NCAA Watch : Rivers, Lamb, Jenkins &Co

Déjà un mois de NCAA ! Voici ceux qui se sont distingués cette semaine à la fac.

AlepHPar AlepH  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / NCAA
Préc.1 / 4Suiv.
Regardons un peu les up & downs de la semaine

1/ Weekly up & downs

+ Austin Rivers (Arrière, Duke, Freshman)

Certes, son équipe s'est fait purement et simplement atomiser par les Buckeyes de Sullinger, mais il faut avouer que Rivers a été le seul à proposer du jeu et à réussir à percer la solide défense d'Ohio State. Point central de l'attaque des Blue Devils, il a complètement écarté le jeu et a joué au poste 1 pendant la quasi totalité du match. Résultat, les Buckeyes n'ont eu d'yeux que pour lui mais n'ont jamais réussi à l'arrêter. Il possède une palette de moves offensifs qu'on ne voit qu'une fois tous les 5 ans chez un freshman NCAA. Et il a rentré 2 shoots primés à la distance NBA. Bien sûr, il se pose encore des questions : sera-t'il capable d'être aussi bon en NBA en jouant « off the ball », et réussira-t-il à rendre son shoot consistant (un petit 65% sur la ligne cette année). Il a toujours tendance à privilégié ses départs de dribble et ses layups de la main droite. Cela le rend assez prévisible sur ses premiers pas, et surtout, cela entrave sa rentabilité de finisseur qui est pourtant déjà très bonne. En tout cas, on ne peut pas imaginer qu'il reste très longtemps à cette pauvre 14ème place de la draft chez nos confrères de DraftExpress.

+ Jeremy Lamb (Arrière, UConn, Freshman)

S'il a moins scoré cette semaine, on doit le récompenser pour son début de saison tonitruant. Il score avec une belle régularité et une grande efficacité : 37% à 3 points, 52% au total et 87% de la ligne des lancers. Il contribue aussi à l'effort collectif avec 4 rebonds, 2 passes et c’est aussi un bon défenseur très explosif (très, très, très explosif !) : 1 contre et 2 interceptions par match. Ajoutez à cela une bonne taille pour un poste 2, ce qui lui confère la capacité de jouer sur 3 postes extérieurs, et voilà un bon joueur de la loterie qui fera longuement parler de lui en NBA. C'est actuellement un des meilleurs scoreurs parmi les joueurs des universités du Top 20, avec...

+ John Jenkins (Arrière, Vanderbilt, Junior)

Jenkins aurait été un joueur du premier tour de la draft 2011. Il le sera certainement en 2012, alors qu'il n'aura que 21 ans (pas mal pour un junior). C’est un scoreur né, et c'est une des meilleurs gâchettes NCAA sans aucun conteste. Voilà un joueur qui shoote en moyenne presque 10 tirs à trois-points par match et qui trouve le moyen d'en planter 43% ! Forcément, cela en fait un joueur de rotation très attrayant puisqu'il n'est pas petit non plus pour le poste 2. Le problème pour le moment, c'est que malgré son talent et malgré la présence d'un bon Jeffery Taylor au poste 4, Vanderbilt à du mal à gagner. Déjà 3 défaites dont deux de plus de 10 points contre Xavier & Cleveland State. Lire la suite
Préc.1 / 4Suiv.
Afficher les commentaires (15)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest