CQFR : Booker l’assassin, Doncic la superstar, Melo le revanchard…

CQFR : Booker l’assassin, Doncic la superstar, Melo le revanchard…

Voici ce qu'il fallait retenir des six matches de la nuit dans la bulle NBA avec une performance XXL de la part de l'arrière des Phoenix Suns Devin Booker.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les matches de la nuit en NBA

Milwaukee Bucks 116-119 Brooklyn Nets
Sacramento Kings 110-114 (a.p.) Dallas Mavericks
Los Angeles Clippers 115-117 Phoenix Suns
Indiana Pacers 120-109 Orlando Magic
Miami Heat 112-106 Boston Celtics
Portland Trail Blazers 110-102 Houston Rockets

---

- Devin Booker est un assassin ! Au buzzer, l’arrière a ainsi offert une victoire méritée aux Phoenix Suns contre les Los Angeles Clippers (117-115). Un gros tir réussi sur les têtes de Kawhi Leonard de Paul George lui a permis de ponctuer une performance exceptionnelle : 35 points et 8 passes décisives. Bien épaulé par Ricky Rubio (18 points) et Deandre Ayton (19 points et 7 rebonds), Booker a été déterminant avec 8 points dans le money-time.

Décevants en face, les Clippers ont été dominés sur cette partie, malgré le retour de Lou Williams (7 points) et le réveil tardif de Leonard (27 points). Très chaud à longue distance au début de cette bulle, George (23 points mais 1/7 à trois points) a arrosé cette fois-ci. Avec trois victoires en trois matches à Disney, Phoenix se trouve plus que jamais dans la course aux Playoffs à l’Ouest.

- Et au passage, cette jeune équipe des Suns fait vraiment plaisir à voir. Le coach Monty Williams a réussi à créer un vrai état d’esprit dans ce groupe. Rien ne dit qu’ils vont réussir à bousculer la hiérarchie dans la course aux Playoffs, mais ils jouent le coup à fond et c’est rafraîchissant. Pouvoir compter sur un talent comme Devin Booker, ça aide aussi !

- Luka Doncic est juste trop fort ! Les Dallas Mavericks ont dominé les Sacramento Kings (114-110 a.p.). La franchise californienne avait pourtant le match en mains. Grâce notamment à De’Aaron Fox (28 points et 9 passes décisives) et Buddy Hield (21 points). Et comme depuis le début de cette bulle, les Texans ont été décevants collectivement… Même si Kristaps Porzingis (22 points), Tim Hardaway Jr (22 points) et Dorian Finney-Smith (16 points et 16 rebonds) ont apporté, Doncic a été surtout exceptionnel individuellement pour sauver les Mavs.

Auteur de son 16ème triple-double de la saison, le Slovène a compilé 34 points, 20 rebonds et 12 passes décisives pour l’emporter. Une copie XXL. Et aussi un nouveau record : plus jeune joueur de l’histoire de la NBA avec au moins 30 points, 20 rebonds et 10 passes décisives en un match ! Au passage, ça fait trois défaites en trois matches pour Sacramento à Disney…

- Et quand on dit que Luka Doncic est juste trop fort, Cory Joseph ne va pas démentir…

- Pour Carmelo Anthony, ce match face aux Houston Rockets (110-102) avait sûrement une saveur particulière. Coupé par la franchise texane avant sa longue traversée du désert, l’ailier a été déterminant pour la victoire des Portland Trail Blazers. Outre ses 15 points, Melo a surtout inscrit un panier primé clutch dans le money-time pour assurer cette victoire. Sur cette partie, Damian Lillard (21 points, 9 rebonds, 8 passes décisives) a été également déterminant, en étant bien épaulé par Jusuf Nurkic (18 points, 19 rebonds) et Gary Trent Jr (16 points). En face le duo, James Harden (23 points à 7/17) - Russell Westbrook (15 points à 5/14) a été plutôt bien maîtrisé. En tout cas, cette victoire permet aux Blazers, 9èmes, de se rapprocher sérieusement des Grizzlies, 8èmes (1,5 victoire d’écart).

Gary Trent Jr, le vrai facteur X des Blazers dans cette bulle ?

- Un grand Timothé Luwawu-Cabarrot pour un exploit ! En début de soirée, les Brooklyn Nets ont battu les Milwaukee Bucks (119-116) ! Déjà très diminués pour cette bulle, les joueurs Jacque Vaughn se présentaient pour ce match sans Caris LeVert, Jarrett Allen et Joe Harris. Autant dire qu’on s’attendait à une promenade de santé pour Giannis Antetokounmpo et ses coéquipiers… Et pourtant ! Porté par un Luwawu-Cabarrot auteur de son record en carrière (26 points - il l’avait égalé au début de la bulle à 24 points -) et d’une superbe performance dans l’ensemble, Brooklyn est parvenu à s’imposer en allumant à longue distance (21/57 aux tirs).

Bon, il faut reconnaître que Mike Budenholzer a réparti le temps de jeu entre ses joueurs. Ainsi, malgré le retour d’Eric Bledsoe, ses cadres ont été préservés : Giannis (16 points en 16 minutes et une seconde période passée sur le banc) ou Khris Middleton (8 points en 16 minutes). A noter que si Luwawu-Cabarrot a été l’homme de ce match avec deux paniers primés (5/7 au total) dans le money-time, Garrett Temple (19 points) a été précieux et clutch avec un tir difficile pour sceller le succès des siens.

- Les Indiana Pacers ont facilement survolé les débats contre l’Orlando Magic (120-109). De A à Z, les hommes de Nate McMillan ont géré cette rencontre en capitalisant sur un excellent premier quart-temps. Comme toujours depuis le début de cette bulle, Indiana a pu compter sur un TJ Warren (32 points) chaud bouillant, avec également les apports intéressants de Myles Turner (21 points) et Victor Oladipo (13 points). A l’exception de Nikola Vucevic (24 points et 10 rebonds) et d’Aaron Gordon (20 points), les Floridiens n’ont pas été dans le bon rythme. On pense notamment à Evan Fournier (7 points).

- TJ Warren, c’est quand même sacrément affolant à Disney. 53 points, 34 points et 32 points en 3 matches dans cette bulle. Sa première période contre le Magic a été vraiment incroyable avec une réussite insolente : 21 points à 8/8 aux tirs avec également trois passes décisives. En l’absence de Domantas Sabonis, blessé, et avec un Victor Oladipo rouillé, l’ancien des Phoenix Suns prend une dimension assez folle. Impressionnant. Et l'une des très belles surprises de cette bulle.

Flashé à 53 points ce weekend, T.J. Warren reste bouillant

- Même privé de Jimmy Butler, au repos en raison d'une cheville douloureuse, le Miami Heat s’est débarrassé des Boston Celtics (112-106). Rapidement devant au score, les Floridiens ont ainsi pu compter sur un Bam Adebayo dominateur (21 points et 12 rebonds) pour faire la différence. Goran Dragic (20 points), Duncan Robinson (21 points) et Kelly Olynyk (15 points) ont aussi marqué des paniers importants. Si Jayson Tatum (23 points) a tenu son rang, Jaylen Brown a beaucoup arrosé (9/23 aux tirs) malgré son impact (18 points, 10 rebonds).

- Les Nets ont aussi réussi l’exploit de faire dégoupiller Giannis Antetokounmpo ! Le Greek Freak n’a pourtant pas l’habitude de s’agacer face aux provocations de ses adversaires. Mais cette fois-ci, l’ailier des Bucks n’a pas apprécié d’être poussé par Donta Hall. "I’m gonna fuck him up !" (en VO), autant dire que Giannis était remonté !

- Et les joueurs de Brooklyn avaient probablement une vraie cible sur Giannis ! Car quelques instants plus tard, Justin Anderson a tout simplement mis le Greek Freak sur un poster ! D’habitude, c’est plutôt dans l’autre sens…

- La danseuse de la soirée ? Face aux dribbles de Tyler Herro, le joueur des Boston Celtics Grant Williams a frôlé la correctionnelle et a été ainsi tout proche de se retrouver le cul par terre. Le jeune talent, en plus de briser des chevilles, sait aussi être efficace avec le petit step-back pour planter un tir primé dans la foulée.

- Six minutes de magie. Pour son premier match depuis sa signature aux Brooklyn Nets, Jamal Crawford a régalé au moment de son entrée en jeu. 5 points, 3 passes décisives et un vrai apport. Puis la poisse… Une blessure à la cuisse qui l’a contraint de laisser sa place. A cette occasion, le vétéran est devenu le 8e joueur de l’histoire à disputer 20 saisons en NBA.

- Décidément, Marcus Smart s’agace souvent dans cette bulle. Déjà sanctionné d’une amende de 15 000 dollars après ses propos sur l’arbitrage, il a encore poussé un coup de gueule. Expulsé pour sa 6ème faute au cours du troisième quart-temps face aux Miami Heat (112-106), le joueur des Boston Celtics était assez remonté contre les arbitres…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest