Chris Paul ne sauvera pas les Bucks, qui pour aider Giannis ?

Chris Paul ne sauvera pas les Bucks, qui pour aider Giannis ?

Alors que Milwaukee aimerait renforcer son effectif pour 2021, Chris Paul ne serait finalement pas une option envisagée par les Bucks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Alerte rouge à Milwaukee. Après une élimination choquante et sans saveur au second tour des playoffs, battus 4-1 par le Heat, les Bucks sont déjà dans l’urgence à un an de la potentielle free agency de Giannis Antetokounmpo. Signe du besoin de réagir pendant l’intersaison, le copropriétaire de la franchise Marc Lasry a rencontré le MVP grec pendant plus de trois heures quelques jours après la sortie de route prématurée de son équipe. Avec une promesse à la clé : celle de distribuer les dollars sans compter pour s’assurer que la formation soit en mesure de jouer le titre. Bien que premiers à l’Est deux saisons de suite, les Daims ont besoin de recruter. De se renforcer. Une première piste menait à Chris Paul.

Giannis Antetokounmpo, son message très clair sur son avenir

Elle faisait sens. Antetokounmpo gagnerait à jouer avec une autre superstar, de préférence un extérieur – et même encore mieux un meneur. Eric Bledsoe montre ses limites une fois passé le premier tour des playoffs. Il faut hausser le niveau d’un cran ou deux sur ce poste. Sauf que le job ne devrait finalement pas revenir à CP3. Les insiders de The Athletic précisent que les Bucks n’essayeront probablement pas de dénicher le vétéran au Thunder.

Peut-être que c’est juste du bluff pour faire baisser les enchères. Mais dans l’idée, on peut comprendre pourquoi les dirigeants de Milwaukee ne veulent pas tout miser sur Chris Paul. Le futur Hall Of Famer semblait sur le déclin lors de sa dernière saison à Houston avant de renaître à Oklahoma City. Ça reste un joueur de 35 ans, sur sa fin de carrière, avec un salaire colossal de 41 millions en 2021 et 44 millions en 2022. Le prendre revient à bloquer complètement les finances et donc la suite du recrutement.

Si ce n'est pas Chris Paul, qui pour renforcer les Bucks ?

Jrue Holiday

Les Bucks iraient plutôt vers d’autres options. Mais lesquelles ? Là, il faut deviner. Peu d’infos circulent pour le moment. Essayons de lister quelques possibilités. Notons par exemple l’éventuelle disponibilité de Victor Oladipo. Les Pacers seraient ouverts aux discussions pour l’arrière All-Star. Sauf que ce n’est pas vraiment un meneur et il peine à retrouver son niveau depuis ses pépins physiques.

Est-ce qu’un swap entre Khris Middleton et Bradley Beal serait vraiment bénéfique ? Beal est certainement un attaquant plus prolifique mais Middleton est l’un des ciments de ce groupe. Mike Conley sort d’une saison décevante avec le Jazz mais pas sûr qu’il suffise à faire la différence s’il venait à remplacer Bledsoe.

Il y a une éventualité qui nous intéressante déjà un peu plus : le cas Jrue Holiday. Assez sous-estimé, le meneur des Pelicans est polyvalent. Bon aux tirs, bon dans le drive, excellent en défense, etc. Ce n’est pas un cador NBA. Mais c’est plus fort que Bledsoe. Même si pas aussi starifié que Chris Paul. Un échange impliquant des picks et Donte Di Vicenzo, bien que ce soit peut-être léger comme offre, peut éventuellement faire l'affaire.

Giannis et les Bucks, pourquoi ils se sont plantés et comment ils peuvent se relever

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest