Les Blazers ont tout tenté pour faire venir Trevor Ariza dans la bulle

Pour être totalement au complet, les Blazers ont tenté, via les joueurs et la NBA, de faire venir Trevor Ariza dans la bulle. Même tardivement.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Blazers ont tout tenté pour faire venir Trevor Ariza dans la bulle

Avec cette configuration à 22 équipes, chaque match est un vrai défi, en particulier pour ceux qui jouent leur place en playoffs. Le fait d'avoir la possibilité de les disputer en terminant 9e a ramené un vrai intérêt pour tout le monde. Et a décuplé la motivation de toutes les franchises concernées. Si, à l'Est, on connaît à 99% les huit lauréats (Washington étant quasiment hors-course pour le play-in), la situation est plus flou à l'Ouest. Memphis voit son avance fondre comme neige au soleil. Derrière, Portland, San Antonio, New Orleans mais aussi Sacramento et Phoenix lorgnent toujours sur cette 9e place. Les Blazers, justement, sont aujourd'hui les mieux placés.

Avec un effectif quasi au complet, Damian Lillard et cie ont leur destin en mains pour arracher ce play-in. Et si l'on précise presque au complet, c'est qu'il manque un élément de poids. Devant la situation sanitaire, Trevor Ariza a préféré ne pas se rendre dans la bulle. Pour des raisons largement compréhensibles. Malgré tout, Portland a fait le maximum pour tenter de lui faire changer d'avis. De nombreux joueurs des Blazers ont contacté leur coéquipier pour le convaincre de les rejoindre comme le rapporte Yahoo! Sports. Sans succès puisque Trevor Ariza avait déjà planifié de voir son fils pendant un mois.

Le drame familial qui explique le forfait de Trevor Ariza

Sauf que cette période était juste avant le début de la reprise. Les dirigeants de l'Oregon ont donc demandé à la ligue s'ils pouvaient accorder une dérogation pour que le "3 and D" les rejoignent plus tard. Là encore, sans succès. Une décision de la NBA qui a par ailleurs irrité le vestiaire devant les allées et venues de plusieurs autres joueurs (Lou Williams par exemple). Il fallait en effet que Portland inscrive Ariza sur une liste avant d'entrer dans la bulle le 9 juillet dernier. Ils auraient pu le faire, même sans l'assurance que l'ancien des Rockets ne débarque en Floride. Mais cela aurait bloqué une place dans l'effectif sans pouvoir recruter.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest