Terry Rozier, une rentrée historique avec Charlotte

En délicatesse l'an passé pour sa première année à Charlotte, Terry Rozier avait le poignet en feu pour son match de rentrée

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Terry Rozier, une rentrée historique avec Charlotte

Après une nuit de mise en route, la NBA était véritablement de retour en ce 23 décembre. 13 rencontres au programme, enfin 12 puisque les Rockets ont été incapables d'aligner 8 joueurs valides contre OKC, et déjà de gros cartons. Pour les Trae Young, Nikola Jokic, Ja Morant ou Giannis, c'était prévisible. Pour Terry Rozier, un peu moins dirons-nous.

À Boston, le meneur avait réussi l'exploit de faire oublier Kyrie Irving le temps d'une post-season incroyable. 16,5 points, 5,3 rebonds et 5,7 passes. Des chiffres très flatteurs, d'autant plus que les Celtics ont été à deux doigts d'arracher une finale NBA. On l'attendait donc au tournant la saison suivante. Mais trop dans l'ombre de Kyrie, et cantonné à un rôle de back-up, il n'a pas eu le rayonnement escompté.

Charlotte l'a recruté à prix d'or il y a maintenant un an et demi. Justement pour lui faire passer un cap dans sa progression. En terme purement statistique, cela a été le cas. 18-4-4 à 42,3% aux tirs et 40% à trois points, c'est très correct. Mais à 19 millions de dollars, on attend quand même un peu plus.

CQFR : Tatum plus fort que Giannis, Morant et Young déjà très chauds

Et cet été, ses dirigeants ont voulu lui mettre un peu de pression. En choisissant un meneur hypé qu'est LaMelo Ball lors de la Draft. Un choix signé Michael Jordan. Le rookie a déjà montré qu'il avait de quoi faire lever la foule (quand cette dernière reviendra). Pour sa première, il n'a néanmoins pas fait des merveilles. 0 points, 3 passes et 3 ballons perdus en 15 minutes.

Pour Terry Rozier, la donne a été légèrement différente. À une quarantaine de pions près. Car oui, l'ex-bostonien avait le poignet plutôt brûlant la nuit dernière. Au point même de taper un record NBA ! En effet, jamais un joueur n'avait planté autant de loin pour une première nuit de saison régulière.

En 37 minutes, et seulement 23 tentatives, Scary Terry a claqué 42 points, 3 rebonds et 2 passes dont un exceptionnel 10/16 derrière l'arc. Comme on l'a dit, personne avait lui n'avait autant flambé à 7,23m dans une reprise. Avec quelques shoots de haut niveau.

L'histoire retiendra tout de même que Charlotte s'est fait taper par Cleveland, de manière logique qui plus est (les Cavs avaient 20 points d'avance à la pause). Mais c'est en tout cas prometteur pour lui, et la franchise. D'autant plus si Gordon Hayward, également en jambes avec 28 points (un doigt en moins), garde le rythme.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest