Russell Westbrook, cramé ou bientôt de retour en grande forme ?

Russell Westbrook, cramé ou bientôt de retour en grande forme ?

Notre débat du jour : Russell Westbrook peut-il vraiment revenir à son meilleur niveau ou est-il condamné à quelques coups d'éclat ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Waouh. Russell Westbrook qui plante un panier à trois-points pour la gagne. De quoi provoquer un sentiment presque vintage, l’impression de ne pas avoir assisté à la scène depuis ses dernières saisons à Oklahoma City.

L’ex-MVP paraît loin de son meilleur niveau mais il s’est sublimé pour son duel avec Kevin Durant et les Brooklyn Nets hier soir. 41 points, 16 sur 28 aux tirs, 4 sur 7 à trois-points, 10 rebonds, 8 passes, 2 interceptions et même un block. Plus le game winner donc.

Quel hold-up des Wizards ! Fin de match dingue contre les Nets !

Une performance monstrueuse qui vient presque semer le doute : le meneur des Washington Wizards est-il cramé ou s’apprête-t-il à monter en puissance ? Parce que franchement, avant ce match, il donnait vraiment l’impression d’être sur le déclin. Un scénario déjà envisagé depuis un moment par de nombreux dirigeants NBA.

« Cela fait des années que des GM du championnat avertissent sur le fait que Westbrook sera peut-être l’un de ses joueurs – très dépendant de ses qualités athlétiques sans un tir fiable – qui va très vite s’effondrer », raconte le très sérieux Zach Lowe.

« Ce que l’on voit à Washington est soit le début d’un déclin imminent ou des contreperformances très inquiétantes. Toutes ses statistiques sont en baisse, à l’exception de son nombre de ballons perdus. »

C’était donc avant le match d’hier. Mais cette prestation, aussi spectaculaire soit-elle, doit-elle pour autant balayer d’un revers de la main le fond de la problématique ? Russell Westbrook tourne à 20,9 points par rencontre. Son total le plus faible depuis sa seconde saison en NBA. Même si, pour sa défense, il joue avec le meilleur marqueur du championnat, Bradley Beal, qui pointe à plus de 34 unités.

Il y a même d’autres éléments pour nuancer la « baisse » chiffrée du bonhomme. Les Wizards connaissent un début de saison très, très compliqué avec une propagation de cas de COVID-19 au sein de l’effectif qui a poussé la franchise à se mettre à l’arrêt pendant une dizaine de jours. En plus de ça, il a révélé qu’il jouait « sur une seule jambe » et assure « se sentir mieux » désormais.

Vers un Russell Westbrook 2.0 version longue distance ?

RW donne effectivement l’impression de monter en puissance depuis son retour sur les parquets le 24 janvier dernier. Il a d’abord marqué 9 points. Puis 19. 26. Et maintenant 41. Il semble sur la pente ascendante. Mais pendant combien de temps ?

Il n’a jamais été aussi maladroit depuis sa saison rookie. 40% de réussite. En revanche, paradoxalement, il n’a jamais été aussi… adroit à trois-points. 36% en 5 tentatives par match.

S’il maintient le cap, c’est exactement le genre de renaissance qui pourrait l’aider à peser encore en NBA même en prenant de l’âge. Mais peut-il maintenir le cap ?

Laquelle des deux statistique représente le mieux son jeu aujourd’hui ? Le 40% aux tirs ou le 36% à trois-points ? Faut-il être pessimiste ou optimiste à son sujet ?

Vraie question, vrai débat.

Russell Westbrook amer à la suite de son embrouille avec Rajon Rondo

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest