Nos 14 lottery picks à 3 mois de la Draft

Nos 14 lottery picks à 3 mois de la Draft

La Draft 2018, c'est dans trois mois. On s'est donc mis dans la posture de devoir choisir les 14 meilleurs nouveaux arrivants dans la meilleure ligue de la planète.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Draft
Préc.1 / 2Suiv.
Dans un peu plus de trois mois, se tiendra la Draft 2018. Alors que le Tournoi NCAA bat son plein et que beaucoup des joueurs les plus cotés ont déjà pris la porte, on a décidé de vous proposer une mini- mock Draft pour les 14 premiers choix. Antoine Pimmel et Shaï Mamou ont choisi, tour à tour, les meilleurs joueurs et/ou les plus forts potentiels NBA disponibles à leurs yeux.

Shaï : 1- Deandre Ayton 

19 ans / Center / 2,13 m / Arizona J'aurais bien aimé mettre Luka Doncic en première position, mais il faut raison garder. On ne peut pas balayer d'un revers de la main un garçon qui a le corps de David Robinson et le même type d'attributs que des joueurs plus modernes comme "KAT" ou "Boogie" Cousins. Ayton au poste 5 c'est fluide, agile, mais aussi puissant et varié. Son footwork est excellent, son jeu au poste déjà très avancé et sa capacité à shooter se développe jour après jour pour, très probablement, atteindre la distance à 3 points qui excite tant les GM NBA. On peut toujours émettre des réserves sur sa défense et sa volonté de se faire mal. Mais ses coaches lui feront rapidement exploiter les atouts qui lui permettront d'être un défenseur polyvalent. Quelle que soit l'équipe qui aura le 1st pick, ce devrait être un "no brainer".

Antoine : 2- Luka Doncic

19 ans / Guard / 1,98 m / Real Madrid Le meilleur basketteur de la draft. J’avais aussi DeAndre Ayton en première position sur mon tableau. Parce qu’Ayton est le meilleur prospect. Mais Luka Doncic est un prodige dont le scénario de carrière le plus dingue consiste à devenir « le plus grand joueur européen de tous les temps. » Voilà qui classe un jeune homme. Il fait moins parler de lui en ce moment, March Madness oblige. Mais ses exploits vont vite refaire fantasmer les passionnés de NBA quand le Slovène brillera avec le Real Madrid pendant les playoffs Euroleague. Je me fiche de ses éventuels et hypothétiques désavantages athlétiques une fois l’Atlantique traversée. Tous les Européens font face au même scepticisme. Il a 19 piges et c’est déjà le joueur le plus doué de son équipe. L’un des cinq ou six meilleurs du Continent. Il tape presque le double-mètre, peut jouer sur trois postes, est sûr de lui, est talentueux et son profil colle parfaitement au basket moderne. Impossible de passer à coté : il deviendra une star, c’est certain.

Shaï : 3- Mohamed Bamba

19 ans / Center / 2,13 m / Texas J'adore la définition de son potentiel par The Ringer : "Un Rudy Gobert qui shooterait à 3 points". La simple possibilité qu'un joueur puisse développer les qualités défensives et l'envergure de Rudy ET l'arme majeure du basket moderneest tellement excitante... Mo Bamba est encore un produit un peu brut et il ne faudra pas en attendre monts et merveilles tout de suite. Il doit s'étoffer physiquement pour résister aux chatouilles des big men bien plus épais qu'il trouvera sur son chemin. Son shoot est encore très, très loin d'être fiable. En revanche, sa progression est constante depuis la fin du lycée et j'ai bien aimé ce que j'ai vu de lui chez Longhorns cette année, même lors de l'élimination précoce contre Nevada au Tournoi NCAA. Autre paramètre à ne pas négliger : Mo Bamba est du genre "trop intelligent pour son bien", un qualificatif que l'on entendait beaucoup concernant Jaylen Brown. Un joueur mature, cérébral, déjà tourné vers son après-carrière et qui intellectualise beaucoup son métier, ça me paraît plutôt à ranger au rayon des points positifs.

Antoine : 4- Marvin Bagley III

19 ans / Forward / 2,11 m / Duke J’ai hésité. Mais il y a une règle infaillible : quand une équipe pioche dans le top cinq de la draft, elle se doit de prendre le meilleur joueur disponible. Quel que soit le poste. Et Marvin Bagley III est le plus grand talent parmi les prospects encore disponibles sur mon tableau. Il était encore candidat au first pick avant de se blesser (et avant qu’Ayton révolutionne le game). Il est peut-être un peu petit pour jouer pivot mais qui en a vraiment encore quelque chose à faire ? Les équipes alignent de plus en plus d’ailiers au poste cinq. Et bon courage à ceux qui voudront contenir le joueur passé par Duke. C’est facile de l’imaginer briller en pivot « small ball ». Après tout, les qualités athlétiques, ça ne s’apprend pas.

Shaï : 5- Trae Young

19 ans / Point Guard / 1,87 m / Oklahoma Le voir pris aussi haut fera sans doute un peu causer. On peut se dire que son niveau réel est celui de sa deuxième partie de saison des Sooners. De mauvais shoots, des difficultés à se sortir des pièges défensifs, à tenir le choc physiquement et à sublimer des partenaires moyens. Ou on peut prendre le parti d'estimer que ses premiers mois de compétition surnaturels en NCAA lui confèrent un potentiel à la Stephen Curry. On avait rarement vu un joueur se mettre aussi vite en position et dégainer comme un possédé avec autant de facilité et d'efficacité. Surtout pour un freshman avec un gabarit pas très aidant. Si je suis un GM qui a besoin d'un scoreur et/ou d'un guard, je me dis que je ne peux pas commettre la même erreur que les Wolves jadis lorsqu'ils avaient enrôle Jonny Flynn et Ricky Rubio alors que Stephen Curry était encore disponible. Le jeu en vaut sans doute la chandelle, Larmina.

Antoine : 6- Jaren Jackson Jr

18 ans / Forward- Center / 2,11 m / Michigan State Tous les ingrédients d’un intérieur moderne dans un seul homme. 2,11 mètres mais l’envergure d’un géant (2,25 m). Un pur protecteur du cercle, parfait pour contenir les pénétrations et les picks-and-roll. La mobilité pour « switcher » sur les écrans et ainsi contenir des adversaires plus petits. Une mécanique de tir et une adresse extérieure intéressante de l’autre côté du parquet. Bref, un « two-way player » en puissance. Une valeur sûre ET un potentiel gigantesque… tout ça au sixième choix.

Shaï : 7- Wendell Carter

18 ans /Forward-Center / 2,08 m / Duke L'apport et la valeur des Al Horford de ce monde sont terriblement sous-cotés. A Duke, tout le monde n'a d'yeux que pour Marvin Bagley. Pourtant, son binôme a des atouts tout sauf négligeables aussi. Dans le moule du Dominicain des Celtics avec des fondamentaux très propres et une intelligence de jeu qui force le respect, Carter sera une bonne pioche pour n'importe quelle équipe qui aura raté les très gros prospects de cette cuvée. A l'heure où les équipes virent presque toutes au small ball, il peut justement être un poste 5 idéal dans ce système. Bon passeur pour compenser des qualités athlétiques très ordinaires, le Dukie sera à coup sûr à classer parmi les bonnes pioches pour l'équipe qui l'aura drafté hors top 5. Lire la suite
Préc.1 / 2Suiv.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest