Joel Embiid, le visage d’un MVP en force

Joel Embiid, le visage d’un MVP en force

Auteur d'une nouvelle performance XXL, l'intérieur des Philadelphia Sixers Joel Embiid impressionne dans la course au MVP.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Joel Embiid réalise un excellent début de saison. Et même si cet exercice s'annonce encore long, l'intérieur des Philadelphia Sixers s'impose tout simplement comme un sérieux candidat pour le titre de MVP. Avec 26,6 points, 12,1 rebonds et 3,1 passes décisives de moyenne, le Camerounais affole les statistiques.

Et surtout, Embiid le fait avec un vrai impact sur les résultats de son équipe. Actuellement à la 2ème place de la Conférence Est, Philadelphie se repose essentiellement sur le talent de 26 ans. Surtout en cette période délicate avec de nombreux joueurs absents à cause du protocole sanitaire lié au Covid-19.

Encore la nuit dernière, le natif de Yaoundé a été ainsi l'acteur majeur de la victoire des 76ers contre le Miami Heat (137-134). La copie d'Embiid sur cette partie ? 45 points, 16 rebonds, 4 passes décisives, 5 interceptions. Sur les 50 dernières années, c'est du jamais vu chez les Sixers à l'exception de Charles Barkley...

Joel Embiid a de l'orgueil

Sur cette rencontre, Embiid avait vraiment à cœur de briller. Il faut dire que Philadelphie traverse un moment compliqué. Après un excellent début de saison, l'équipe a été déstabilisée avec des cas positifs au Covid-19. Diminué, ce groupe a enchaîné trois défaites de suite.

Et très clairement, l'intérieur n'avait absolument pas l'intention de connaître un 4ème revers consécutif. Face à un Heat accrocheur (et également diminué), Embiid a été tout simplement omniprésent. Dans tous les aspects du jeu. C'est simple, il avait même les clés à l'organisation après les sorties de Ben Simmons et Tyrese Maxey, éjectés pour six fautes.

"Ma performance était nécessaire. Nous en avions besoin pour l'emporter. Nous avons perdu trois matches de suite. Notre mentalité devrait toujours de ne jamais accepter deux défaites de suite. Et nous en avions trois...

Donc il n'y avait aucune chance de s'incliner. Peu importe ce que je devais faire, peu importe ce que mes partenaires devaient faire, nous l'avons fait pour gagner", a résumé Joel Embiid pour ESPN.

Joel Embiid, Doc Rivers s’enflamme et le compare à deux légendes

Et pour gagner, Embiid a tout simplement tout fait. Son troisième quart-temps pour initier le come-back des 76ers a été incroyable. Ses tirs décisifs en prolongation ont été indispensables. Avec 35 de ses 45 points en seconde période (OT comprise), il a dominé.

Le MVP ? Pas l'objectif

Avec une telle performance, le patron des 76ers marque bien évidemment les esprits. Dans la course au MVP, il se trouve très bien placé. Il était même en tête avant la mauvaise passe des 76ers. Actuellement, les Boston Celtics (7-3) et les Los Angeles Lakers (9-3) affichent un meilleur bilan collectif. Et si l'écart se creuse, certains joueurs des Celtics et des Lakers peuvent rapidement se retrouver dans la conversation.

Mais de son côté, Embiid refuse de donner trop d'importance aux trophées individuels. Avec Philadelphie, le #3 pick de la Draft NBA 2014 dispose surtout d'un objectif collectif : remporter un titre NBA.

"Si je suis motivé par mon absence l'an dernier dans les trophées ? Oui, mais je ne suis pas concentré sur ça. Le but principal reste de gagner un titre. Quand on parle des récompenses individuelles, ça ne peut pas arriver sans gagner des matches. Donc je m'inquiète surtout à ce sujet.

Car au final, si je gagne, si nous gagnons et que nous parvenons à avoir la tête de série numéro 1, il n'y a aucune raison que je ne sois pas dans les discussions pour le MVP, le DPOY et la All-NBA first team.

On en revient toujours à la même chose : gagner", a insisté le Camerounais.

Un discours totalement logique de la part de Joel Embiid. Sa priorité reste le succès collectif des 76ers. Surtout qu'effectivement, si Philadelphie se trouve au sommet de la NBA grâce à lui, le trophée Maurice Podoloff a de grandes chances de lui revenir...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest