Fred VanVleet, bien plus qu’un facteur X

Fred VanVleet, bien plus qu’un facteur X

Auteur de sa meilleure sortie en carrière, Fred VanVleet continue de s'affirmer comme un incontournable chez le champion en titre

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Le destin de Fred VanVleet en NBA a sans doute basculé l'an passé, au moment des playoffs. Dans un évènement qui marque un homme à jamais. Le 20 mai, le natif de Rockford assiste à la naissance de son premier enfant. À ce moment-là, le joueur de Toronto n'arrive plus à mettre un pied devant l'autre. Et voit le cercle se rétrécir un peu plus à chacune de ses tentatives. En 15 rencontres, il tourne seulement à quatre points de moyenne à 26% aux tirs dont 20% à trois points (8-41). Pire, il a le plus mauvais plus/minus de l'équipe.

Nous sommes en plein milieu des finales de conférence, et les Raptors sont menés 2-0 par les Bucks. La sortie de route se précise. Mais un homme va changer le cours de cette série. Lors des trois matches suivants, il compile un incroyable 14-17 à trois points. Même s'il retrouvera des pourcentages humains en Finales (18-40 à trois points), certains de ses tirs resteront dans l'histoire.

Fred VanVleet, l'autre héros des Finales 2019

Depuis ce fameux 20 mai, Fred VanVleet est un nouveau joueur. Les départs de Kawhi Leonard et Danny Green l'été dernier lui ont donné encore plus d'importance. Il est désormais une fondation du système Raptors. Avec ses chiffres (il est passé de 11 à 18 points de moyenne), l'homme de 26 ans est même un candidat idéal au titre de MIP. Le soir de la remise des bagues, il s'est distingué avec 34 points, qui était à l'époque son record en carrière.

Face à Miami la nuit dernière, il a amélioré cette marque avec 36 unités et 7 tirs de loin. Une revanche magnifique pour celui qui a été snobé par toutes les franchises lors de la Draft 2016. En quatre ans, FVV s'est toujours accroché. Des débuts compliqués comme rookie (7 minutes en 34 matches) avant que Dwane Casey ne lui donne plus de minutes. Une évolution poursuivi au contact de Nick Nurse.

"Je pense que ce qui le rend unique, c'est que vous n'avez pas l'impression qu'il est rapide. Il ne bouge pas très vite sur la longueur du terrain, mais sa vitesse latérale et sa manière de bouger ses pieds sont incroyables. Vous pensez qu'il n'est pas athlétique, ou rapide, mais latéralement il est exceptionnel. C'est pour ça qu'il peut utiliser son torse pour rester devant les attaquants. Il a un super QI basket, il anticipe et a parfois une longueur d'avance"

Fred VanVleet, free agent convoité cet été

Des beaux compliments pour un joueur que Nick Nurse espère conserver l'an prochain. À l'issue de cette saison, Fred VanVleet sera free agent. Et au regard de ses performances, il risque d'être très demandé sur le marché. À quel tarif ? Vu la conjecture actuelle, il est compliqué de s'avancer avec certitude.

Sans cette crise sanitaire, il aurait certainement pu arracher un deal autour de 25-30M par an. Une somme que pourrait tout de même lui proposer Toronto, qui sera débarrassé du contrat de Marc Gasol, et qui verra Kyle Lowry rentrer dans sa dernière année. Il serait même très étonnant de voir Toronto ne pas le blinder, lui qui a désormais un vrai poids non seulement sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire.

"Je n'ai jamais été le gars le plus vocal parce que je ne savais pas comment les autres prendraient les paroles de quelqu'un qui ne joue pas. Maintenant que j'ai des minutes, je pense que les gars respectent ma voix. Je vois aussi d'autres choses. Je parle au staff avant les matches, pendant, et j'essaie de diriger la défense", dit-il humblement.

Quoi qu'il en soit, si les Raptors créent à nouveau la surprise, Fred VanVleet sera loin d'y être étranger.

Les 36 points de Fred VanVleet

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest