Gary Trent Jr, le vrai facteur X des Blazers dans cette bulle ?

Gary Trent Jr, le vrai facteur X des Blazers dans cette bulle ?

Auteur de quelques coups d'éclat cette saison, l'arrière des Portland Trail Blazers Gary Trent Jr se distingue sur cette reprise dans la bulle à Disney.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Avec l'absence de Trevor Ariza, qui a décidé de faire l'impasse sur cette bulle à Disney, les Portland Trail Blazers se retrouvaient confrontés à un problème. Dans sa rotation, le coach Terry Stotts a alors pris la décision de donner des responsabilités plus importantes à Gary Trent Jr. Pour sa seconde saison en NBA, le jeune homme de 21 ans a brillé avec quelques coups d'éclat. Très discret sur son année rookie (15 matches pour 7 minutes en moyenne), le natif du Minnesota a été capable de belles performances sur cet exercice :  à l'image d'un record personnel à 30 points contre l'Oklahoma City Thunder en janvier dernier.

Cependant, qui aurait pu penser qu'il allait devenir l'un des joueurs les plus utilisés pour cette reprise dans la bulle ? Dans la rotation très serrée de Stotts jusqu'à maintenant (8 joueurs utilisés), Trent Jr sort du banc, mais dispose d'un rôle fondamental. Avec son adresse à longue distance, il parvient à faire très mal.

Gary Trent Jr, la bonne surprise

Sur le premier match des Blazers dans cette bulle, il avait déjà été très intéressant : 17 points à 5/8 aux tirs, dont un excellent 4/5 à longue distance. Surtout dans ce choc accroché face aux Memphis Grizzlies (140-135 a.p.), Trent Jr a été solide dans les moments chauds. Ainsi, c'est lui, avec CJ McCollum, qui a scellé le succès des siens en prolongation. Et une statistique ne trompait pas : un différentiel de +20, le meilleur de la partie. Mais bien évidemment, il était impossible de tirer la moindre conclusion sur une seule partie. Au cours de la saison, il a déjà été capable de telles performances. Mais il n'a jamais réellement enchaîner. Sauf que cette fois-ci, il l'a fait.

Malgré la défaite des siens contre les Boston Celtics (124-128), l'arrière a été l'un des grands artisans de la remontée de son équipe. Dans son style habituel, c'est-à-dire en alignant les tirs à trois points. C'est même simple, il a UNIQUEMENT marqué à longue distance sur ce match. 21 points à 7/12 aux tirs... à 7/11 à trois points. En grande confiance et aussi libre grâce à l'impact de Damian Lillard, McCollum ou Jusuf Nurkic, il dispose d'opportunités et parvient à les concrétiser.

"Les tirs de Gary ? Il se trouve dans un rythme incroyable. Il prend ses tirs avec confiance. Pour lui, se retrouver sur le parquet avec autant d'espace, ça lui permet d'avoir des opportunités, mais aussi de créer du danger et donc d'attirer les défenseurs pour les autres", a analysé Terry Stotts face à la presse.

Power Ranking spécial Bulle

Et pour ne rien gâcher, son influence sur le jeu des Blazers ne se limite pas à son adresse à longue distance.

Le vrai facteur X pour les Blazers ?

Car oui offensivement, le jeune homme se place souvent derrière l'arc et attend son heure. Mais petit à petit, il devient de plus en plus respecté par ses adversaires. Et ainsi, ses coéquipiers - et surtout ses leaders - ont plus d'espace pour opérer. Mais il ne faut pas limiter son apport à cela. Pour gagner une place aussi importante dans la rotation de Stotts, Trent Jr affiche aussi un visage défensif intéressant. Il se bat. Vraiment. Et surtout, il ne rechigne jamais à lutter, même contre des joueurs plus grands que lui (quand il évolue en 3). Avec cet état d'esprit, il colle d'ailleurs parfaitement à la mentalité des Blazers.

"Avec Gary, je l'ai dit toute l'année, il a en plus progressé défensivement. Il est même très fier de ça. On n'hésite plus à lui mettre de gros attaquants face à lui. Et il a accepte le défi. Il a cette dureté en lui", a apprécié son coach.

Ces Blazers ont du courage, du cœur et des c… !

A l'approche de cette bulle à Disney, Carmelo Anthony a été souvent perçu comme le facteur X de Portland dans la course aux Playoffs. Mais le vétéran de 36 ans, avec sa silhouette amincie, ne représente pas vraiment une surprise. A l'inverse, malgré son potentiel, Gary Trent Jr n'était pas attendu à ce niveau. Avec 6 matches encore à jouer pour la fin de cette saison régulière, il peut vraiment devenir la révélation de cette bulle. Et les Blazers en auront besoin face à une concurrence folle à l'Ouest !

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest