Les 10 meilleurs arrières NBA en 2023

Les 10 meilleurs arrières NBA en 2023

On continue nos tops avec les dix meilleurs arrières avant la saison à venir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

10. Dejounte Murray (Atlanta Hawks)

Plus ou moins libéré de ses pépins de santé, il a fait un grand saut en avant en s’affirmant pour la première fois comme un All-Star la saison dernière. Dejounte Murray flirtait tout de même avec le triple-double de moyenne : 21 points, 8 rebonds, 9 passes et même 2 interceptions de moyenne. Alors pourquoi ne pas l’avoir mis plus haut ? Déjà parce qu’il va découvrir un nouveau rôle à Atlanta, avec un meneur qui monopolise beaucoup la balle.

Murray aurait même dû être classé parmi les « point guards. » Mais il va alterner avec le poste deux. Et il peut s’imposer comme l’un des meilleurs de la ligue sur cette position. Ses qualités athlétiques et sa défense en font un joueur très intéressant, tout comme sa qualité de percussion balle en main. Après, est-ce que ça vraiment valait le coup de lâcher trois premiers tours de draft pour le faire venir aux Hawks ? Réponse dans quelques mois ou quelques années.

9. Anthony Edwards (Minnesota Timberwolves)

Anthony Edwards Minnesota Timberwolves NBA 1503

Il commence bas dans ce classement mais il pourrait grappiller quelques places d’ici la fin de la saison à venir. C’est en tout cas l’une des conditions pour que les Timberwolves, très ambitieux, accrochent le top-4 de leur Conférence. Ce n’est pas gagné. Ils vont avoir besoin d’un grand Anthony Edwards.

Le premier choix de la draft 2020 s’affirme de plus en plus comme un leader et sa panoplie offensive a pris du volume. Mais cette troisième saison pourrait – devrait – être celle de l’explosion pour le jeune homme de 21 ans. Les journalistes et le joueur annoncent un peu partout qu’il a bossé d’arrache-pied pendant l’intersaison. On a donc hâte de voir le résultat.

8. Zach LaVine (Chicago Bulls)

Il n’a pas grand-chose à envier à des joueurs classés un peu plus haut. Mais on garde toujours un peu de méfiance – peut-être injustifiée – envers Zach LaVine. Même encore aujourd’hui, c’est difficile de savoir si ses statistiques reflètent vraiment ses capacités. Il peut scorer, shooter, même faire jouer les autres. Mais pas sûr qu’il fasse gagner pour autant.

Les 10 meilleurs meneurs NBA en 2023

7. Klay Thompson (Golden State Warriors)

L’ancienneté prime encore pour Klay Thompson. L’expérience mais aussi le palmarès. Oui, il n’est pas revenu à son meilleur niveau la saison dernière, et c’est logique après plus de deux ans d’absence, une déchirure des ligaments croisés et une autre du tendon d’Achille. Et pourtant, il a tout de même eu une forte influence sur le succès des Warriors, revenus au sommet de la ligue.

Thompson sera encore meilleur cette saison, c’est une évidence. Plus dans le rythme, plus en jambes. Et donc potentiellement à nouveau tranchant en défense tout en étant une menace permanente à trois-points en attaque. C’est un joueur différent des autres arrières de ce top mais c’est toujours une valeur sûre.

6. Bradley Beal (Washington Wizards)

Le constat pourrait être le même que pour Zach LaVine sauf que Bradley Beal, est théoriquement un cran au-dessus. Au moins quand il est en bonne santé, ce qui n’était pas vraiment le cas la saison dernière. Il reste un scoreur de tout premier plan comme il y en a peu dans cette ligue.

5. Jaylen Brown (Boston Celtics)

Jaylen Brown Boston Celtics

Il est peut-être sous-estimé. Ou surestimé. C’est paradoxal. Un peu comme les Celtics en fait. Jaylen Brown a été l’homme fort de Boston pendant une majeure partie de la série contre Golden State. Parfois même alors qu’il avait Draymond Green sur le dos. Il semble être en mesure d’assumer un statut de franchise player. Du coup, c’était difficile de l’écarter du podium.

4. Donovan Mitchell (Cleveland Cavaliers)

Il est beaucoup plus haut dans la plupart des classements réalisés par nos confrères américains. Et c’est vrai que c’est un super joueur. Un super scoreur en tout cas. Mais Donovan Mitchell a encore des choses à prouver pour vraiment intégrer l’élite de la ligue à son poste. Il doit être capable de mieux défendre, bien sûr, mais aussi de créer pour les autres. Globalement, il peut même gagner en efficacité.

Jouer avec un meneur comme Darius Garland devrait l’aider. Si les deux joueurs ne se marchent pas dessus. S’ils collaborent, chacun pourrait tirer l’autre vers le haut. Avoir l’un des 10 meilleurs meneurs et l’un des 10 meilleurs arrières reste un sacré luxe.

Podcast #51 : Donovan Mitchell à Cleveland, coup de maître ou coup de poker ?

3. Khris Middleton (Milwaukee Bucks)

Son style de jeu est peut-être moins flashy que celui des autres joueurs nommés. Il est du coup moins populaire. Sans doute même pas tout à fait apprécié à sa juste valeur. Mais il y a très peu d’arrières plus efficaces que Khris Middleton en NBA. S’il ne s’était pas blessé, les Bucks auraient peut-être même soulever un deuxième trophée de suite.

Middleton sait tout bien faire. Shooter, passer, défendre, attaquer, finir de près ou à mi-distance. Il n’est pas forcément aussi fort que Beal ou Mitchell dans certains domaines mais, dans l’ensemble, il reste un joueur plus impactant tout en étant quasiment aussi productif statistiquement parlant alors qu’il joue avec Giannis Antetokounmpo.

2. James Harden (Philadelphia Sixers)

James Harden

On lui laisse le bénéfice du doute. Pendant longtemps, James Harden a été le meilleur arrière de la ligue. Mais il a visiblement perdu de son tranchant l’an passé. Lui met ça sur le compte des pépins physiques et il jure qu’il va revenir à son meilleur niveau. Si c’est le cas, il sera numéro un. Sinon, il pourrait perdre plusieurs places.

Parce qu’en bonne santé, Harden reste un attaquant exceptionnel. Beaucoup trop fort même. Un buffle, fort sur ses appuis, vif sans être véloce, adroit, malin, créatif. Un cauchemar pour les défenses des 29 autres équipes. Ce joueur-là, on ne l’a pas vu depuis son arrivée à Philadelphia. Au contraire, on a vu un type émoussé, un step en dedans. Les prochains mois seront décisifs.

1. Devin Booker (Phoenix Suns)

C’est fou mais c’est presque un numéro un par défaut. Devin Booker est l’arrière le plus talentueux de la ligue. Mais combien de temps sera-t-il le meilleur ? Pour l’instant, il se maintient. 5 saisons de suite autour des 25-26 points. Il a même progressé au côté de Chris Paul, à la fois dans le leadership et dans l’intelligence de jeu. Ce n’est plus tout à fait juste un scoreur. Il est très précieux pour les Suns. Mais il a encore un cap à franchir pour mener son équipe au titre. Pas sûr que ce soit complètement à sa portée.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest