Fantasy BS/Reverse – Ep. 7 : Révolte populaire, flatteries et révélations

Fantasy BS/Reverse – Ep. 7 : Révolte populaire, flatteries et révélations

Le septième épisode de votre série hebdomadaire sur la Fantasy League BS/Reverse et ses valeureux (ou pas) participants, est servi !

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Blog

La vie suit son cours en NBA et dans la Fantasy League BasketSession/Reverse ! Voici le quotidien de tout ce petit monde.

La polémique

Le peuple réclame du drama. Il y en a eu un peu cette semaine, avec un trade qui a mis en alerte toute la ligue jusqu'au QG d'Adam Silver à New York City.

Bricko, suprême leader de la Fantasy League, a réussi le tour de force de récupérer Joel Embiid contre Dejounte Murray et Keldon Johnson, le tandem des Spurs, dans un trade avec Jacques, alias "Pop", de la Team TonyTimmyManu, jouant manifestement sur l'addiction de son homologue pour tout ce qui touche de près ou de loin à San Antonio.

Une heure après, une horde de General Managers venait frapper aux portes du bureau de la direction pour réclamer justice. Après une brève hésitation, le comish, qui écoutait au même moment un CD de la comédie musicale Notre Dame de Paris, décida de laisser "entrer ces païens, ces vandales" (aucune honte si vous n'avez pas la ref, le contraire serait même presque inquiétant). A court d'arguments valables pour défendre la validité de ce trade, il s'apprêtait à faire une David Stern avec Chris Paul et les Lakers quand Jacques s'avança et fit entendre sa rare mais rassurante parole.

A coups de chiffres, de bons sentiments et d'audace, il parvint à retourner son auditoire (en tout bien tout honneur) et à faire en sorte que l'opinion publique n'ait qu'un seul ennemi public : Bricko.

Les progressions et les chutes

A coups de bombinettes agricoles de Stephen Curry, étincelant cette semaine, Romain de La Street Filocheur a fait une remontée spectaculaire au classement, au point de mettre la pression sur Can au 2e rang. Can a lui-même refait un peu de terrain sur Bricko, notamment grâce aux perfs énormes de Fred VanVleet. L'arrière des Raptors a beau avoir un nom de trois quart-aile des Springboks, c'est bien sur un terrain de basket qu'il est le plus rayonnant. On notera aussi le joli +6 de Cédric (il y a une explication plausible à ce boost, voir plus bas).

Au rayon des cagades/dégringolades, le pauvre Wissam a pris un -7 dans les dents et la 7e Compagnie Pithivier d'Arnaud un -6.

  • Yes We Can (+3.5), 2e
  • La Street Filocheur (+10.5), 3e
  • Paris Cedric (+6), 11e
  • Toulouse Tfchié (+4),

---

  • Antibes Sharks (-4), 8e
  • Oregon The Glide (-4), 9e
  • Ici Jacques B (-3.5), 10e
  • Wissam Belgique (-7), 12e
  • Emeu Bulls (-3), 13e
  • 7e Compagnie Pithivier (-5.5), 16e

Fantasy League

Les meilleurs joueurs de la semaine

Stephen Curry a enchaîné quelques méchantes performances qui en font non seulement un candidat au MVP dans la réalité, mais aussi un prétendant à celui de Most Valuable Fantasy League Player en fin de saison. Romain de la Team Street Filocheur a forcément dû faire quelques back flips en voyant le Baby-Faced Assassin claquer 57 points sur la tête des Mavs et réussir une série de 5 matches avec une adresse et une production vertigineuses.

1. Stephen Curry (Street Filocheur)
2. Fred VanVleet (Yes We Can)
3. Brandon Ingram (Orlinzzz' MagicFan)
4. Luka Doncic (Antibes Sharks)
5. Bam Adebayo (New Amsterdam Empire)
6. Jrue Holiday (Oregon the Glide)
7. Tyrese Haliburton (New Amsterdam Empire)
8. Jayson Tatum (Wissam Belgique)
9. Zion Williamson (Orlinzzz' MagicFan)
10. Giannis Antetokounmpo (Oregon the Glide)

Stephen Curry est sur une autre planète, ne l'oubliez pas pour le MVP !

Les meilleurs joueurs depuis le début de la saison

1. Jokic
2. Steph
3. Kawhi
4. Vucevic
5. Lillard
6. Myles Turner
7. Embiid
8. VanVleet
9. Jrue Holiday
10. LaVine

Le fayot

La direction conseille à tous les joueurs de prendre exemple sur Cédric, le manager de la Team Cédric Paris, qui a toujours un mot sympathique et agréable pour le front office. Ne vous étonnez pas s'il se met subitement à faire des bonds au classement. La gentillesse, ça paye. (*Cédric, tu me rappelleras combien je te dois ?)

Le prénom

Vous aussi, sémillant trentenaire ou quadra, vous vous demandiez pourquoi vous vous appeliez Julien, mais aussi pourquoi un garçon sur 5 dans vos classes portait le même prénom ? La réponse est étonnamment simple. Dans quelques années, les écoles primaires, collèges et lycées regorgeront de Kylian, en hommage à la tête de l'attaquant de l'équipe de France. Et bien, le Mbappé de l'époque, pour nos mamans notamment, c'était...

via GIPHY

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest