Les 5 joueurs les plus durs de l’histoire, Kendrick Perkins donne sa liste

On a demandé à Kendrick Perkins, l'ancien enforcer de Boston et d'OKC, quels étaient ses 5 "NBA's toughest guys". Réponse.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les 5 joueurs les plus durs de l’histoire, Kendrick Perkins donne sa liste

Pour les plus jeunes Kendrick Perkins n'est qu'un ancien joueur parmi d'autres qui parle un peu plus fort que la moyenne, se fight avec Drake, s'écharpe avec Kevin Durant ou encore se chauffe avec Stephen Curry et se permet de dire à des joueurs comme Draymond Green de fermer leur gueule. Mais avant ça, ce pivot à l'ancienne (comprenez par là qu'il n'a JAMAIS tenté un tir à trois points en 15 ans de NBA, ouais, on sait, c'était dans un autre univers) était un spécialiste du combat rapproché et des batailles en espace confiné.

Pendant ses jeunes années passées aux Boston Celtics (de 2003 à 2010), il était un intimidateur très efficace et formait avec Kevin Garnett un duo de grands gueules aux coudes tendus et aux langues bien pendues. Quand il a ensuite été transféré à OKC, il s'est d'ailleurs spécialisé dans ce secteur : moins de points marqués, mais plus de fautes (si possible utiles, c'est à dire dissuasives). Il formait d'ailleurs un duo de gros bras plutôt intimident avec Serge Ibaka, deux gardes du corps de grande qualité (pour les écrans de toutes sortes) pour Kevin Durant et Westbrook. Bref, vous l'aurez compris, s'il y a bien un secteur dans lequel Kendrick Perkins a un avis pertinent c'est bien dans le jeu physique et la dissuasion. Donc quand ESPN, via l'émission Hoop Streams, l'interroge sur le sujet, forcément, son avis compte.

Perk précise qu'il n'y a pas d'ordre dans son top 5 mais voici sa liste des 5 joueurs :

  • Charles Oakley
  • Dennis Rodman
  • Ben Wallace
  • Zach Randolph
  • Tony Allen

4 intérieurs rugueux, présents dans les meilleurs 5 défensifs et connus pour ne jamais baisser la tête lors des conflits in the paint, c'est forcément un bon choix. Quant à Tony Allen... on valide à 1000% tant ce joueur nous a fait kiffer lors de cette carrière discrète mais dans laquelle il a toujours été d'une extrême utilité. Perkins explique d'ailleurs dans une longue tirade tout le respect qu'il a pour son ancien coéquipier Tony Allen. Il précise d'ailleurs que T.A. l'avait impressionné notamment lors des playoffs 2008, année du titre pour les Celtics. Tony Allen avait défendu cette année-là contre Joe Johnson (victoire 4-3 contre ATL), puis LeBron James (victoire 4-3 contre Cleveland), puis Rip Hamilton (victoire 4-2 contre Detroit) et enfin Kobe Bryant (victoire 4-2 contre L.A.). Soit 4 des meilleurs attaquants NBA cette saison là. Le reste du plaidoyer de Perkins pour Tony Allen mérite également d'être entendu car il est d'une grande justesse et il montre à quel point les joueurs défensifs sont souvent peu, voire mal, considérés dans cette ligue.

Tony Allen était justement l'autre invité de cette émission. Il a d'ailleurs expliqué comment il défendait et quelle était sa motivation. Il révèle d'ailleurs, sans surprise, qu'il avait proposé son meilleur traitement à Kevin Durant, reconnu par tous comme étant un des attaquants les plus durs à tenir.

 

 

Bref, on valide a 200% la liste de Perkins. Question, existe t'il encore des joueurs de ce type en NBA actuellement ? Pat Beverley ? Serge Ibaka ? Rondo ? Dwight Howard ? Smart ? Avery Bradley ? Humm... Est-ce vraiment des "enforcer" comme dans les années 1990 et 2000, pas certain...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest