prouvé qu'il était prêt à hausser le ton pour compenser. Et sans surprise, les Bucks retrouvent, petit à petit, des couleurs dans son sillage.

Avec lui, cette équipe est automatiquement un candidat sérieux pour le titre NBA. Et de son côté, même sans hype, Giannis s'impose toujours comme l'un des favoris pour le trophée de MVP. Probablement même comme le grand favori. Un constat plutôt banal pour un joueur vraiment unique.

Luka Doncic : “Giannis est le meilleur joueur en NBA”

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest