Russell Westbrook, catastrophe industrielle à venir ou la simple thèse de l’accident ?

Russell Westbrook, catastrophe industrielle à venir ou la simple thèse de l’accident ?

Le meneur de jeu des Los Angeles Lakers Russell Westbrook a rendu une copie tout simplement désastreuse pour sa première en Californie.

Cédric EmésPar Cédric Emés | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Los Angeles Lakers ont continué sur la lancée de leur présaison : une défaite pour débuter cet exercice 2021-2022 face aux Golden State Warriors (114-121). Un revers qui peut se résumer à un joueur : Russell Westbrook.

Alors que LeBron James (34 points) et Anthony Davis (33 points) se sont démenés pour porter les Angelenos, le meneur a plombé son équipe. On exagère ce constat ? Pour sa première sortie officielle avec les Californiens, l'ancien de l'Oklahoma City Thunder a terminé avec le pire différentiel de la soirée : -23.

Une véritable catastrophe alors qu'il n'était même pas le premier défenseur sur Stephen Curry...

Russell Westbrook totalement paumé

C'est simple, Westbrook a donné l'impression de débarquer au sein de cette franchise. C'est la réalité, mais là on aurait dit qu'il avait appris son trade deux heures avant le match. Jamais dans le bon rythme, il a tout simplement balbutié son basket.

Très maladroit (4/13 aux tirs), le joueur de 32 ans a l'habitude de compenser les soirées difficiles par une activité XXL. Mais cette fois-ci, son énergie ne l'a pas sauvé. Seulement 8 points, 5 rebonds et 4 passes décisives pour 4 ballons perdus.

Un bilan tout simplement indigne de la troisième superstar des Lakers. Une soirée à oublier...

"Je pense que c'était simplement le stress lié au premier match. Il s'est probablement mis un petit peu trop la pression. Il devait avoir beaucoup de choses en tête, un gamin de LA qui a regardé les Lakers en grandissant et qui peut désormais porter ce maillot au Staples Center. Les sollicitations ont sûrement été nombreuses.

Je ne suis pas du tout inquiet pour Russ. Il doit simplement être lui-même. Je lui ai dit de rentrer chez lui et de regarder une comédie. Mettre un sourire sur son visage. Il ne faut pas être si dur avec lui", a commenté LeBron James.

Bien évidemment, il n'y a aucune raison de tirer des conclusions hâtives. Il s'agit seulement d'un match, le premier d'une longue saison. Mais cette performance catastrophique renforce aussi les doutes à son sujet. Est-ce qu'il peut vraiment s'adapter aux Lakers afin d'avoir un impact positif dans ce Big Three ?

Curry sort une perf à la Westbrook… mais trouve son match « pourri »

Une simple période d'adaptation ?

Il va falloir plusieurs semaines, peut-être même plusieurs mois, pour permettre à Westbrook de s'acclimater à sa nouvelle équipe. Il ne s'agit pas d'un défi facile de trouver sa place avec le duo James - Davis, qui se connait désormais très bien.

Pour le mettre dans les meilleures conditions, au moins pour lancer son aventure de la bonne manière, les Lakers le poussent à jouer son jeu. Sans vraiment se soucier, en tout cas dans un premier temps, de ses partenaires.

"Il doit être lui-même. Je pense que plusieurs fois, même en présaison, il a voulu impliquer tout le monde. C'est ce qu'il fait, on le voit avec ses matches en triple-double. Mais il doit être lui-même, agressif, Russell Westbrook.

On a réalisé ce trade pour lui grâce à ça. Quand il fera ça, tous les autres comprendront comment jouer autour de lui. Il faut apprendre et construire avec lui pour lui permettre de devenir plus à l'aise", a estimé Davis.

Pour les Lakers, il existe ce luxe : il n'y a aucune urgence. Rien qu'avec James et Davis, ils vont gagner des matches. Ils peuvent donc se permettre cette période de "rodage" pour lancer la machine Westbrook.

Il s'agit d'une étape indispensable pour permettre à cette formation, qui vise le titre, de trouver son rythme. Un message déjà martelé par le coach des Lakers Frank Vogel.

"Lui plus que quiconque, il va avoir une période d'adaptation. Il arrive dans notre culture, notre système, c'est le nouveau, il doit trouver sa voie. C'est difficile, quand vous avez l'habitude d'être le gars qui a la balle la plupart des nuits, d'être capable de jouer avec d'autres comme LeBron et AD.

C'est juste un peu différent pour lui. Il va être génial pour nous, mais il y aura une période d'adaptation", a rappelé Vogel.

La phase d'adaptation a donc commencé. Elle est logique et compréhensible. Il y a clairement de très bonnes raisons pour expliquer la contre-performance de Westbrook. Dès son second match, il est totalement possible qu'il réalise un gros carton pour inverser la tendance.

Pour l'instant, il s'agit simplement d'un accident. Une rencontre spéciale ratée avec excuses totalement viables. Mais attention, avec la pression autour de Los Angeles, la catastrophe industrielle n'est jamais très loin... Et rien ne sera pardonné à un joueur aussi clivant que Russell Westbrook.

11 prédictions pour la saison NBA 2021-2022

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest