James Harden, une signature de deux ans à prix très réduit aux Sixers

James Harden a l'intention d'accepter une réduction de 15 millions de dollars sur son salaire pour signer un nouveau contrat de deux ans aux Philadelphia Sixers.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
James Harden, une signature de deux ans à prix très réduit aux Sixers

À bientôt 33 ans, la priorité de James Harden est de remporter un titre. Bien sûr, c’est l’objectif de tous les joueurs de la NBA. Mais Harden, lui, fait suivre les actes. C’est pourquoi il a accepté une réduction de salaire de 15 millions de dollars afin d’aider le front office des Philadelphia Sixers à renforcer l’effectif.

L’ancien MVP a refusé sa player option de 47,3 millions de dollars au début de l’été. Non pas pour partir, mais au contraire pour arranger son équipe. Un beau geste de la part du joueur, arrivé aux Sixers en cours de saison, qui témoigne de ses ambitions. Il aurait l’intention de signer un nouveau contrat de deux ans pour environ 32 millions de dollars par an. Harden aura par ailleurs une player option en 2023 et pourra devenir agent libre dès l’été prochain s’il le souhaite.

Depuis son arrivée à Philadelphie, "The Beard" affiche des moyennes de 21 points, 10,5 passes et 7,1 rebonds par match. De belles statistiques, malgré des pourcentages relativement faibles : 40,2% au tir et 32,6% à trois points. Il est considéré comme l’un des piliers de l’effectif avec Joel Embiid, indépendamment de ses playoffs décevants.

Les sacrifices financiers d’Harden ont déjà porté leurs fruits à l’ouverture du marché. La marge offerte par sa décision a donné la possibilité aux Sixers de signer ses anciens coéquipiersPJ Tucker et Danuel House, ainsi que le MVP de la G League Trevelin Queen. Un recrutement qui promet une belle amélioration pour la saison prochaine.

À 37 ans, Tucker a joué un rôle majeur pour le Heat en playoffs. Sa défense était l’une des clés de cette campagne, dans laquelle Miami a atteint les finales de conférence. Il affiche des moyennes de 7,9 points et 5,7 rebonds, à 45,1% à trois points, en postseason cette année.

L’intérieur était donc très convoité cet été. Les Bulls, Hawks, Nets et Wolves se sont notamment positionnés sur le dossier. Si Philadelphie a réussi à devancer ces franchises, c’est surtout car le front office était prêt à lui faire une offre plus conséquente que les équipes rivales. Ses 11 millions de dollars par saison, sur trois ans, représentent plus du double du salaire qu’il aurait obtenu ailleurs. Une chose que Daryl Morey, le président des opérations basket, n’aurait pas pu se permettre sans les efforts de James Harden.

Reggie Bullock a-t-il annoncé son transfert aux Sixers ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest