Les moments qui ont marqué 2022

Les moments qui ont marqué 2022

L’année arrive à sa fin : l’occasion de revenir une dernière fois sur les moments forts de basket, notamment en NBA, de 2022.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

2022, c’est bientôt fini… L’année écoulée a été très riche pour tous les amoureux de basket, notamment en NBA. Dans l’Hexagone aussi les fans ont vibré au rythme d’un EuroBasket étonnant et un prodige français. Avant de passer à 2023, retour sur les moments qui ont marqué les 12 derniers mois.

Le "Klay Day" – 9 janvier 2022

Un moment fort en émotions pour commencer l’année. Pour en comprendre l’intensité, il faut remonter à 2019. Après un dunk en Finales, Klay Thompson, retombe mal et retourne aux vestiaires. Verdict : l’arrière souffre d’une rupture des ligaments croisés qui le tiendra à l’écart des parquets pendant une saison complète.

La rééducation suit alors son cours sans problème. Le numéro 11 des Warriors se prépare à revenir pour le début de l’exercice 2020-2021 quand, à une semaine de la reprise, tout bascule. Blessé à l’entraînement, Golden State révèle que Klay est touché au tendon d’Achille. Cette terrible nouvelle est synonyme d’une deuxième année d’absence consécutive.

Quand on annonce finalement le retour de Thompson après une si longue période, l’affiche est donc logiquement très attendue. Le 9 janvier 2022 devient ainsi le "Klay Day". Stephen Curry et les Warriors font monter la hype pour un comeback en grande pompe, 941 jours après la dernière apparition du Big Three au complet sur les parquets.

Le soir du match, le Chase Center gronde lorsque le nom de Klay Thompson retentit dans la salle. Avec l’impression d’assister au retour de la dynastie des Warriors, un sentiment de nostalgie s’empare de ceux qui suivent la rencontre. La star de la nuit se montre en grande forme, écrasant même un énorme dunk pour faire exploser le public.

Devin Booker contre la mascotte des Raptors — 12 janvier 2022

Dans sa carrière, Devin Booker nous a montré à maintes reprises qu’il pouvait faire preuve d’un sang-froid extraordinaire. Le 12 janvier, face aux Raptors, n’était pas l’une de ces fois. L’arrière des Suns a gagné sa place dans cette liste en se prenant la tête avec la mascotte de l’équipe adverse.

Sur la ligne des lancers francs, dans une salle vide, Booker s’est laissé déconcentrer par le seul supporter présent ce soir-là : le Raptor. Énervé par les gestes de la mascotte, il s’est plaint de manière véhémente aux arbitres. Sur le moment, on aurait pu croire qu’il allait se la jouer Robin Lopez et se lancer par-dessus la troisième corde. Finalement, rien de fou, le joueur a même affirmé qu’ils étaient devenus potes

Le All-Star Game improbable d’Andrew Wiggins — 28 janvier 2022

En 2021, Andrew Wiggins est un "bust". En 2022, Andrew Wiggins est titulaire au All-Star Game. L’ailier, très bon des deux côtés du terrain, a prouvé sa valeur dans le système des Warriors cette saison. De là à se faire une place parmi les meilleurs joueurs de l’Ouest ?

En réalité, Wiggins aurait été bien aidé par BamBam, superstar de K-Pop, sorte d’ambassadeur de la franchise. Déjà dans l’une des équipes les plus populaires de la NBA, le vote des fans l’a propulsé dans le starting five du match des étoiles. Un beau moment pour lui, très critiqué pendant ses années aux Wolves, et pour ceux qui n’ont jamais arrêté d’y croire.

Andrew Wiggins n'a plus besoin d'une star de K-Pop pour être All-Star

La ligne de stats la plus satisfaisante de la NBA en 2022 – 2 février 2022

Les amoureux des chiffres seront comblés ici. Le 2 février, 2e mois de l’année 2022, Desmond Bane a posé une ligne statistique étonnante. Le numéro 22 des Grizzlies, dans sa deuxième année en NBA, a compilé 2 passes, 2 interceptions, 2 contres, 2 pertes de balle et 2 fautes dans son match. À 22,2% au shoot, il n’a pas réussi le moindre tir à 2 points. Un alignement des planètes aussi rare qu’anecdotique.

James Harden force son trade et rejoint les Sixers — 10 février 2022

Arrivé un an plus tôt, il n’a pas fallu longtemps à James Harden pour tirer la sonnette d’alarme aux Nets. Le barbu a ainsi exigé son trade et quitté son ancien coéquipier du Thunder, Kevin Durant, qu’il avait pourtant voulu rejoindre à son départ des Rockets.

Le Big Three que l’équipe était censée aligner après son transfert n’a donc jamais vraiment pris forme. Dans une saison compliquée, Harden était frustré par la situation de Brooklyn — ce que l’on comprend aisément — et a demandé à retrouver Daryl Morey à Philadelphie. L’arrière forme désormais un duo impressionnant avec Joel Embiid sur le papier, mais décevant en playoffs cette année. Dans l’échange, Ben Simmons a été envoyé aux Nets, mais n’a pas joué le moindre match de la saison. Une sacrée upgrade.

James Harden et Kevin Durant, il y a bien eu une embrouille

Harden, dernier sélectionné du All-Star Game — 11 février 2022

Un grand moment de télé plus que de basket… Au lendemain de ce transfert, Kevin Durant était chargé de composer son équipe pour le All-Star Game devant les caméras. Arrivé au dernier pick, l’ailier a eu le choix entre James Harden et Rudy Gobert. Dans la mesure où le premier venait plus ou moins de lui planter un couteau dans le dos, l’issue semblait relativement évidente…

Après avoir sélectionné Gobert, Durant a voulu se justifier, expliquant qu’il cherchait notamment à ajouter un peu de taille pour défendre sur Giannis Antetokounmpo. LeBron James, comme tout humain normalement constitué, n’a pas réussi à garder son sérieux de l’autre côté de l’écran. C’est donc avec un fou rire à moitié assumé que le King a accueilli Harden, dernier sélectionné, dans sa propre équipe. En l’occurrence, une vidéo vaut 1000 mots :

La célébration des 75 ans de la NBA — 21 février 2022

Plus que tout autre chose, cette année marquait le 75e anniversaire de la NBA. Pour cette occasion, la ligue a décidé d’établir une liste des 75 meilleurs joueurs de l’Histoire — comme toujours, très critiquée. Ces légendes se sont pour la plupart réunies lors du All-Star Game, pour une grande cérémonie en leur honneur.

De Michael Jordan, Kareem-Abdul Jabbar, Magic Johnson… la liste est trop longue et trop belle pour être citée dans son intégralité. Dans la région de Cleveland, la jauge de greatness a explosé le temps d’une soirée.

Les grands oubliés des 75 All-Time de la NBA

La passe lunaire de DeAndre Jordan — 28 février 2022

Faire venir DeAndre Jordan aux Lakers semblait déjà être une mauvaise idée sur le papier. Sur le terrain, il a dépassé toutes nos prédictions lors d’un match contre les Pelicans, au mois de février. Même en y réfléchissant pendant des heures, impossible de comprendre à qui était destinée cette passe si ce n’est un fan ou Thomas Pesquet :

Le verdict ne s’est pas fait attendre. Le lendemain de cette perte de balle absolument lunaire, Los Angeles a dit "stop" et a décidé de couper Jordan. C’était soit ça, soit distribuer des casques de protection à l’entrée de la Crypto.com Arena.

Le record de victoires de Gregg Popovich — 11 mars 2022

Gregg Popovich est une légende. Une gigantesque légende. Ses 22 qualifications consécutives en playoffs et cinq titres de champions avec les Spurs, ainsi que son immense héritage lui valaient déjà pour ce titre avant 2022. Cette année l’a néanmoins fait entrer encore un peu plus dans les livres d’Histoire.

Le 11 mars, avec un succès face au Jazz, « Pop » a enregistré sa 1336e victoire en carrière. Il a ainsi détrôné Don Nelson, titulaire du record jusqu’ici, pour devenir le coach le plus victorieux de l’Histoire de la NBA — le tout avec 370 matches de moins que Nelson. Un grand moment, un de plus, qui fortifie la legacy de Gregg Popovich.

Le jour où Gregg Popovich a failli être viré des Spurs

LeBron James devient le 2e meilleur scoreur de l’Histoire de la NBA — 20 mars 2022

Collectivement, la saison des Lakers a été très compliquée. Individuellement, LeBron James a tout de même réussi à y trouver son compte. À plus de 30 points de moyenne dans sa 19e année dans la ligue, le « King » s’est bien rapproché de Kareem Abdul-Jabbar, meilleur scoreur de l’Histoire de la NBA. Sur la route, il a dépassé Karl Malone, deuxième sur la liste.

Le match en question est à l’image de toute la saison de James : 38 points, mais une défaite face aux Wizards. Au moins, il a pu se consoler de son élimination des playoffs avec ce petit morceau de greatness. Il lui reste moins d’un millier de points pour atteindre son objectif final : la première place.

LeBron James : quels records All-Time peut-il battre cette saison ?

Marcus Smart sacré défenseur de l’année — 9 avril 2022

Pour la première fois depuis 1996, un guard a reçu le trophée de Défenseur de l’année. Marcus Smart fait ainsi figure d’exception sur la liste des lauréats. Il prouve surtout que les extérieurs aussi ont bien leur mot à dire dans cette discussion dominée par les bigs. Une récompense avec une grande portée symbolique, donc.

Nikola Jokic fait le doublé — 12 mai 2022

Nikola Jokic vient d’une autre planète. Son deuxième titre de MVP consécutif l’illustre très bien. Phénoménal en attaque, le Joker a réussi à emmener les Nuggets en playoffs malgré l’absence de ses deux lieutenants, Jamal Murray et Michael Porter Jr. Un accomplissement qui, avec ses performances époustouflantes, lui valait bien ce doublé.

À ce stade, il ne fait plus aucun doute que Jokic est l’un des meilleurs attaquants de l’Histoire et les récompenses individuelles permettront aux générations futures de s’en souvenir. Toujours excellent depuis son sacre, le pivot serbe pourra éventuellement viser le triplé en 2023.

Nikola Jokic : ne soyez pas surpris s'il est encore élu MVP

Le titre NBA de Stephen Curry et des Warriors — 16 juin 2022

2022, c’est avant tout l’année du quatrième titre des Warriors de Stephen Curry. Nous sommes certes loin du premier, mais celui-ci a tout de même une saveur très particulière. Il est même le plus beau de la dynastie de Golden State pour certains.

Si ce nouveau trophée est si spécial, c’est d’abord parce qu’il arrive après deux saisons de blessures et de vide sportif. Il s’agit ensuite d’un accomplissement unique pour Curry, le visage de cette équipe. Auréolé par son premier titre de MVP des Finales, on peut dire que le meneur a véritablement fini le jeu cette année. Anticipation, nostalgie, sentiment d’aboutissement… tous les ingrédients étaient au rendez-vous pour faire de ce moment le plus marquant de 2022.

La tentative de fuite de Kevin Durant — 30 juin 2022

Difficile de garder un serpent en cage. Le 30 juin 2022, Shams Charania de The Athletic lâche une bombe sur la planète basket lorsqu’il annonce que Kevin Durant a demandé son transfert des Nets. Une première pour un joueur de ce calibre, encore sous contrat pour quatre ans.

Naturellement, qui dit trade historique dit contrepartie historique. Brooklyn a donc passé l’été à chercher une équipe capable de leur proposer un package équivalent à… quatre saisons de KD. Si le « Slim Reaper » joue toujours à côté de Kyrie Irving, c’est que le front office n’a pas trouvé ce qu’il voulait.

D’un autre côté, ce feuilleton a fasciné la NBA et ses fans pendant toute l’intersaison. Une merveilleuse distraction pendant la trêve, entre autres frivolités…

Les aventures des joueurs NBA en Drew League — Juillet 2022

… car si la demande de trade de Durant nous a bien occupés, le jeu ne s’est pas arrêté pendant l’été pour autant. Comme chaque année, la saison estivale est aussi celle de la Drew League et des autres compétitions pro-am. 2022 a été une très belle cuvée.

Parmi les moments marquants, on retient notamment la première de LeBron James en Drew League depuis 2011. Le King a impressionné son monde, aux côtés de DeMar DeRozan, avec 42 points et 16 rebonds malgré ses pourcentages douteux.

D’autres joueurs ont été moins performants ou moins chanceux. C’est le cas de Chet Holmgren, 2e choix de la draft, qui s’est blessé en essayant de défendre sur James. Il a suffi d’une minute de jeu pour venir à bout de sa cheville et mettre fin à sa saison rookie avant même qu’elle commence.

Talen Horton-Tucker, lui, ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Limité à 14 points à 5-13 au tir, l’ailier des Lakers a déçu. Pareil pour Trae Young et John Collins, qui ont perdu leur rencontre face à des amateurs et des lignes de statistiques assez quelconques. Pendant ce temps, leur nouveau coéquipier Dejounte Murray était occupé à s’embrouiller avec un rookie, assez gratuitement.

Dernier highlight de ces ligues d’été : les 73 points de Malachi Flynn. Le meneur de 1,85m, 29e choix des Raptors en 2020, a complètement détruit ses adversaires. Un coup d’éclat aussi inattendu que ses tirs à plusieurs mètres de la ligne à trois points. En somme, de quoi bien patienter jusqu’à la reprise.

La légende Bill Russell nous quitte — 31 juillet 2022

Malheureusement, 2022 n’est pas qu’une année de réjouissances. Elle a notamment été marquée par le décès de Bill Russell, l’un des athlètes les plus importants de l’Histoire du sport américain.

Joueur le plus titré de la NBA (11 bagues avec les Celtics), Russell a dominé sur les parquets tout en ouvrant la voie en dehors par son combat pour l’égalité. Un géant, un monstre sacré, une légende s’est éteinte.

Bill Russell était le winner ultime, plus que MJ, Kareem ou LeBron

L’explosion du roster du Jazz — 1er juillet et 1er septembre 2022

Danny Ainge n’a pas mis longtemps à allumer la mèche dans sa nouvelle franchise. Après un autre échec au premier tour des playoffs, le Jazz a décidé qu’il était l’heure de tourner la page.

Le 1er juillet, Utah envoie alors Rudy Gobert aux Wolves en échange d’un package XXL. Cinq joueurs, quatre premiers tours de draft, un pick swap… le prix à payer pour un triple Défenseur de l’année. Il s’agit probablement du plus gros transfert de l’année. Pour Ainge, ce n’était que la première étape d’un plan de démolition totale.

Deux mois plus tard, c’est Donovan Mitchell qui fait ses bagages pour Cleveland. De la même manière, le Jazz braque la banque et récupère une montagne de joueurs et de picks. Nouveau chapitre, la reconstruction était ainsi lancée. C’est du moins ce que l’on pensait avant le début de saison canon de cette équipe que personne n’attendait.

Donovan Mitchell avait demandé au Jazz de ne pas trader Rudy Gobert

L’Euro miraculeux de la France — 10 et 14 septembre 2022

En 2022, la France nous a agréablement surpris sur la scène internationale. Le 10 septembre, en huitièmes de finale face à la Turquie, le rêve semblait pourtant tourner au cauchemar. Alors que les Bleus étaient menés de deux points à 2,5 secondes de la fin du match, Evan Fournier manque son tir. L’élimination est imminente.

C’est à ce moment que Rudy Gobert, en sauveur, récupère le ballon et réussit un dunk phénoménal. Après prolongation, avec un beau hustle de la part de toute l’équipe, la France finit par s’imposer pour accéder aux quarts de finale. Une victoire miraculeuse.

Quatre jours plus tard, les hommes de Vincent Collet se sont fait la même peur. Face à l’Italie — qui a étonnamment réussi à se défaire de la Serbie —, le sort de la rencontre s’est une fois de plus décidé en prolongation. C’est à ce moment que les Bleus, résolument miraculés, se sont réveillés pour passer à l’étape suivante.

La défaite face à l’Espagne en finale — 18 septembre 2022

En 2022, la France nous a aussi déçus sur la scène internationale. Après ces victoires palpitantes qui ont fait travailler le cardio des fans de basket français et un match facile contre la Pologne, la finale a été un véritable crève-cœur.

Face à l’Espagne, son ennemi de toujours, les Bleus n’ont pas trouvé la force de provoquer un troisième miracle. Dominée par un Juan Hernangomez au-dessus de tout, la sélection tricolore n’a rien pu faire. Une défaite bien méritée (76-88) et une médaille d’argent passée autour du cou avec amertume sont venues conclure l’Euro. Le fait de laisser l’or à la Roja ne rend cet échec que plus douloureux.

La NBA et le reste du monde découvrent Victor Wembanyama — 4 octobre 2022

Dans l’Hexagone, le prodige Victor Wembanyama a déjà une belle cote depuis quelques années. Nous avons sagement attendu le 4 octobre 2022 pour mettre les États-Unis et le reste du monde au courant.

Venu défier Scoot Henderson, le deuxième plus gros prospect de la cuvée 2023, sur son propre terrain, le Français a choqué la planète entière. 37 points et 4 rebonds, à 11-20 au tir dont 7-11 à trois points, contre l’équipe de la G League Ignite. Cette étincelle a allumé un incendie sans précédent.

Spectaculaire devant le public américain, le géant de 18 ans a montré que sa palette technique était aussi large que ses bras sont longs. Beaucoup ont vu Wembanyama pour la première fois ce soir-là, mais certainement pas la dernière. Scotchés par cet échantillon, les USA se sont lancés à corps perdu dans la « Wembamania ». La NBA a ainsi décidé de diffuser ses matches dans le monde entier sur son League Pass, histoire de souligner un peu plus le caractère inédit du talent français.

Podcast #58 : Wembanyama enflamme la planète basket (feat. Pascal Giberné)

Les premiers pas de Victor Wembanyama en bleu — 11 novembre 2022

De retour en France, le prodige français a ramené dans sa valise un virus très contagieuse. Tout le pays a ainsi contracté la fièvre Wembanyama. Chacun de ses matches se joue maintenant à guichet fermé, devant des stars mondiales et les caméras de la Grande Ligue. Le point culminant de la « Wembamania » correspond certainement à ses débuts en équipe de France.

Convié à participer au tournoi de qualification pour la Coupe du monde par son coach, Vincent Collet, le pivot s’est montré à la hauteur du défi. Dans sa première sortie en bleu, « Wemby » a compilé 20 points et 9 rebonds dans une victoire écrasante face à la Lituanie.

Avec le phénomène français en guise de star, la sélection a survolé ses deux rencontres pour se qualifier directement au Mondial. Des débuts très prometteurs pour Victor Wembanyama, qui peut clairement espérer une invitation pour les Jeux de Paris en 2024.

Ja Morant fait vibrer la NBA — Toute l’année

Difficile de choisir un moment particulier, mais il fallait évidemment le mentionner. Ja Morant a été le joueur le plus électrique de 2022 et nous a régalé du début à la fin de l’année.

Fallait-il parler de son buzzer beater à la mi-temps, face aux Spurs ? On oublierait difficilement cette passe de quarterpack lancée par Steven Adams, traversant tout le terrain pour arriver entre les mains de Morant, en l’air, qui réussit alors un alley-oop de l’espace.

Devrions-nous plutôt préférer son contre à deux mains sur Russell Westbrook ? Après tout, cette prouesse athlétique est définitivement l’un des highlights de l’année…

Et s’il fallait choisir parmi tous ses dunks, lequel ? Peut-être que cet énorme poster sur Malik Beasley en playoffs ferait l’affaire, finalement ?

Vous avez l’idée générale. Choisir, c’est renoncer et on ne veut faire une croix sur aucune de ces actions — beaucoup d’autres auraient d’ailleurs pu faire le cut. Ja Morant a dunké sur 2022 et 2023 est la prochaine cible sur sa liste.

Le match de légende de Luka Doncic contre les Knicks - 27 décembre 2022

Oui, c'est un ajout de dernière minute, mais on pouvait difficilement ne pas inclure ce monument réussi par Luka Doncic. Jamais un joueur n'avait compilé au moins 60 points, 20 rebonds et 10 passes dans un match NBA. Pas même Wilt freaking Chamberlain. Doncic l'a fait avec dramaturgie, dans une victoire arrachée en prolongation face aux Knicks, avec un panier improbable à 1 seconde de la fin pour aller en overtime et valider un comeback effarant. Les Mavs étaient menés de 9 points à 38 secondes de la fin...

Luka a, au passage, signé la célébration la plus incompréhensible et chaotique de l'année, puisqu'il pensait que son panier avait fait gagner le match... Comme quoi, on peut avoir à la fois le talent de Mozart et la concentration de JR Smith.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest