Bulle NBA, lifting à New York et Frenchies : l’interview reprise avec Jacques Monclar

Bulle NBA, lifting à New York et Frenchies : l’interview reprise avec Jacques Monclar

La NBA reprend cette nuit avec notamment un clash entre les Lakers et les Clippers. On a fait le tour de l'actu avec Jacques Monclar.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview

La NBA reprend enfin cette nuit ! beIN Sports sera évidemment sur le pont pour faire vivre l'affiche entre les Los Angeles Lakers et les Los Angeles Clippers à 3h. A l'approche de ce retour tant attendu dans la bulle de Disney World Resort, on a discuté avec Jacques Monclar, lui aussi impatient de pouvoir vivre cette fin de saison NBA pas comme les autres.

Jacques, comment tu as réagi quand tu as appris que la saison allait reprendre et dans ce contexte-là ?
Jacques Monclar : Pour être honnête, j'ai été choqué par le Covid et son impact, particulièrement aux USA. Je n'étais pas un grand partisan de l'histoire de la reprise à la base, mais force est de constater que ce qu'ont fait Adam Silver et la NBA est bien. Avant même qu'on soit confinés, alors que les Etats-Unis avaient 5-6 semaines de retard par rapport à l'épidémie, j'entendais certains dire : 'on reprend pour le business'. Mais c'était aussi une décision humaine. J'étais un peu dubitatif, mais je trouve que ce qui est fait là-bas est incroyable. On va voir comment ça se déroulera avec l'arrivée des familles, au fil du temps.

Les équipes qui vont durer dans la bulle sont les équipes qui vont gagner, donc il y aura une motivation pour rester safe et ne pas faire les idiots. Je pense que Silver ne transigera pas avec tout ça et s'il y a une diffusion un peu importante du virus, il stoppera tout.

Jouer tous les matches à huis clos, comment est-ce que ça change la donne pour les joueurs et les coaches ?
L'histoire de l'absence du public, je veux bien. L'énergie doit venir ailleurs, du terrain, du jeu, des coaches, c'est un autre schéma. Mais on nous a souvent rabâché que le plus grand moment de l'histoire du basket, c'est ce scrimmage interne à Monaco avec la Dream Team, sans public. Quand on met les meilleurs joueurs ensemble sur le terrain, évidemment que ça fait du spectacle.

On se pose un peu tous des questions sur les joueurs et les équipes que l'on va voir dans la bulle NBA. Quelles sont les tiennes ?
Je m'en pose sur l'état de forme individuel des joueurs. C'est court, quatre semaines d'entraînement. Je pense que tout le monde sera à jour à partir des demi-finales de Conférence. Mais je me demande aussi si des équipes comme Toronto ou OKC, qui avaient des alchimies magnifiques, vont les retrouver. L'expression collective est la plus difficile à remettre en place. Est-ce que Philadelphie va continuer à faire n'importe quoi ou redevenir le candidat au titre qu'il devrait être ? Est-ce que Houston peut réussir quelque chose sur un coup de grisou ? Harden m'a l'air bien en cannes...

Est-ce que les Clippers vont finir 2e ou 3e plutôt que 4e, pour qu'on ait peut-être droit à une finale de conf' entre Angelenos ? Je trouve que Kawhi a un peu de mal à se mettre en route. Ils ont des absents aussi, avec ceux qui sont sortis de la bulle ou Zubac qui n'est pas encore vraiment opérationnel. Au final, ça fera des minutes en plus pour Joakim Noah et du small ball avec Patrick Patterson.

Power Ranking spécial Bulle

Qu'est-ce que tu as pensé des premiers pas de Joakim Noah avec les Clippers ?
Naturellement, c'est un facilitateur en attaque, il est toujours en soutien et offre des solutions. Il a une qualité de lecture de jeu importante. La défense, la dissuasion, le don de soi, le rebond, ce sont aussi ses trucs. Je trouvais qu'a Memphis il avait retrouvé un peu de toucher de balle, de finition. Il avait fait un bon passage. Je ne l'ai pas eu en direct, mais j'ai eu Yannick et il m'a raconté sa blessure. A ce moment-là, les Clippers étaient prêts à le prendre. Il a descendu un escalier, il y avait son appareil de workout en-dessous et les roulettes couvertes par l'enjoliveur lui ont sectionné le tendon d'Achille. Il a cru que c'était la fin.

S'il y a bien une structure qui fait envie, c'est celle des Clippers avec Doc Rivers, Lawrence Frank et Jerry West. Que ces gens lui fassent confiance est une marque de qualité. Joakim fonctionne beaucoup à l'affect. L.A était devenue sa base de repli. C'est une formidable histoire. Si quelqu'un est bien conscient de la chance qu'il a d'être là, c'est lui. Je me souviens de ses mots à Memphis. 'J'ai eu tellement peur de ne plus jamais porter un maillot NBA...' Ils vont lui faire du bien et il va tout faire pour leur rendre.

Comment est-ce que tu vois les choses se goupiller pour le titre en NBA ? On a l'impression que ça risque surtout de se jouer entre les deux équipes de L.A. ?
N'oubliez pas Milwaukee ! Ils jouent gros, peut-être l'avenir de la franchise. C'est une équipe qui, l'année dernière, menait 2 à 0 en finale de conférence. Elle est bâtie pour gagner. Giannis s'est fait étouffer et l'adversaire a accepté qu'il shoote. Cette année ce sera peut-être différent. D'autres joueurs ont progressé et je me dis que tout ça, l'un dans l'autre... Faites gaffe aussi aux Raptors. Ils ont récupéré Gasol et jouent très bien. Est-ce qu'ils vont retrouver l'alchimie défensive/offensive ? Lowry est fort, VanVleet incroyable et chez Siakam, il y a un petit côté Giannis. Il progresse année après année. Il y a aussi toujours l'énigme Sixers.

Le passage de Ben Simmons au poste 4, ça t'inspire quoi ?
C'est la meilleure idée qu'ils pouvaient avoir. Quand tu es poste 4, tu établis souvent une relation privilégiée avec ton poste 5. Ça va remettre Embiid près du cercle et ils pourront aussi inverser, parce que Simmons est fort près du cercle et est bon passeur. Même si c'est un non-dit, je ne pense pas qu'ils soient les meilleurs potes du monde. Ça va les obliger à établir ou rétablir une vraie connexion. Si ça ne marche pas, je pense que ce sera la fin d'un cycle. Brett Brown et l'un des membres du duo partira.

Cette fois-ci, Ben Simmons n'a pas bluffé sur son tir à trois points

Rudy Gobert a l'air d'avoir réussi à tourner la page de l'épisode Covid après avoir vécu des semaines compliquées...
Je lui ai apporté tout mon soutien. C'est dur ce qu'il a vécu. Maintenant, j'ai envie de dire, sans jeu de mots, ça va le faire grandir. J'aime bien ce qu'il a dit sur Donovan Mitchell dernièrement en sortant deux ou trois vérités. Lui, il va falloir qu'il arrête. Il a eu un moment extraordinaire, mais là il pioche un peu. On ne sait toujours pas si c'est un poste 1 ou un poste 2. Conley a joué dans la même franchise pendant 10 piges et il ne s'y retrouve pas non plus pour le moment. Mitchell doit balayer devant sa porte. Il fait des highlights, mais ce n'est pas un joueur constant.

Pour en revenir à Rudy, je ne comprends pas pourquoi un mec comme lui ne reçoit la balle qu'au-dessus. Rudy n'est pas obligatoirement un joueur de post-up arrêté. Si tu l'attrapes en mouvement, à la descente poste haut/bas, ou en mouvement en venant de  l'opposé, il est capable d’enchaîner. Il a beaucoup progressé. En poste bas direct et immobile, il est peut-être moins efficace. Dans leur équipe il n'y a guère que Ingles qui a une vraie intention de donner la balle à l'intérieur.

Sans compter que sans Bojan Bogdanovic, ils vont devoir jouer différemment. Mine de rien, il leur a sauvé quelques matches cette saison. Conley est capable de jouer avec un big man, il a joué avec Z-Bo, Marc Gasol... Donc la vraie question c'est, est-ce qu'il compatible avec Mitchell ?

Rudy est encore un concurrent sérieux pour le titre de défenseur de l'année en NBA. Nous on l'a mis 3e de notre ranking
Il y a Anthony Davis, qui est un bon défenseur cette année, mais ce n'est pas son métier. Rudy est plus marqué défense pour moi. Je trouve aussi que dans ce classement, il y a trop rarement des extérieurs et ça me rend perplexe. J'ai mis Marcus Smart sur mon podium et j'aimerais bien qu'il y ait un prix pour les intérieurs et un pour les extérieurs en ce qui concerne la défense. Pour les extérieurs, on pense souvent aux steals, mais ce n'est pas forcément l'apanage des meilleurs. Pour les intérieurs, on considère les contres, les rebonds et la dissuasion. Pour les extérieurs, c'est plus dur à juger. Kawhi et Giannis sont des formidables défenseurs.

Tom Thibodeau est le nouveau coach des New York Knicks !

Que pense le fan des Knicks que tu es du lifting au niveau du président et du coach ?
J'en pense plutôt du bien. D'abord c'est bien qu'il y ait une forme de nouveauté. Leon Rose va aborder ce nouveau métier avec des idées liées à son passé d'agent. On voit que Pelinka a mis un petit moment à s'installer, mais quand ils s'y mettent, ces gens-là s'y mettent bien. New York c'est spécial, mais si Dolan les laisse travailler, ça ira. Pour le coach, on aurait pu penser à Mark Jackson, Kenny Atkinson ou d'autres, mais je suis assez content.

Je pense qu'on ne peut pas juger Tom Thibodeau sur ce qu'il a fait avec les Wolves, où KAT et Wiggins étaient trop installés. Il a eu le tort de ramener trop de joueurs de Chicago. Ce qu'il avait fait aux Bulls, autour de Rose, Joakim, Deng, Butler des joueurs comme ça c'était bien. Là, il n'a plus la double-casquette. Je me dis aussi que le jeunisme a ses limites. Fizdale, il nous a amusés pendant un moment, mais je n'ai jamais été convaincu. A Memphis non plus d'ailleurs, où sa meilleure performance reste une conférence de presse où il a dit "Take that for data". Lui filer les Knicks, j'ai trouvé ça douloureux.

C'est pour ça qu'un mec établi, qui a une vraie connexion avec Leon Rose, qui est son choix, c'est important. Cinq ans c'est beaucoup, mais il faut bien se protéger. Ce job est un siège éjectable.

Je lis déjà à droite à gauche, 'est-ce qu'il faut que les Knicks tankent ?' Arrêtez ! Ce n'est pas en tankant qu'on bâtit quelque chose, c'est une connerie. Les sites qui vont balancer ça vont m'énerver. Je trouve ça stupide. On n'existe pas en tankant. On apprend juste à perdre et à tomber dans l'individualisme. Quand on tanke, les joueurs ne pensent qu'à leurs stats.

Est-ce que c'est une bonne nouvelle pour Frank Ntilikina ?
Je pense, oui. Il va avoir un vrai coach NBA, qui va respecter ce qu'il est et ce qu'il fait. Après, c'est aussi à Frank de se montrer en tant que joueur NBA complet. On ne peut pas être bon que d'un seul côté du terrain. Ce sera sa 4e saison en NBA. Je ne dis pas qu'il doit marquer une tonne de points ou constamment à 3 points, mais il doit être un danger offensif. Tony Parker ne marquait pas à 3 points au début de sa carrière, mais il était déjà un danger offensif.

Être un bon défenseur, c'est bien. Je ne peux pas dire le contraire. Mais il faut savoir être une menace par la passe, la provocation de fautes, le scoring, le shoot... Sur les quatre que je viens de donner, il faut pouvoir en faire au moins deux.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest