Draft NBA 2020 : Les gagnants et les perdants de la nuit

Draft NBA 2020 : Les gagnants et les perdants de la nuit

La draft NBA 2020 s'est déroulée cette nuit et nous faisons le point sur les équipes qui ont brillé ainsi que celles qui se sont plantées.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse

Gagnants : Minnesota Timberwolves

Ce ne sont peut-être pas les « grands » gagnants de cette nuit mais les Timberwolves avaient le luxe de piocher avant tout le monde lors de cette draft NBA 2020. Et ils ont donc misé sur Anthony Edwards, un arrière prolifique très athlétique. Un joueur validé par Dwyane Wade en personne – même si, honnêtement, ça, ça ne veut absolument rien dire.

Le plus beau, c’est peut-être ce que les dirigeants louveteaux ont réussi un peu plus tard dans la soirée. En bazardant le dix-septième choix pour ramener Ricky Rubio au bercail. Enfin un chef de meute. Enfin un distributeur. D’ailleurs, Edwards aurait bien besoin de profiter d’un meneur pass-first (hein, D’Angelo) pour l’alimenter en ballon. Puis, en 28ème choix, ce joli steal potentiel avec Jaden McDaniels. Excitant.

Perdants : Minnesota Timberwolves

C’est tout le paradoxe. Alors les Wolves ne sont pas vraiment les « grands » perdants non plus. Loin de là. Mais ce choix ressemble quand même fortement à un premier choix par défaut. Ils auraient sans doute préféré James Wiseman mais ce dernier ne voulait pas mettre les pieds à Minneapolis, au point de refuser un workout.

S’il y avait un futur Dwyane Wade dans cette promotion, ça se serait. Edwards, c’est peut-être plus un Victor Oladipo du pauvre, la voix en moins (mais il sait rapper paraît-il) (comme Lil Baby dit-il). On ne nous enlèvera pas de la tête que Minny tentait d’échanger son premier choix. Parce que les dirigeants eux-mêmes n’étaient sans doute pas convaincus.

Gagnant : Killian Hayes

Quelle belle soirée pour l’ancien choletais. Killian Hayes devient le Français drafté le plus haut dans l’Histoire – en septième position – mais en plus il va pouvoir retrouver son ami Sekou Doumbouya à Detroit. Comme un rêve. Ça va faciliter son intégration, et les deux jeunes espoirs vont peut-être se tirer vers le haut (enfin, on l’espère).

Killian Hayes débarque à Detroit et dans l’histoire du basket français !

En plus, et c’est même le plus important, Hayes débarque dans une franchise en pleine reconstruction et à la recherche d’un meneur. Si les Pistons ne font pas l’erreur d’aller chercher un playmaker vétéran pendant la Free Agency, il sera de suite au contrôle de l’attaque – ou au moins en tant que sixième homme. Avec du temps de jeu, des opportunités pour briller, pour apprendre de ses erreurs et peut-être même Derrick Rose comme mentor.

NBA LAMELO BALL HORNETS JORDAN

Gagnants : Charlotte Hornets

Les Hornets ont peut-être mis la main sur le meilleur joueur de la promotion. Et sans même céder d’autres assets pour remonter dans l’ordre de la draft. LaMelo Ball s’est retrouvé disponible en troisième position et les frelons n’ont pas hésité, encore moins après avoir reçu l’aval de Michael Jordan.

Lonzo Ball peut de suite être performant en NBA grâce à son sens du pick-and-roll et sa vision du jeu. Il va enflammer une franchise terriblement ennuyeuse depuis quelques saisons. Enfin un peu spectacle. Un peu de kiff. Même s’il n’y aura probablement pas beaucoup de victoires à l’arrivée.

Perdants : Chicago Bulls

Bon, les Bulls sortiront éventuellement vainqueurs de cette draft dans trois ans. Parce que Patrick Williams, leur quatrième choix, a une marge de progression intéressante en tant que « two way player. » Mais il n’était pas annoncé aussi haut avant que sa cote grimpe en flèche ces derniers jours.

Surtout, Chicago reste sans playmaker. Les taureaux rêvaient de LaMelo Ball et ils ont essayé de dénicher le deuxième choix des Warriors, en vain. Ils vont maintenant devoir trouver leur bonheur lors de la Free Agency, alors que peu de bons meneurs sont disponibles. Pas de bol. Mais Williams a quand même les qualités pour s’imposer comme un très bon joueur de complément au poste trois. C’est juste dommage de le récupérer avec un quatrième pick.

NBA warriors Wiseman

Gagnant : James Wiseman

Il ne voulait pas aller à Minnesota, il pourra donc profiter de la Californie et de San Francisco. Tout en évoluant au sein d’une franchise compétitive. Le meilleur point de chute pour n’importe quel prospect de cette promotion et encore plus pour James Wiseman, qui aura le champ libre sur le poste cinq.

Il va pouvoir se développer en côtoyant des superstars, des vrais leaders et en profitant de l’un des staffs les plus compétents de la ligue à tous les niveaux. La vie est belle pour Wiseman.

Gagnants : Atlanta Hawks

C’est léger, c’est simple et ça passerait presque inaperçu mais les Hawks ont encore fait une très belle pioche en choppant Onyeka Okongwu. Ça ne se verra pas tout de suite. Mais dans cinq ans, quand le tandem avec Trae Young fera des misères sur pick-and-roll, on se souviendra soudainement de ce sixième choix en 2020. Encore du gros boulot de la part de Travis Schlenk.

Gagnants : Washington Wizards

Deni Avdija en neuf, ça c’est validé. Peut-être le complément idéal pour Bradley Beal et John Wall. Enfin, si les Wizards arrivent à développer son potentiel. Ça par contre, c’est déjà moins sûr.

Perdants : New York Knicks

Heureusement qu’ils n’ont pas « trade-up » pour dénicher Obi Toppin. Au final, le joueur le plus âgé de la draft est tombé à New York sans lâcher d’asset supplémentaire. Mais cette première loterie sous les ordres de Leon Rose n’est vraiment pas rassurante. L’intérieur explosif, sous-dimensionné est présenté comme une version pauvre d’Amar’e Stoudemire à une époque où les joueurs comme Amar’e Stoudemire ont de moins en moins leur place en NBA.

Il ne défend pas un gramme non plus. Mais bon. Au moins, ça peut coller avec Mitchell Robinson dans la raquette. Et dire que les Knicks avaient Tyrese Haliburton ou Deni Avdija à portée de main…

Gagnants : Denver Nuggets

Deux ans après avoir récupéré Michael Porter Jr qui était boudé par tout le monde malgré son talent, les Nuggets vont peut-être refaire le même coup en choppant le très prometteur RJ Hampton avec le choix numéro 24. Et une pépite de plus à Denver.

Tyrese Haliburton kings

Gagnants : Sacramento Kings

Incroyable mais vrai ! Les Kings ont réussi leur draft ! Ils doivent une fière chandelle aux deux, trois équipes qui piochaient avant eux. En effet, ces dernières ont laissé filer Tyrese Haliburton. Un guard capable de briller sur pick-and-roll et donc à même de tout de suite avoir un impact en NBA.

Avec De’Aaron Fox et Tyrese Haliburton, et éventuellement Donte DiVicenzo, les extérieurs de Sacramento peuvent nous faire vibrer la saison prochaine.

Perdants : Phoenix Suns

Salivez autant que vous voulez sur la venue de Chris Paul mais ça ne bouge pas, les dirigeants des Suns sont parmi les plus mauvais de la NBA. Surtout quand il s’agit de drafter. Un an après avoir choppé Cameron Johnson de nulle part, ils en ont remis une couche en allant chercher Jalen Smith – qui va faire doublon avec Deandre Ayton – à la dixième place alors qu’il était annoncé autour du vingtième rang.

Gagnant : Daryl Morey (et les Sixers) (Et Joel Embiid et Ben Simmons)

Ben Simmons Joel Embiid Sixers

Même pas un mois que Daryl Morey est aux commandes et voilà qu’il fait déjà du bien aux Sixers. Le GM a rappelé que malgré ses philosophies extrêmes sur le basket, il excellait pour mener des trades. En deux mouvements, il s’est séparé de deux contrats imposants – enfin surtout un, celui d’Al Horford.

Josh Richardson expédié à Dallas, Seth Curry rejoint son beau-père

L’intérieur ne collait pas du tout avec le reste de l’effectif, tout comme Josh Richardson. Les deux iront voir ailleurs la saison prochaine. Alors que deux snipers débarquent en échange : Danny Green et Seth Curry. Ou comment assainir les finances et améliorer le spacing de l’équipe en une soirée. Impressionnant. Joel Embiid et Ben Simmons n’en seront que mieux entourés. Cerise sur le gâteau, la pioche de Tyrese Maxey.

Perdants : Houston Rockets

La venue de LaMelo Ball à Charlotte met sans doute fin à la piste menant Russell Westbrook aux Hornets. Les Rockets, qui se dirigeront sans doute vers une reconstruction, n’ont pas pu récupérer de picks bien placé ou de jeunes talents prometteurs. Et en plus, ils ont vu Daryl Morey enchaîner une masterclass à Philly. Quelle ironie.

Gagnants : Dallas Mavericks

Perdre Seth Curry est dommage mais les Mavericks ont drafté deux shooteurs dont Tyrell Terry. Une belle pioche. Puis Josh Richardson, qui sort d’une saison difficile à Philly, pourrait se relancer à Dallas en compensant les lacunes défensives de Luka Doncic.

Gagnants : Los Angeles Clippers

Pas de pick mais faire venir Luke Kennard en se séparant d’un second tour et de Rodney McGruder, c’est fort. Un joueur sous-estimé, encore jeune (24 ans), très bon shooteur, à l’aise balle en main, qui va pouvoir épauler Kawhi Leonard et Paul George.

Luke Kennard aux Clippers, Shamet aux Nets dans un trade à trois

Perdants : Golden State Warriors

Ça n’a rien à voir avec la draft. Au contraire. Avec Nico Mannion (un de nos chouchous) et James Wiseman, les Warriors nous ont régalés. Mais comment ne pas penser à la blessure de Klay Thompson le même jour ? Pu*** que c’est rageant…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest