116 Atlanta Hawks ATL
104 New York Knicks NYK
107 Indiana Pacers IND
104 Toronto Raptors TOR
97 Minnesota Timberwolves MIN
109 Miami Heat MIA
104 Denver Nuggets DEN
92 Memphis Grizzlies MEM
91 Phoenix Suns PHO
115 New Orleans Pelicans NOP
118 Boston Celtics BOS
103 Orlando Magic ORL
100 Cleveland Cavaliers CLE
99 Charlotte Hornets CHA
98 Oklahoma City Thunder OKC
99 Detroit Pistons DET
143 Golden State Warriors GSW
94 Chicago Bulls CHI

Shaï Mamoupar Shaï Mamou   

Les Boston Celtics sont 3e de notre Power Ranking 2017-2018. Voici pourquoi.

Le film de leur saison : « Thelma et Louise »

Le film de Ridley Scott, oscarisé pour son scénario en 1991, est une histoire d'émancipation. Les deux personnages principaux, Thelma Dickinson et Louise Sawyer, s'affranchissent de ce qui les empoisonnent au quotidien. Pour Thelma/Kyrie Irving, c'est un compagnon dominateur et plein de réussite professionnelle (Daryl/LeBron James). Pour Louise/Gordon Hayward, le souvenir d'un départ douloureux de son état d'origine.

Leur virée prend une tournure dramatique lorsque Thelma manque de peu d'être violée par un homme finalement abattu par Louise. Elles fuient alors toutes les deux, commettent un braquage pour avoir suffisamment d'argent afin de gagner le Mexique et en profitent pour donner la leçon aux hommes arriérés qu'elles croisent en chemin.

Kyrie Irving et Gordon Hayward ont gagné leur liberté et vont devoir surmonter les obstacles inhérents à leur nouvelle situation à Boston. Ils risquent de s'amuser autant que Susan Sarandon et Geena Davis en saison régulière, mais du lourd sera à leurs trousses en post-saison. On espère simplement qu'ils n'iront pas au crash suicidaire comme Thelma et Louise pour ne pas être pris vivants...

 

Le casting

Le cinq attendu des Boston Celtics : Kyrie Irving - Jaylen Brown - Gordon Hayward - Marcus Morris - Al Horford.

Dans un premier temps, Jayson Tatum devrait pallier l'absence de Marcus Morris dans le cinq. Une belle occasion de prouver pour le rookie au jeu déjà très mature. Le banc des Celtics n'est pas particulièrement "deep", mais Brad Stevens sait parfaitement comment utiliser les particularités des joueurs concernés : Terry Rozier, Marcus Smart pour les "anciens", et les nouveaux aux caractéristiques intéressants comme Guerschon Yabusele ou Aron Baynes à l'intérieur.

Trois All-Stars dans le cinq, ça reste très, très honnête.

Le scénario

Décidé à prouver à LeBron James qu'il peut vivre sans lui, Kyrie Irving tourne à 34 points par match jusqu'au All-Star Break avec deux matches d'un autre monde contre Cleveland. Pas de quoi émouvoir LeBron, qui continue de ne pas l'appeler par son nom et d'évoquer "The Kid" à chaque question sur lui. En guise de représailles, Irving utilise désormais le qualificatif "The Bald Grandpa" pour parler de James.

Une mode se créé autour du "Dancing Bear" Guerschon Yabusele, excellent en sortie de banc et le TD Garden est remplit de mecs déguisés en ourson à chaque match. S

Les Celtics bouclent la saison régulière au 1er rang à l'Est et Brad Stevens est élu coach de l'année. Seule ombre au tableau, le moral de Daniel Theis est au plus bas à l'approche des playoffs. Tous les joueurs français de la ligue l'ont postérisé au cours de la saison pour venger Boris Diaw, victime de l'un de ses dunks lors du dernier Euro.

Le joueur à suivre : Jaylen Brown

Pour un #3 de Draft, Jaylen Brown n'a pas nécessairement eu beaucoup de temps de jeu la saison dernière. En revanche, on a pu voir que le gamin n'avait pas peur de faire le job et ses qualités défensives et athlétiques ont boosté les Celtics en sortie de banc, notamment en playoffs. Le voilà starter potentiel avec la responsabilité de s'occuper du meilleur joueur adverse la plupart du temps, tout en conservant une certaine efficacité offensive. A l'aise à 3 points dans le corner, Brown devra progresser cette saison, mais il y de bonnes chances de le voir passer un cap grâce à la pédagogie de Brad Stevens.

La note League Pass

7/10 : Kyrie Irving est, par essence, un joueur spectaculaire. Ce coup-ci, il aura en plus quelque chose à prouver et les rencontres des Celtics risquent d'être un peu plus funky que l'année dernière. Ce qui sera surtout intéressant, c'est de voir de quelle manière Brad Stevens va intégrer ses deux recrues phares, Irving et Hayward, dans un système qui marchait déjà bien sans eux. Une équipe à ne jamais zapper ou presque, donc.

Le saviez-vous

Si Marcus Smart a l'air aussi énervé sur le terrain, ce n'est pas un hasard. Le meneur des Celtics n'a pas connu que des événements plaisants avant d'intégrer la NBA. Son enfance dans un quartier chaud de Flower Mound, près de Dallas, a même été particulièrement trash. Smart a vu son demi-frère aîné et mentor Todd mourir d’un cancer, puis son autre frère Michael rejoindre l’un des plus violents gangs de l’état. Lui-même se battait contre des gens du quartier, au hasard, entre deux vols à l’étalage et des jets de pierre sur des passants.

Après avoir atteint un type en pleine tête sur un nouveau lancer de caillou depuis une terrasse, Marcus Smart a failli y rester. Le gars en question était membre d’un gang et prêt à régler son compte au gamin. Après avoir évité quelques balles tirées dans sa direction pendant la poursuite, Smart a eu la chance que son assaillant tombe KO après avoir heurté un obstacle. Un incident qui l'a incité à changer et à compenser les frustrations de son quotidien sur un terrain de basket...

Les autres previews NBA