Khris Middleton et Devin Booker flamboyants, Chris Paul à la rue : Les notes du Game 4

Khris Middleton et Devin Booker flamboyants, Chris Paul à la rue : Les notes du Game 4

Le bulletin de notes du game 2 des Finales NBA est arrivé. A qui les félicitations ? Pour qui le bonnet d'âne ?

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Milwaukee Bucks ont battu les Phoenix Suns (109-103) avec 40 points de Khris Middleton et malgré 42 pions de Devin Booker. Les voilà revenus à 2-2 dans ces finales NBA 2021. Comme après chaque rencontre de cette série, retrouvez nos notes (sur 10) et commentaires sur les acteurs du match.

Khris Middleton clutch, les Bucks renversent les Suns malgré Devin Booker !

Deandre Ayton : 4,5

Il s'est retrouvé du mauvais côté de l'un des plus gros contres de l'histoire des Finales et n'a pas réussi à peser offensivement comme il en est capable (3/9). On peut quand même lui accorder cette nouvelle moisson au rebond (17 prises !) et ses 5 passes décisives. Pour un joueur aussi inexpérimenté au haut niveau, sa production, même dans des soirées difficiles, reste assez impressionnante.

Mikal Bridges : 4,5

Bridges était à 3/4 au shoot avec un contre et un +/- supérieur à Crowder et Ayton. Il ne donnait pas l'impression d'être pénalisant, mais Monty Williams l'a limité à 26 minutes de jeu et a même préféré mettre Torrey Craig en avant dans le 4e quart-temps. Curieux.

Cameron Johnson : 6

10 points à 4/6. Des gros shoots, de la grosse défense, un gros cerveau (ses analyses après-match sont toujours intéressantes) et une grosse constance. Cam Johnson est l'un des grands gagnants de la campagne des Suns et il le confirme match après match, qu'il y ait victoire ou défaite.

Cameron Payne : 6

Presque autant de points en 17 minutes que Chris Paul en 37 (le temps de jeu, pas l'année, CP3 est vieux, mais quand même...)  Encore intéressant sur ce job de micro-ondes offensif.

Devin Booker : 8

C’était plus Kobe que Book. Donc un 8, comme Bryant. 42 pions pour réagir après son Game 3 dégueulasse. Le seul problème, les fautes, qui l’ont poussé à sortir.

Jae Crowder : 5,5

Le mec le plus insupportable sur le terrain, devant Chris Paul et PJ Tucker. Toujours en train de râler ou de faire des crasses. Mais mine de rien, il fait quand même le taff.

Chris Paul : 3

C’était plus Cliff que Chris. Et ça commence à faire réfléchir. Parce que Paul est en difficulté depuis le quatrième quart-temps du Game… 2. Depuis que les Bucks se sont décidés à envoyer Jrue Holiday en mission sur lui. 6, 5, 5. Ce ne sont pas les notes mais bien les pertes de balle du vétéran depuis. Hier, il en a en plus lâché 2 dans les pires moments de la partie ! Il a l’air fatigué. Il va falloir rebondir dans le Game 5. Sinon…

Chris Paul à la rue, quel est le problème avec le patron des Suns ?

Jrue Holiday : 4,5

C’était plus Justin que Jrue. Mais quelle défense sur Chris Paul ! Heureusement qu’il est là pour ça parce que Paul George et Eric Bledsoe se sont déjà faits lyncher sur internet pour un « choke » trois fois moins balèze que celui d’Holiday.

Khris Middleton : 9

C’était enfin plus Khris que Kate. Maladroit lors des trois premiers matches, il a planté 40 points dont 10 consécutifs dans le money time. Avec le panier pour égaliser, celui pour passer devant et encore un autre pour creuser l’écart. Bonhomme.

Giannis Antetokounmpo : 1

Un. Comme dans « Un putain de block. » Ou « UN putain de joueur. » Ou encore « Un putain de MVP des finales en puissance. » Alors, oui, cette fois-ci, Giannis Antetokounmpo n’a pas marqué 40 pions. Mais il n’avait pas besoin. Il a laissé Khris Middleton prendre les commandes en attaque pour se concentrer sur tout le reste. TOUT LE RESTE. 26 points. 14 rebonds. 8 passes. 3 interceptions. 2 blocks. Encore un différentiel positif. Du leadership, de la défense, des efforts, des écrans, des choix intelligents, de la confiance insufflée à ses camarades. Le boss. Des joueurs comme lui, il n’y en a qu’un.

Giannis Antetokounmpo, un block INCROYABLE et décisif sur Ayton !

Pat Connaughton : 8

Heureusement que les Bucks peuvent compter sur lui en sortie de banc. Quel bagarreur. On connaissait le principe du « 3 and D », ces ailiers qui défendent et tirent à trois-points. Là, vous avez le « 3 and R », un extérieur qui plante de loin (3 paniers primés, 11 points) mais qui bouffe aussi du rebond (9 au total). Trop précieux.

PJ Tucker : 4.5

Plus de fautes (5) que de points (0), mais moins de fautes que d'expressions faciales hallucinées (237) après un coup de sifflet. Ça n'a pas été un problème ce coup-ci, mais les Bucks aimeraient sans doute quand même bien le voir tenter (et mettre) deux ou trois tirs dans le corner comme il n'y a pas si longtemps.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest