Nowitzki et Terry accusent leurs dirigeants, quel avenir pour Dallas ?

Mark Cuban jure ne pas avoir de plan préétabli pour la Free Agency.

Vincent RicardPar Vincent Ricard  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Nowitzki et Terry accusent leurs dirigeants, quel avenir pour Dallas ?
Après une saison faite de hauts et de bas, les champions en titre ont perdu leur couronne en se faisant balayer par les jeunes du Thunder au premier tour des playoffs. Un sweep qui, visiblement, a du mal à passer chez les joueurs. Interrogés après la rencontre, Jason Terry et Dirk Nowitzki, excédés, n'ont pas hésité à lancer quelques piques à destinations de Mark Cuban, le propriétaire, et Donnie Nelson, le président des opérations basketball, comme le rapporte ESPN.
« Nous étions évidemment déçus en décembre après la free agency lorsque nous avons vu que nous ne recommencerions pas avec la même équipe », a déclaré Nowitzky. « Ça, c'est certain ».
Beaucoup plus virulent, Jet Terry, qui va connaître la free agency pour la première fois de sa carrière, a clairement mis en cause Cuban pour cette élimination prématurée.
« Il le savait, la ville le savait, nous les joueurs on le savait », a balancé Terry à la question de savoir s'il avait conscience que l'équipe n'était pas assez forte pour jouer véritablement le titre cette saison. « Mais avec l'équipe qu'on avait, les liens qu'on avait tissés, ce noyau qu'on avait gardé, on pensait qu'on pouvait battre tout le monde. C'est juste ce qu'on se disait en tant que compétiteurs. Mais, encore une fois, vous devez avoir les joueurs. Vous devez avoir les gars pour faire le job. »
En champions, les joueurs des Mavs pensaient qu'ils pouvaient toucher à nouveau le Graal même s'ils savaient pertinemment que le niveau général de l'équipe s'était appauvri cet été. En effet, malgré les arrivées de Vince Carter, Delonte West et Lamar Odom, les départs de Tyson Chandler, JJ Barea et DeShawn Stevenson n'ont jamais réellement été comblés. D'autant plus que le cas Odom a été une source de distractions tout au long de la saison. Toutefois, si Mark Cuban a confessé que le choix de ne pas faire resigner Tyson Chandler, qui a tout de même été élu meilleur défenseur de la NBA cette année, était lié à sa volonté d'avoir une certaine flexibilité sur le marché des transferts, le propriétaire refuse de parler de la future free agency et préfére botter en touche.
« Nous les joueurs, on aurait adoré garder nos troupes. On aurait aimé voir nos gars revenir pour avoir une vraie chance de défendre notre titre, mais Mark et Donnie ont pris une décision liée au business pour avoir un vrai 'cap space' pour la première fois ».
Mais Dirk Nowitzki en est convaincu, le choix de laisser partir des joueurs aussi importants au moment de la reconquète du titre était murement réfléchi.
« Je n'ai rien dit au sujet de la stratégie que nous allons avoir », s'est emporté Cuban. « Nous allons essayer de faire la même chose que nous tâchons de faire tous les ans : bâtir la meilleure équipe possible. »
Des propos presque contradictoires à ceux tenus par Donnie Nelson il y a quelques temps, puisque celui-ci avouait que les Texans allaient partir à la pêche au gros poisson cet été. Bien évidemment, le nom de Deron Williams est celui qui revient le plus souvent dans les couloirs de l'American Airlines Center.
Reste un autre cas à régler : Rick Carlisle. Le coach, qui arrive en fin de bail, espérait prolonger l'été dernier après avoir remporté le titre mais la proposition n'est jamais venue. Un nouvel entraîneur pourrait donc prochainement débarquer. Ça sent le grand coup de balai à Dallas.
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest