J.R. Smith, réellement le meilleur joueur disponible pour les Lakers ?

J.R. Smith, réellement le meilleur joueur disponible pour les Lakers ?

A la recherche d’un remplaçant pour Avery Bradley, les Los Angeles Lakers pensent à J.R. Smith. Vraiment la meilleure des idées ?

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Dans la course au titre NBA, les Los Angeles Lakers ont connu un vrai coup dur cette semaine. Membre important de l’équipe dirigée par Frank Vogel, Avery Bradley a décidé de faire l’impasse sur la fin de saison. En effet, l’arrière ne se rendra pas à Orlando pour participer à la bulle. Le joueur de 29 ans a pris cette décision par rapport à la crise sanitaire actuelle et les maladies respiratoires chroniques de son fils de 6 ans. Bien évidemment, ce choix a été totalement soutenu par les Lakers. Mais il reste un énorme problème pour les Angelenos.

Car à ce poste, Bradley disposait d’un rôle clé. Même s’il avait parfois du mal à s’imposer offensivement, il était un titulaire indiscutable aux Lakers. En plus de planter quelques tirs importants à longue distance, l’ancien des Boston Celtics était une arme défensive essentielle. En son absence, on peut d’ores et déjà parier que Kentavious Caldwell-Pope va avoir un rôle plus important. Tout comme Alex Caruso.

Mais on le sait, les Lakers ont également prévu de le remplacer. Sur le marché des joueurs libres, il se murmure que J.R. Smith s’impose comme le grand favori. Il faut dire que le vétéran de 34 ans avait déjà été tout proche de signer avant la pandémie. Mais finalement, Dion Waiters avait été choisi. Depuis, le champion NBA est resté à Los Angeles et a bossé, à plusieurs reprises, avec les joueurs des Lakers durant cette pause. Un vrai atout. Pour autant, est-il le meilleur joueur disponible ?

Les autres options sont bancales

Pour répondre à cette question, il faut bien évidemment faire le tour des joueurs libres. Sur le marché, à l’exception de Smith, qui peut prétendre à renforcer la rotation de Vogel au poste 2 ? Sur le papier, ils ne sont pas si nombreux. Tout d’abord, on peut penser aux "anciens de la maison". Ainsi, Nick Young a récemment proposé ses services. Malgré une pige (de 4 matches) aux Denver Nuggets en 2018-2019, il n’a quasiment plus joué depuis 2018. Alors une récente vidéo a mis en avant sa bonne forme, mais est-ce suffisant ? Dans les faits, Young reste un profil intéressant grâce à sa capacité à mettre dedans de loin. Mais collectivement et défensivement, il conserve des lacunes importantes.

Il y a aussi Lance Stephenson et Michael Beasley. Pour le premier nommé, il est justement libre depuis la fin de son aventure aux Lakers la saison dernière. Son apport était correct, sans être extraordinaire. Pour le second, il a, comme Young, récemment affiché une belle forme dans une vidéo. Son talent semble toujours là, mais lui aussi n’a plus joué depuis 2018-2019 et la fin de son aventure à LA. Les deux hommes ont eu leurs chances aux Lakers et n’ont pas convaincu. Un élément révélateur, sans même évoquer leurs "fortes personnalités". On doute que les dirigeants soient prêts à les relancer, surtout à l'approche des Playoffs.

Parmi les autres joueurs disponibles, il y a aussi Jamal Crawford, Gerald Green ou encore Iman Shumpert. Malgré un joli CV, le vétéran de 40 ans a du mal à convaincre les franchises NBA de lui donner une chance. Aux Lakers, son profil très offensif pourrait faire du bien en sortie de banc. Mais défensivement, ça reste léger pour une équipe qui vise le titre. Dans ce domaine, Green et Shumpert sont plus solides. Mais le premier revient tout de même d’une fracture du pied droit. Sa forme physique sera donc incertaine. Et le second n’a pas été brillant lors de son passage aux Brooklyn Nets cette saison.

J.R. Smith, le profil le plus adapté

Et finalement, après avoir fait le tour, on en revient à J.R. Smith. Sans équipe depuis l’été dernier, l’arrière a une revanche à prendre. En forme, il dispose très probablement du profil le plus complet des joueurs cités. Car en plus d’être adroit à longue distance, il possède une expérience importante, une vraie capacité à entrer des tirs importants et peut aussi apporte en défense. Sans être Bradley dans ce domaine, on l’a vu être intéressant de ce côté du parquet en Playoffs.

"J’aime cette possibilité pour les Lakers ! Je pense que J.R. Smith, vous pouvez me croire ou non, peut remplir le même rôle qu’Avery Bradley. Sur certains aspects, il peut même faire mieux. J’aime cette idée de le voir aux Lakers. J’espère qu’il va avoir le poste", a plaidé Stephen A. Smith.

Très clairement, le journaliste d’ESPN s’emballe un peu. Après plus d’un an d’inactivité, on a du mal à imaginer J.R. Smith faire aussi bien, voire mieux, que Bradley. Encore une fois, il s’était vraiment imposé comme un membre clé du système de Vogel. Mais Smith présente effectivement de nombreux avantages. Sportivement, mais aussi collectivement. Il connaît très bien LeBron James et sa relation avec le King lui donne forcément un avantage. Mais aussi c’est un "bon mec" à avoir dans un vestiaire. Ce n’est pas pour rien si les Lakers "traînent" avec lui depuis des semaines.

"Les Lakers ont une excellente alchimie. Les caractères se complètent bien dans cette équipe. Et J.R. Smith ne va pas compromettre ça. Il est vraiment un bon mec dans un vestiaire. Les gars des Lakers l’adorent et le respectent, ils sont prêts à l’accueillir les bras ouverts. Je pense que c’est un gros plus", a continué Stephen A. Smith.

Dans tous les cas, les risques sont limités pour les Lakers. Les choix aussi. En ce sens, le pari J.R. Smith semble être la meilleure option parmi les pistes crédibles. Dans un coin de notre tête, on avait aussi pensé à Darren Collison. A la retraite depuis l’été dernier, l’ancien des Indiana Pacers avait été tout proche de rejoindre les Lakers en février, avant d’estimer qu’il n’était pas prêt. Avec son profil défensif, il aurait pu être "la meilleure option". Mais sa forme physique reste incertaine après une saison blanche, et surtout on doute de son envie de se remettre dans le grand bain vu la situation sanitaire. Alors que de son côté, en plus d’être déjà "dérouillé" physiquement, J.R. Smith a visiblement les crocs…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest