CQFR : Lillard à la folie, Simmons se lâche

Voici ce qu'il fallait retenir des 14 rencontres NBA de la nuit du MLK Day.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CQFR : Lillard à la folie, Simmons se lâche

Les résultats de la nuit en NBA

Pistons @ Wizards  100-106

Raptors @ Hawks : 122-117

Sixers @ Nets : 117-111

Kings @ Heat : 113-118

Bulls @ Bucks : 98-111

Thunder @ Rockets : 112-107

Magic @ Hornets : 106-83

Pelicans @ Grizzlies : 126-116

Knicks @ Cavs  106-86

Lakers @ Celtics : 107-139

Nuggets @ Wolves : 107-100

Pacers @ Jazz : 88-118

Spurs @ Suns : 120-118

Warriors @ Blazers : 129-124, après prolongation

---

- Damian Lillard a amélioré la meilleure marque de l'histoire des Portland Trail Blazers sur un match cette nuit. Contre les Warriors, le  meneur All-Star a profité d'une rencontre poussive et achevée en prolongation pour claquer 61 points. La copie n'est pas d'une propreté sans faille (17/37 au shoot, mais 11/20 à 3 points), mais "Dame" a  tout de même été assez fantastique. Jamais un joueur n'avait inscrit 60 points et au moins 10 paniers à 3 points dans un match et cette performance le place en tête des chefs d'oeuvre réalisés lors du MLK Day.

On notera que Lillard avait inscrit le panier de l'égalisation à 14 secondes de la fin sur ce stepback à 3 points pour emmener le match en overtime.

- Russell Westbrook est devenu le seul autre joueur avec LeBron James à compter un triple-double contre chaque franchise affrontée depuis le début de sa carrière. Une bien maigre consolation pour le meneur des Houston Rockets, tant son équipe a déconné dans les grandes largeurs lors de la réception d'Oklahoma City. Malgré les les 32 points, 12 passes et 11 rebonds de Westbrook, les Texans ont dilapidé 16 points d'avance dans un 4e quart-temps apocalyptique de leur part. C'est majoritairement sans Chris Paul, exceptionnel en première mi-temps (24 de ses 28 pts), que le Thunder a renversé la situation. Le craquage de James Harden à 3 points (1/17) a fait mal et le MVP 2018 est resté de longues minutes à shooter après la fin du match pour retrouver sa confiance égarée.

- Ben Simmons et Al Horford sont assez grands pour porter les Sixers sans Joel Embiid à l'occasion. Les deux hommes ont été les clés de voûte du succès de Philadelphie contre Brooklyn. L'Australien a sorti l'un des meilleurs - si ce n'est le meilleur - matches de sa carrière, avec 34 points, 12 rebonds, 12 passes et 5 interceptions à 12/14 ! Simmons a rappelé qu'il pouvait être un défenseur d'élite au passage, possiblement inspiré par la masterclass d'Al Horford en la matière. Le Dominicain s'est aussi montré clutch en attaque (9 points dans le money time), ce qui est moins fréquent.

C'est la 11e défaite en 13 matches des Nets, qui jouaient sans Kyrie Irving, laissé au repos. Saluons quand même l'entrée de Timothé Luwawu-Cabarrot, auteur de 12 points à 4/4 en sortie de banc.

- Les Celtics ont frappé un grand coup lors de la réception de leur rival historique. Face aux Lakers, Boston a montré son meilleur visage et on a rarement vu L.A. et la paire LeBron James-Anthony Davis peser aussi peu. Avec Jaylen Brown déchainé (20 pts) et taquin (il a pris une technique pour avoir toisé LeBron après un dunk), Jayson Tatum en mode efficacité max et un collectif bien huilé, les Celtics n'ont laissé aucune chance à leurs visiteurs.

Au passage, Kemba Walker a battu LeBron James pour la première de sa carrière, après 29 défaites en autant de rencontres face au King.

- MLK Day ou pas, Giannis Antetokounmpo fait le boulot comme un métronome. En l'occurrence, ce serait plutôt comme un rouleau compresseur face aux Bulls, impuissants face au "Greek Freak", auteur d'un triple-double (28 points, 14 rebonds et 10 passes).

- Norman Powell est le joueur le plus décisif des Raptors en ce moment. Son 4e quart-temps contre les Hawks, où il a inscrit 17 de ses 27 points du soir, a sans doute sauvé Toronto d'une défaite embarrassante.

A Atlanta, le one-man show de Trae Young a encore été très divertissant. Outre ses 42 points et 15 passes, le meneur d'Atlanta a encore tenté et réussi quelques gestes fous. Le plus spectaculaire n'a pas débouché sur un panier, cela dit. Mais s'il avait rentré ce shoot après avoir mis un petit pont à Fred VanVleet, Young cassait Internet.

- Michael Porter Jr prend de plus en plus confiance et une importance croissante chez les Nuggets. Le rookie a signé son deuxième double-double en trois matches face aux Wolves avec 20 poins et 14 rebonds, pour aider Denver à prendre le dessus sur les Wolves.

- Ian Mahinmi a été magnifique en ouverture de la soirée avec les Wizards contre Detroit. Le Français a été énorme en attaque (21 points), mais aussi décisif en défense, avec un contre décisif sur Derrick Rose dans le money time, et un traitement impitoyable pour Andre Drummond, dont les stats sont flatteuses.

D-Rose a signé son 9e match de suite à au moins 20 points, mais a beaucoup forcé en fin de rencontre.

Dans le même match, Markieff Morris, que Davis Bertans avait traité de s***** il y a quelques semaines, a fêté ses retrouvailles avec le Letton en lui mettant la main dans la tronche : flagrante 2 et expulsion.

- Evan Fournier a réussi un petit flu game cette nuit contre Charlotte, en inscrivant 26 points alors qu'il en tenait une bonne et n'était pas sûr de pouvoir tenir sa place. "More Champagne" a shooté à 6/8 à 3 points, ce qui donne envie de tester un match avec la crève à l'occasion...

En face, James Borrego a offert 17 minutes de jeu à Nicolas Batum pour lui permettre de se dérouiller un peu avant le NBA Paris Game vendredi. Ce serait sympa de ne pas laisser le Français en DNP devant son public...

- 6 points, 3 passes, 2 rebonds et 2 contres pour Frank Ntilikina, dont l'apport en sortie de banc a été appréciable pour les Knicks lors de leur victoire dans le clash of cancres face aux Cleveland Cavaliers en Ohio.

- Au moment où les Kings ont vu leur match face au Heat se diriger vers une prolongation, sans doute avaient-ils compris que ce serait compliqué de repartir de Floride avec la victoire. Miami n'a perdu aucune de ses 7 prolongations disputées cette saison. Malgré un match poussif, les joueurs d'Erik Spoelstra ont à nouveau trouvé les ressources pour l'emporter et porter leur bilan à domicile à 19-1. La saison dernière, le Heat avait remporté 19 matches à la maison également, mais pas aussi tôt...

- Pas de chance pour les Grizzlies, leur série de 7 victoires consécutives s'est arrêtée lors du MLK Day, alors que Memphis est la ville de naissance de Martin Luther King... Ce sont les Pelicans qui sont venus casser l'ambiance, grâce notamment à Jrue Holiday (36 pts) et malgré les 31 points de l'excellent Dillon Brooks. New Orleans s'est rapproché à trois victoires de son adversaire du soir, détenteur virtuel du dernier sésame pour les playoffs à l'Ouest.

- Gregg Popovich a dû passer tout près de la crise de nerfs cette nuit, lorsqu'il a vu ses Spurs dilapider 20 points d'avance en fin de partie contre les Suns. San Antonio a finalement pris le dessus, mais le match de Bryn Forbes (24 points à 8/11) aurait notamment dû permettre aux Texans de passer une soirée plus tranquille.

- Théorème : quand deux équipes en forme s'affrontent, c'est celle qui a Rudy Gobert dans ses rangs qui l'emporte. Le Jazz et son pivot français (20 points, 14 rebonds) ont pris le dessus sur les Pacers et la rencontre a fini en blowout.

-

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest