Russ, Klay, James et les autres : une décennie de stats folles

Russ, Klay, James et les autres : une décennie de stats folles

2020 a été tellement longue qu'on a déjà presque totalement oublié la décennie des 2010's. Les joueurs NBA ont pourtant aligné des statistiques folles durant cette période.

Klay Thompson Finales NBA Warriors

Klay Thompson : 37 points et 9 paniers primés en un seul quart-temps, le 24 janvier 2015 contre les Kings

Sur cette décennie, existe-t-il un joueur capable de prendre feu comme Klay Thompson ? Grâce à son adresse à longue distance et ses qualités offensives, l’arrière des Golden State Warriors peut rapidement devenir un cauchemar pour une équipe. Surtout s’il commence à prendre confiance.

Et les Sacramento Kings peuvent en témoigner. Dans le 3ème quart-temps d’un match entre les deux équipes, Thompson a été incroyable : 37 points avec un 13/13 aux tirs, dont un 9/9 à 3-points. Il s’agit tout simplement de deux records ! En effet, en un seul quart-temps, la précédente meilleure marque aux points était détenue par George Gervin et Carmelo Anthony (33 points), et Michael Redd et Joe Johnson avaient le record des paniers primés (8).

Klay Thompson : 60 points en 3 quart-temps (29 minutes) et 11 dribbles, le 5 décembre 2016 contre les Pacers

Quand on vous dit que Klay Thompson est probablement le joueur capable de prendre feu le plus rapidement en NBA. En seulement 29 minutes et trois quart-temps, l’arrière des Golden State Warriors a terrassé les Indiana Pacers avec 60 points.

Pour bien vous rendre compte de sa performance, il s’agit d’un ratio (2,07 points par minute) quasiment similaire à celui du record de points détenu par Wilt Chamberlain (100 points) : 2,08 points par minute. Et surtout, Thompson a « seulement » eu la balle pendant 90 secondes pour 46 « touches » et 11 dribbles sur 21 tirs tentés. Fou.

Klay Thompson : 52 points dont 14 paniers primés en 3 quart-temps, le 29 octobre 2018 contre les Bulls

Klay Thompson a littéralement détruit les Chicago Bulls en l’espace de 3 quart-temps. Auteur de 52 points avec 14 paniers derrière l’arc (sur 23 tentés), l’arrière des Golden State Warriors a ainsi battu le record de son coéquipier Stephen Curry (13) en devenant le joueur le plus prolifique dans l’histoire à longue distance dans un même match NBA. Et encore, Thompson aurait pu faire encore mieux s’il n’avait pas été obligé de céder sa place sur blessure à 6 minutes de la fin du 3ème quart-temps…

Top 15 : Les joueurs qui ont marqué la décennie

James Harden : 60 points, 11 passes décisives, 10 rebonds, le 31 janvier 2018 contre le Magic

En effet, dès la saison suivante, le record de Russell Westbrook a été battu par James Harden, encore contre l’Orlando Magic. L’arrière des Houston Rockets a été ainsi le premier joueur de l’histoire à atteindre la barre mythique des 60 points, tout en compilant un triple-double avec également 11 passes décisives et 10 rebonds. Avant cela, le barbu était déjà le seul dans l’histoire avec 4 triple-doubles à plus de 50 points. Les autres avec plusieurs triple-doubles à au moins 50 points ? Westbrook, Elgin Baylor et Wilt Chamberlain. Un sacré gang.

Anthony Davis : 53 points, 17 rebonds et 5 contres, le 27 février 2018 contre les Suns

Quand Anthony Davis se met en action, ça fait généralement des dégâts. Face aux Phoenix Suns, l’intérieur, à l’époque aux New Orleans Pelicans, avait été un véritable monstre dans la raquette. Auteur d’un double-double impressionnant (53 points, 17 rebonds), le joueur des Los Angeles Lakers avait également dominé les débats sur le plan défensif avec 5 contres. En forme sur le plan physique, AD semble tout simplement capable de dominer un match à lui tout seul.

Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest