- CLE
- BOS
- IND
- MIN
- PHI
- DET

Dwight Howard reconnaît « avoir touché le fond »

BasketSessionPar BasketSession Publié

Comme souvent, Dwight Howard assure avoir changé. Mais c’est la première fois qu’il explique avoir touché le fond dans sa vie.

Et si c’était la bonne ? Chaque été depuis plusieurs années, Dwight Howard vend une espèce de renaissance personnelle aux équipes et aux fans qu’il rejoint. Et chaque saison, ça se termine par un coach et des équipiers au mieux agacés par son comportement sur le terrain et des gamineries dans le vestiaire. Et si on pouvait être un peu plus optimiste ce coup-ci, maintenant qu’il signé avec les Los Angeles Lakers ?

Une équipe à qui il avait pourtant déjà fait le coup il y a quelques années. Pour rappel, Los Angeles avait réussi en 2012 à associer un trio qui avait de la gueule sur le papier. Kobe Bryant, Dwight Howard et un Steve Nash. Le Canadien était certes vieillissant mais il était encore l'expert ultime de l'utilisation et l'exploitation du pick-and-roll. Sauf que D12, qui aurait pu être une arme fatale en rollant après le pick, en a fait qu'à sa tête. Ce n'est pas l'unique raison de l'échec de ce Big Three. Mais sa volonté de jouer poste bas a largement contribué à plomber le jeu et l'ambiance de l'équipe. C'est d'ailleurs ce qu'explique entre autre Steve Nash dans un podcast avec Bill Simmons (retrouvez ici les meilleurs passages du Podcast).

Pourtant, oui, Dwight Howard va donc bel et bien rejouer avec les Los Angeles Lakers. Une franchise avec laquelle ça ne s’était clairement pas bien passée à l’époque. Et s’il déclare comme à chaque fois qu’il a changé, qu’il sera un bon coéquipier, les Lakers ont un vrai levier. Le 26 août, l’équipe a annoncé que le pivot et la franchise étaient tombés d’accord pour un contrat non garanti d’un an. C’est dire à quel point il semble motivé puisqu’il a fait une croix sur de l’argent garanti en complétant un buyout de son contrat avec les Memphis Grizzlies.

Selon Adrian Wojnarowski, il a laissé dans l’histoire 2,6 millions de dollars. Pour un contrat non garanti donc, qui donne la possibilité à LA de le couper avant le 7 janvier sans que cela ne coûte quoi que ce soit à l’équipe. S’il a fait une croix sur 2,6 millions de dollars pour une situation si précaire, c’est qu’il est peut-être plus déterminé qu’auparavant. Difficile à dire, mais les Los Angeles Lakers ne courent aucun risque.

En tout cas, Dwight Howard a pour l’instant conquis tout le monde. Selon Shams Charania, il a conquis les joueurs dans le vestiaire, y compris LeBron James et Anthony Davis, par son approche et son état d’esprit » durant sa visite. Son coach Frank Vogel a vu quelqu’un de changé.

Dwight Howard changé après avoir touché le fond ?

D’après Adrian Wojnarowski, lors de ses entretiens avec le management, les coaches et certains équipiers (dont Anthony Davis), Howard s’est vendu comme un octuple All-Star qui a touché le fond et a promis d’accepter un rôle réduit centré sur le rebond et la défense.

Cette thématique de « toucher le fond », il l’a à nouveau évoquée hier avec des journalistes lors d’une conference call :

« Ça n’avait rien à voir avec le basketball. C’est juste des trucs qui se passaient dans ma vie personnelle. Mentalement, physiquement, spirituellement. Ça n’avait rien avoir avec le fait que je sois un basketteur ou quoi que ce soit de ce genre. C’était juste des choses personnelles que j’ai eues à gérer et qui m’ont rendu plus fort. »

De quoi le changer définitivement ? Les joueurs et le coach sont donc conquis pour l’instant. Mais il doit aussi regagner le coeur d’un public avec lequel l’histoire ne s’était pas bien terminé. Dwight Howard n’a ni rancoeur, ni esprit de revanche et assure qu’avoir la chance de revenir est « une bénédiction ». Il veut juste un nouveau départ :

« Je suis de retour ici, et rien de ces trucs du passé n’a d’importance pour moi aujourd’hui. (…) Ça fait six ans, en 2020 ça fera 7 ans. J’attache beaucoup d’importance aux chiffres et 7 c’est le chiffre des nouveaux départs. Je veux un nouveau départ avec les fans et tout le reste. Leur montrer que ma seule détermination est de mettre une autre bannière dans la salle de Los Angeles. »

Après tout ce qu’il a traversé, une rédemption de Dwight Howard serait une très belle histoire. Et au pire, s’il a à nouveau enfumé tout le monde, les Los Angeles Lakers pourront toujours s’en débarrasser avant janvier.