Michael Porter est un joyau, mais Denver doit-il déjà le dévoiler ?

Michael Porter est un joyau, mais Denver doit-il déjà le dévoiler ?

Michael Porter Jr a rejoué pour la première fois depuis 4 mois et confirmé que les Nuggets avaient une pépite sur leur banc.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

La dernière fois que l'on avait parlé de Michael Porter Jr, on en était quand même arrivés à la conclusion qu'il valait mieux que le garçon s'exprime sur le terrain plutôt qu'en dehors. Ses commentaires sur Twitter au tout début de l'affaire George Floyd lui avaient valu un torrent de réponses négatives de la part de ses collègues en NBA et d'une partie des fans. Dans un registre plus léger, mais là aussi un poil maladroit, il s'était mis Luka Doncic à dos lors de sa saison rookie, en likant un commentaire Instagram qui expliquait que le Slovène était surcoté... Bien vu l'aveugle.

Heureusement, Porter est encore jeune et a énormément de talent à faire valoir pour compenser.

La nuit dernière, pour son premier match de préparation dans la bulle d'Orlando avant la reprise de la saison NBA, l'ailier des Denver Nuggets a rappelé pourquoi il était indéniablement l'un des joueurs les plus prometteurs de la ligue. Contre Orlando, "MPJ" n'a pas tardé à se faire remarquer. En sortie de banc, ses 19 points à 8/13, avec 7 rebonds et une fluidité technique, notamment au niveau du shoot, qui est sa marque de fabrique, l'ancien de Missouri a montré à Mike Malone qu'il pourrait compter sur lui pour le sprint final.

Rookie of the year : Notre top 10 définitif

Jusqu'ici, la première vraie saison de Michael Porter en NBA avait été un peu frustrante bien que pleine de fulgurances encourageantes. Les Nuggets tournaient déjà bien et Malone n'a pu l'intégrer que par à-coups (17 minutes par match, mais quelques DNP frustrants), avant qu'une blessure à la cheville en janvier ne vienne freiner sa progression. Les 9 matches post-All-Star Game qui ont suivi son retour à la compétition n'ont pas été du même acabit et son rôle dans la rotation a perdu en importance. Réputé fragile physiquement - il n'avait pas pu finir son cursus en NCAA à cause du dos et avait dû observer une saison blanche en NBA - s'est en plus tordu l'autre cheville lors d'un match avec des amis pendant le confinement...

Les choses se sont arrangées et il semble prêt à contribuer efficacement si Mike Malone fait appel à lui dans la bulle.

"Je suis dans un super état d'esprit. Je sais qu'on a beaucoup de très bons joueurs ici, mais mon objectif n'est pas juste d'essayer de m'intégrer. Je veux jouer un rôle pour aider cette équipe à gagner un titre. Je sais que je peux faire partie de ça", a prévenu Michael Porter dans le Denver Post.

Porter d'espoirs

Dans cet effectif avec lequel Malone a été contraint de tenter des choses parfois très innovantes et originales - l'extra tall ball du premier scrimmage notamment - il se pourrait que l'on voit Michael Porter assez souvent sur les 8 matches de saison régulière en Floride. C'est après, lorsque les playoffs auront débuté, que l'on peut se demander si le rookie aura l'occasion de se mettre en valeur.

Les Nuggets sont particulièrement prudents avec lui depuis ses débuts et le traitent plus comme un joueur à former sur le long terme que comme une vraie plus-value pour le présent. Ce n'est évidemment pas une situation qui lui convient, mais tant que son physique ne tiendra pas parfaitement le choc, difficile d'avoir des prétentions plus élevées.

Dans l'optique où Malone veuille jouer "grand" lors de certaines oppositions, faire appel à Michael Porter, même simplement en sortie de banc, semble quand même tout indiqué. Sa longueur et sa capacité à shooter par-dessus la plupart de ses gardes du corps est assez épatante et c'est le genre d'apport offensif que l'on a envie de voir à l'oeuvre, même en étant strictement objectifs. C'est un joueur avec ce profil et cette capacité à apporter une étincelle en attaque - ses compétences défensives sont pour le moment assez limitées - qui a manqué à Denver pour atteindre la finale de la Conférence Ouest la saison dernière.

La série au long cours face à Portland (4-3) était à leur portée et l'absence de sang frais a pesé. C'est peut-être la différence que peut justement apporter "MPJ" si les Nuggets veulent faire mieux que l'an dernier. Vu comment se dessine le tableau, il faudra pour ça passer sur le corps des Los Angeles Clippers en demi-finales. Une toute autre paire de manches...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest