Deandre Ayton, le perdant de la superbe saison des Suns ?

Deandre Ayton, le perdant de la superbe saison des Suns ?

Excellent avec ou sans Deandre Ayton, les Phoenix Suns seront peut-être moins enclins à lui refiler le contrat béton réclamé par le pivot bahamien.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les Phoenix Suns disposent du meilleur bilan en NBA et, même si la saison est encore longue, ils semblent en très bonne position pour terminer en tête. 37 victoires en 46 matches. La franchise de l’Arizona n’avait plus maîtrisé autant son sujet depuis l’équipe drivée par Steve Nash en 2007. Finalistes l’an passé, Chris Paul, Devin Booker, Deandre Ayton et leurs camarades peuvent légitimement prétendre au sacre cette saison.

La rotation au poste de pivot est l’un des nombreux atouts de cette formation qui sème la terreur aux quatre coins du pays. Les trois grands des Suns font la différence à chacun de leurs entrées ou presque. Ayton compile 16,8 points, 63% aux tirs et 10,6 rebonds en 30 minutes. Mais ses doublures pèsent aussi : 11,8 points (70%) et 7,6 rebonds en 21 minutes pour Bismack Biyombo, 10 points (65%) et 7,1 rebonds en 16 minutes pour JaVale McGee.

En fait, ça donne envie de penser que n’importe quel intérieur mobile et athlétique peut briller au côté de CP3. On comprend maintenant comment DeAndre Jordan est devenu un All-Star. Un statut dont ne bénéficie pas encore l’autre Deandre (Ayton), qui espère pourtant négocier un contrat digne des meilleurs joueurs de la ligue sur sa position.

Deandre Ayton mérite-t-il le max ?

Robert Sarver, le propriétaire de l’organisation, a déjà refusé qu’Ayton, le premier choix de la draft 2018, soit prolongé pour le montant maximum l’été dernier. Le joueur de 23 ans sera donc free agent (protégé) à l’issue de la saison.

Mais les performances des Suns en son absence pourraient finalement pousser la franchise à ne pas mettre le paquet pour le conserver. Deandre Ayton restera sans doute une priorité. Peut-être pas au max. Après tout, l’équipe tourne bien sans lui. 22 victoires et 6 défaites en sa présence, 15 et 3 en son absence.

Le natif des Bahamas incarne tout de même le futur de Phoenix et son potentiel est plus intrigant que ceux de McGee ou Biyombo. Mais leurs performances donnent au moins l’envie de se poser la question. Et elle concerne même les pivots de manière plus globale. Hormis ceux qui savent réellement se créer leur tir, quels sont ceux qui méritent vraiment d’aligner la trentaine (quarantaine) de millions de dollars ? Les Suns devront y réfléchir. Mais leurs résultats vont sans doute leur enlever de la pression au moment des négociations.

Kevin Love, Reddish : Les 5 performances marquantes de la nuit en NBA

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest