Jonathan Isaac, premier à ne pas mettre le genou à terre

C'était l'une des images marquantes de la nuit. Celle de Jonathan Isaac, debout avec son maillot, durant l'hymne national

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jonathan Isaac, premier à ne pas mettre le genou à terre

Les images ont marqué la planète entière pour le retour de la NBA jeudi. Celles de tous les joueurs des équipes concernées par la reprise, genou à terre et arborant un t-shirt Black Lives Matter pendant l'hymne national. Tous les acteurs de la nuit dernière ont suivi le mouvement lié aux problèmes sociaux qui touchent les Etats-Unis. Tous, sauf un. Au milieu de tous ses camarades, Jonathan Isaac était lui debout, son jersey de match sur le dos. Une image tout aussi marquante. Interrogé par ESPN suite à la victoire de son équipe sur Brooklyn, le natif du Bronx s'est expliqué sur son refus de s'agenouiller.

Harden et Giannis frappent fort, Portland ne lâche pas l'affaire 

"Absolument. Je crois que Black Lives Matter. Beaucoup de choses ont été prises en compte dans ma décision et une partie de celle-ci est que s’agenouiller en portant un t-shirt "Black Lives Matter" ne va pas dans le sens de mes convictions. Je ne pense pas que poser un genou à terre ou mettre un T-shirt soit la réponse.

J’ai l’impression que, pour moi, les vies des Noirs sont soutenues par l’Evangile. Toutes le sont. Nous faisons tous des choses négatives et, parfois, pointer du doigt, est pire. J’ai donc eu le sentiment, en rapport avec mes croyances, et parce ce que je crois que les vies des Noirs sont importantes, que c’était une décision que je devais prendre. Je n’avais pas le sentiment que mettre ce t-shirt était la façon de soutenir les vies des noirs".

Un discours très honnête et tout aussi fort que celui d'un LeBron rendant hommage à Colin Kaepernick. Il n'avait pas la sensation d'aider, et il a préféré suivre sa propre voie. Et ce n'est pas pour autant qu'il n'a pas été soutenu. Tandis qu'il annonçait sa décision à ses coéquipiers, tous l'ont approuvé.

"Honnêtement, il n'avait pas à le faire. On a choisi de s'agenouiller, pas lui. C'est son choix. Il n'a aucune pression de quelqu'un d'entre nous. Et nous le soutenons", a témoigné Evan Fournier.

Peut-être que le croyant Jonathan Isaac, très impliqué pour la communauté d'Orlando depuis son arrivée, sera imité dans les prochains jours.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest