Nikola Jokic – Jamal Murray, les chasseurs de têtes à l’Ouest !

Nikola Jokic – Jamal Murray, les chasseurs de têtes à l’Ouest !

Les deux talents des Denver Nuggets Jamal Murray et Nikola Jokic enchaînent les performances de grande qualité sur ces Playoffs.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Jamal Murray et Nikola Jokic se sont respectivement offerts les scalps de Donovan Mitchell et de Rudy Gobert au premier tour des Playoffs. Au terme d'un duel tendu, les Denver Nuggets ont capturé leur billet pour les demi-finales contre le Utah Jazz (4-3). Et lessivés, les Nuggets n'étaient vraiment pas favoris face aux Los Angeles Clippers lors du second tour à l'Ouest. Sur la première rencontre entre les deux équipes, cette impression a été d'ailleurs confirmée : un blowout en faveur des Californiens (97-120). Cependant, il ne fallait pas encore enterrer la franchise du Colorado. Surtout avec ses deux chasseurs de têtes. Le duo Murray - Jokic n'a pas encore terminé de faire régner la terreur sur les terres de l'Ouest.

Car sur le Game 2, la réaction des Nuggets a été à la hauteur de l’événement. Bien aidé par la faillite du shérif des Clippers Kawhi Leonard (13 points), Denver s'est logiquement imposé (110-101) pour égaliser dans cette série (1-1). Et sans surprise, les deux hommes forts de ce succès sont toujours les mêmes du côté des hommes dirigées par Mike Malone...

Nikola Jokic, l'artilleur patient

Tout d'abord, Nikola Jokic a enfoncé les Clippers à l'intérieur comme une porte de saloon. Avec sa puissance physique, le Serbe a véritablement dominé ses adversaires dans la raquette. Mais pas seulement. Car avec sa mobilité, le talent de 25 ans a aussi réussi à faire des différences sur pick and roll, où il a excellé avec Murray.

Les deux hommes ont vraiment donné le ton avec 26 points marqués ensemble sur le premier quart-temps. Au total, Jokic a compilé 26 points et 18 rebonds pour imposer sa loi à l'intérieur. Sans se précipiter. Ou sans renier son style de jeu. Car malgré les critiques après le Game 1, l'Européen a su répondre sans forcer son jeu.

"Je suis patient car je ne peux pas vraiment courir vite. Donc il s’agit de ma seule option.

Quand je suis en attaque avec le ballon, j’attends juste les erreurs défensives. Donc en étant un peu plus lent, je donne la possibilité à mes coéquipiers de couper, de donner des solutions.

Ainsi, je joue dans une zone de confort. Nous avons été agressifs, sans pression. Et avec cette énergie, c’est un nouveau match", a estimé Nikola Jokic devant les médias.

Draymond Green étripe Nikola Jokic et sa défense paresseuse

Malgré certaines lacunes défensives, Nikola Jokic a encore affiché des qualités offensives impressionnantes. Avec sa capacité à prendre l'avantage sur son adversaire direct, il représente un énorme problème pour les Clippers. Et sur ce Game 2, l'intérieur des Nuggets a été tout simplement impossible à stopper. Pour résumer, il a trop d'armes à sa disposition pour la défense californienne.

Reposé, Jamal Murray ne fait aucun cadeau

Mais pour briller, Jokic a aussi besoin d'un Jamal Murray en forme. Car encore une fois, ce duo incarne une menace exceptionnelle sur pick and roll. Entre eux, les échanges sont constants et cette association lance véritablement les attaques des Nuggets. Après son opposition acharnée avec Mitchell, le Canadien a eu (logiquement) du mal à enchaîner. Sur le Game 1 contre les Clippers, il était vraiment fatigué et n'a pas été en mesure de rivaliser. Surtout qu'en face, les défenseurs sont pitiés : Patrick Beverley, Leonard ou encore Paul George. Il faut donc du jus pour faire des différences.

Et sur le Game 2, Murray avait pris le temps de se recharger. Plus vif, plus agressif, plus investi, il a profité du moindre espace pour punir la défense adverse. Sans être très adroit (10/21), il a été juste pour faire mal aux Clippers : 28 points, 6 passes décisives et 3 rebonds.

"Sur le Game 1, nous étions fatigués. Et je déteste l'admettre... Cette fois-ci, nous avons eu une bien meilleure énergie.

Nous avons plus parlé et aidé, notre défense en un-contre-un a été bien meilleure. Nous avons aussi réglé la mire. Il n'y a pas une grosse différence entre les deux premiers matches. L'énergie était bonne", a insisté Jamal Murray.

Jamal Murray, la superstar qui peut sauver les Nuggets

Avec Murray et Jokic, les Nuggets ont l'assurance de livrer un vrai combat sur cette série. Vont-ils tomber ? Peut-être. Les Clippers ont également une vraie force de frappe. Surtout si le cyborg Leonard se reprend après son match raté. Mais en tout cas, les deux chasseurs de primes de Denver ont démontré qu'ils pouvaient blesser les Californiens...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest