NBA Draft 2019 : tous les picks et tous les moves

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Retrouvez tout ce qu'il s'est passé lors de la Draft NBA 2019.

La Draft NBA 2019, c'était la nuit dernière. Vous pouvez revivre le déroulé des picks, du n°1 Zion Williamson au n°60. Pour voir à quel point notre flair était bon (ou pas), il y a aussi notre Mock Draft.

1- Zion Williamson (New Orleans Pelicans) - PF

Quelle surprise ! On sent la tristesse des fans des Knicks, qui ont fantasmé pendant des mois sur la possibilité de voir Zion porter le maillot de leur franchise. Le "man-child" monte sur la scène du Barclays Center pour mettre une casquette des Pelicans. On le savait depuis la loterie et David Griffin valide là son premier gros coup (de bol) à la tête de NOLA. Sans Anthony Davis pour l'éclipser, l'ancien Dukie va pouvoir briller de mille feux et être au coeur de la montée en puissance des Pelicans.

Après avoir posé avec un fan (voir ci-dessous), Zion a fondu en larmes au micro d'ESPN. Sa maman est venue l'aider à finir l'interview.

Zion Williamson Draft

2- Ja Morant (Memphis Grizzlies) - PG

A la seconde où les Grizzlies ont décroché le pick n°2 à la loterie, ils ont passé le mot : ils n'envisageraient aucun autre joueur que Ja Morant. Voilà le meneur explosif de Murray State à Memphis, comme prévu. Avec le départ de Mike Conley, une page s'est tournée. Une autre s'ouvre avec Morant, formidable passeur, finisseur violent et complet.

3- RJ Barrett (New York Knicks) - SG/SF

Les Knicks ont fait ce qu'il y avait de plus logique en prenant le joueur le plus talentueux encore disponible. Dans l'idée, on trouve même qu'il est le deuxième joueur avec le plus de potentiel dans cette classe. Barrett a joué avec Zion Williamson, ce qui a légèrement fait baisser sa cote. Le Canadien n'a pas arrêté de dire qu'il était prêt à tout casser à New York. A lui d'assumer désormais, dans un cadre que l'on sait difficile. On notera que le public local a explosé de joie, contrairement aux picks précédents...

Il y a encore eu des larmes au micro d'ESPN entre RJ et son père Rowan, ancien joueur de Pro A. Foutue poussière...

4- DeAndre Hunter (Atlanta Hawks, via Los Angeles et NOLA) - SF

On le savait depuis que Woj avait balancé l'information dans la soirée. Le trade monté par les Hawks pour grimper dans la hiérarchie avait pour but de récupérer DeAndre Hunter. Travis Schlenk a flashé sur lui et avait peur de le voir partir avant le pick 8 qui lui était initialement dévolu. Avec Hunter, Atlanta récupère un gros défenseur avec une culture de la gagne. Il a participé à la conquête du titre avec Virginia en NCAA et va apporter un plus immédiat aux Hawks et à leur noyau jeune et prometteur. Il a dû enfiler une casquette des Lakers (d'ailleurs, dans ce cas, est-ce que les mecs peuvent la garder ?) pour le protocole, mais c'est bien en Georgie qu'il débutera sa carrière.

5- Darius Garland (Cleveland Cavaliers) - PG

Sale temps pour Collin Sexton, drafté l'année passée. Les Cavs fondent sur Darius Garland, un autre meneur, mais d'un genre nettement différent. Avec seulement 5 matches au compteur à Vanderbilt, Garland n'a pas eu le temps de montrer ce qu'il valait à l'échelon universitaire. Néanmoins, tout ce qui a précédé et les essais qui ont suivi ont alimenté la hype. Cleveland tient là le meilleur shooteur de la cuvée et un grand fan de Damian Lillard. Si sa trajectoire est la même, John Beilein, le nouveau coach, va se régaler en l'aidant à se développer.

6-  Jarrett Culver (Minnesota Timberwolves, via Phoenix) - G/SF

Quelques secondes avant de drafter, les Wolves étaient encore en train d'essayer de dealer ce pick. Ils ont finalement opté pour un joueur qu'on aime beaucoup ici : Jarrett Culver. Le two-way player potentiel de Texas Tech, finaliste NCAA, a l'intelligence et les qualités pour être un joueur très, très solide en NBA. On l'aurait même mis devant Hunter en termes de potentiel, mais les Hawks étaient décidés sur le joueur de Virginia. On attend de voir où Culver va finir, mais on ne se fait pas trop de souci pour lui. Ce sera peut-être bien à Minny, surtout si un spot se libère en cas de départ d'Andrew Wiggins.

7- Coby White (Chicago Bulls) - PG

Le dynamiteur de North Carolina débarque dans l'Illinois. Les Bulls cherchaient un meneur dans cette Draft NBA pour relancer la machine, ils l'ont trouvé avec le chevelu de UNC. White shoote, percute et met globalement du rythme dans les rencontres. Chicago aimera son énergie et sa capacité à prendre feu.

Coby White Draft

8- Jaxson Hayes (New Orleans Pelicans, via Atlanta) - C

Si les Pelicans ne tradent pas ce pick (David Griffin a l'air de vouloir le conserver), ça va sévèrement cavaler dans la raquette de NOLA la saison prochaine. Jaxson Hayes est sans doute le meilleur poste 5 exclusif de cette Draft. Un rim runner très athlétique dont l'association avec Zion Williamson va faire de sacrés dégâts si tout se passe bien. Disons que ça ne shootera pas des masses pour une équipe de l'ère moderne, mais les Pelicans continuent de s'assurer une belle popularité pour les possesseurs du League Pass.

Draft Jaxson Hayes

9- Rui Hachimura (Washington Wizards) - F

Oh le reach ! Les Wizards marquent quand même l'histoire en draftant le premier joueur japonais de l'histoire. On l'attendait un peu plus bas, mais le pari est intéressant. Il lui manque du "range" et il affiche quelques lacunes défensives. En revanche, la finition, l'éthique de travail et l'ambition sont là. Hachimura tournait tout de même à 20 points de moyenne avec une vraie fluidité en attaque. De l'aide pour Bradley Beal dans ce secteur ne fera pas de mal.

rui-hachimura-Draft

10- Cam Reddish (Atlanta Hawks) - F

Le troisième membre de la Trinity de Duke n'a finalement pas glissé plus bas. Même s'il a déçu lors de son unique saison en NCAA - dur de briller derrière Zion Williamson et RJ Barrett - le potentiel est immense. Atlanta a sans doute réussi un coup formidable pour continuer de renforcer son jeune groupe. Il y aura peut-être un peu moins d'attentes autour de son cas ce coup-ci, ce qui l'aidera sans doute à s'exprimer plus facilement.

11- Cameron Johnson (Phoenix Suns, via Minnesota) - F

Gros reach par rapport aux prédictions, même si on l'avait mis 19e (aux Spurs). L'ailier de North Carolina a 23 ans, de la bouteille et surtout un p***** de shoot. Les Suns ont des envies d'arrosage pour coller à la qualité principale de leur franchise player Devin Booker. Avec Johnson, ils récupèrent un spécialiste que Monty Williams, le nouveau coach de Phoenix, saura exploiter. Le style envisagé par Phoenix se dévoile.

12- PJ Washington (Charlotte Hornets) - PF

Le poste 4 de Kentucky a beaucoup progressé sous les ordres de John Calipari à Kentucky. Sa cote de popularité restait incertaine au moment de cette Draft 2019. Charlotte a décidé de miser sur le polyvalent Washington, capable de faire beaucoup de choses à l'intérieur avec un arsenal un peu à l'ancienne, mais aussi un développement certain en défense et dans la prise de responsabilités. On avait du mal à savoir ce que feraient les Hornets avec ce pick. Attendons avant de déclarer que PH Washington sera en Caroline du Nord à la reprise...

13- Tyler Herro (Miami Heat) - SG

Une surprise ! Miami a préféré le joueur de Kentucky a d'autre arrières au profil plus prolifique. Herro est un excellent shooteur, mais on voyait davantage Miami miser sur l'élégance et la palette offensive de Romeo Langford. Tyler Herro, qui s'est présenté avec un costard qu'Austin Powers n'aurait pas renié, est un garçon avec un état d'esprit et une combativité irréprochables. Voilà qui convient bien à ce que fait le Heat depuis quelques saisons.

14- Romeo Langford (Boston Celtics) - SG

Boston ne s'est pas fait prier ! Le Heat a laissé passer l'élégant et possiblement meurtrier scoreur de la fac d'Indiana, les Celtics se sont jetés sur l'occasion. Langford sait créer son shoot (à mi-distance seulement pour le moment), provoque des fautes, absorbe bien le contact et a un body language qui respire le basket. Boston a souvent eu du mal à trouver des alternatives offensives à ses cadres. L'arrivée d'un attaquant aux dents longues pour rebondir après une saison décevante a du sens.

15- Sekou Doumbouya (Detroit Pistons) - F

Et voilà le moment que l'on attendait dans cette Draft. Sekou Doumbouya enfile une casquette des Pistons. Le fit est intrigant à défaut d'être sexy. On est un peu déçus qu'une équipe avec un pick plus élevé n'ait pas misé sur Sekou, qui rate le statut de lottery pick d'un seul spot. En attendant, les Pistons ont besoin de monde et sont dans une période floue. Il y aura peut-être sa chance. Notre Français est en tout cas le premier joueur international de cette Draft 2019.

16- Chuma Okeke (Orlando Magic) - F

Le Magic devra attendre avant de voir celui qui pourrait être un steal de cette classe de Draft en action. Okeke, excellent avec Auburn avant sa grave blessure au genou durant le Tournoi NCAA, est un super défenseur et un poste 3/4 capable de shooter et de faire tout un tas de choses utiles pour une équipe. Après une saison probablement blanche, il pourra faire ses débuts et montrer qu'il a les capacités pour briller dans cette ligue.

17- Nickeil Alexander-Walker (New Orleans Pelicans, via Brooklyn) - G

Encore un super coup pour les Pelicans. Le cousin de Shai Gilgeous-Alexander est un basketteur très complet. "NAW" peut shooter, passer et défendre. S'il n'a pas été pris plus haut, c'est sans doute pour son manque apparent de grosses qualités physiques. On le voit parfaitement s'intégrer dans la rotation arrière de ces Pelicans version Zion Williamson. Un parcours à la "Shai" est tout à fait possible si Alvin Gentry lui fait autant confiance que Doc Rivers l'a fait avec "SGA".

18- Goga Bitadze (Indiana Pacers) - C

Cette fois, les gens se sont concentrés sur lui et non sur Zion Williamson... Le Géorgien était attendu dans ces eaux-là et va exporter ses talents dans l'Indiana. Avec Myles Turner et Domantas Sabonis, il y a du monde capable d'évoluer au poste 5 et on ne verra sans doute pas beaucoup Bitadze dans un premier temps. Le pivot d'Euroleague a en tout cas toutes les armes pour réussir en NBA et y avoir un rôle très honnête.

19- Luka Samanic (San Antonio Spurs) - PF

Tiens, les Spurs se remettent aux amourettes internationales ! Samanic n'est pas un inconnu du basket européen et son talent est connu depuis des années. Au Combine, on l'avait vu franchement à son aise et on se doutait qu'il pourrait être pris en fin de 1er tour. Sa palette moderne avec un peu de tout en magasin sur le plan offensif et une capacité à switcher a plu aux Spurs, qui vont pouvoir tenter de développer un énième talent étranger dont on reparlera peut-être avec admiration dans 10 ans.

20- Mathisse Thybulle (Philadelphie Sixers, via Boston Celtics) - SF

Le 20e pick appartenait à la base aux Boston Celtics. Ils ont décidé de l'échanger avec Philadelphie contre les picks 24 et 33. Thybulle, que l'on avait justement en 20e position dans notre Mock Draft, est un défenseur féroce et instinctif, supérieur à la plupart de ses congénères dans ce registre. A Washington, il a montré de superbes choses sur ce plan. Un renfort très, très intéressant pour les Sixers dans l'optique des âpres batailles de post-saison.

21- Brandon Clarke (Memphis Grizzlies, via Minnesota Timberwolves) - PF

A la base, ce pick appartenait à OKC, mais le Thunder l'a envoyé à Memphis contre le pick 23 et un 2e tour 2024. Les Grizzlies font une bonne pioche avec l'athlétique Brandon Clarke de Gonzaga. Expérimenté, superbe défenseur et pourvoyeur de sensations fortes quand l'envie lui prend, Clarke a déjà bourlingué et débarque dans le Tennessee à 23 ans et avec de vraies perspectives de temps de jeu. Et un accent canadien bien costaud, évidemment.

22- Grant Williams (Boston Celtics) - PF

Voilà un joueur que l'on pensait fait pour les Pacers, mais Indiana a préféré miser sur Bitadze. Aux Celtics, où les "cerveaux" fuient un peu plus chaque jour, avoir un joueur au style épuré, académique et très complet comme Williams est une bonne nouvelle. Très peu de points faibles et une envie dévorante qui en fera un coéquipier parfait dans un vestiaire un peu meurtri par les dissensions et le leadership curieux de Kyrie Irving.

23- Darius Bazley (Oklahoma City, via Utah) - SF

Bazley n'est pas allé en NCAA, préférant se préparer de son côté. Son potentiel immense a plu au Thunder. Il y a chez lui un potentiel d'ailier archi-polyvalent et capable de chambouler la dynamique d'un match. Son manque d'expérience au haut niveau sera peut-être un problème dans un premier temps, mais il pourra aussi apprendre un temps avant de postuler à mieux. Avec Paul George comme mentor possible, cela peut aller très vite.

24- Ty Jerome (Phoenix Suns, via Boston) - PG

Un autre champion NCAA fait son entrée dans la grande ligue. Boston avait ce pick et l'a échangé en dernière minute, envoyant notamment Aron Baynes, le pivot australien, en Arizona. Boston récupère un 1er tour 2020. Ty Jerome, un meneur propre et très intelligent, va venir compenser un peu le manque de qualité à ce poste à Phoenix. Sur pick and roll, il n'a rien à envier aux autres joueurs à son poste dans cette classe de Draft.

25- Nassir Little (Portland Trail Blazers) - F

On avait visé juste dans notre Mock Draft. Nassir Little allait forcément glisser. Plus loin que le premier tour aurait été sévère. Mais ses difficultés en NCAA en ont quand même refroidi plus d'un. A Portland, il jouera pour prouver, comme certains de ses coéquipiers, qu'il a été dangereusement sous-coté. Si son shoot se met en place et qu'il conserve son énergie et son hyperactivité, il y aura toujours un job pour lui en NBA. Il est évidemment loin des prévisions à son sujet, mais Portland est un bon endroit pour faire taire les sceptiques. Un steal potentiel.

26- Dylan Windler (Cleveland Cavaliers) - SG

Un protégé de nos amis d'Envergure, qui en disaient le plus grand bien avant que son nom n'apparaisse dans certaines Mock Drafts. Les Cavs récupèrent un superbe shooteur avec un QI basket élevé et un mental irréprochable développé à la fac de Belmont. John Beilein aura encore un jeune à polir et à faire s'épanouir au mieux. Les opportunités seront là, tant Cleveland avait des lacunes sur le plan de l'efficacité longue distance.

27- Mfiondu Kabengele (Los Angeles Clippers, via Brooklyn) - PF

Encore un poulain des gars d'Envergure, qui n'ont cessé d'encenser ses qualités ces derniers mois. Le poste 4 de Florida State n'est pas uniquement là parce qu'il est le neveu de Dikembe Mutombo. C'est un energizer formidable, un attaquant très respectable et voué à s'améliorer, mais aussi un protecteur de cercle féroce. Adoré par ses coéquipiers chez les Seminoles, il fera le bonheur des Clippers, qui ont récupéré ce pick à Brooklyn quelques minutes plus tôt.

28- Jordan Poole (Golden State Warriors) - G

Avec les blessures des deux snipers Kevin Durant et Klay Thompson pour très longtemps, les Warriors se sont logiquement tournés vers un shooteur. Jordan Poole a montré quelques aptitudes à l'arrosage productif chez les Wolverines. Il ne sera clairement pas là pour défendre vu ses dispositions limitées et son physique "small", mais Golden State ne peut pas cracher sur une option offensive à longue distance dans cette saison galère qui s'annonce.

29- Keldon Johnson (San Antonio Spurs) - SF

Le joueur de Kentucky commençait à paniquer un peu dans la Green Room. Attendu un peu plus haut dans cette Draft NBA Johnson a finalement la chance d'atterrir aux Spurs. San Antonio accueillera avec plaisir le côté épuré de son jeu et son intensité défensive. Gregg Popovich va nous transformer ça rapidement en un joueur important de la rotation.

30- Kevin Porter Jr (Cleveland Cavaliers, via Detroit) - G/SF

Les Cavs avaient vraiment envie de récupérer Kevin Porter. Ils ont envoyé pas moins de quatre 2e tours de Draft pour pouvoir sélectionner en 30e position et ne pas laisser filer le pétard ambulant de USC. Lui aussi a été beaucoup blessé et a connu quelques problèmes extra-sportifs, mais son potentiel est intrigant. Porter est un attaquant magnifique capable de faire vivre un cauchemar à ses vis à vis. Pour ne rien gâcher, il possède des prédispositions intéressantes en défense. Encore faut-il que tout se goupille bien dans sa tête. Si Cleveland lui laisse l'opportunité, il devrait pouvoir faire son trou.

Le 2e tour

31- Nicolas Claxton (Brooklyn Nets) - C

32- KZ Okpala (Phoenix)

33- Carsen Edwards (Philadelphie Sixers) - G

34- Bruno Fernando (Philadelphie Sixers) - G

35- Marcos Louzada Silva (New Orleans Pelicans, via Atlanta) - SF

36- Cody Martin (Charlotte Hornets) - SF

37- Deividas Sirvydis (Detroit Pistons, via Dallas) - SF

38- Daniel Gafford (Chicago Bulls) - C

39- Alen Smailagic (Golden State Warriors, via New Orleans) - PF

40 - Justin James (Sacramento Kings) - SG

41- Eric Paschall (Golden State Warriors) - PF

42 - Admiral Schofield (Washington Wizards, via Philadelphie, qui envoie Jonathon Simmons à D.C)

43- Jaylen Nowell (Minnesota Timberwolves) - G

44- Bol Bol (Denver Nuggets, via Miami) - C

45- Isaiah Roby (Detroit Pistons) - PF

46- Talen Horton-Tucker (Los Angeles Lakers, via Orlando) - SF

47- Ignas Brazdeikis (New York Knicks, via Sacramento) - SF

48- Terance Mann (Los Angeles Clippers) - SG

49- Quinndary Weatherspoon (San Antonio Spurs) - SG

50- Jarrell Brantley (Utah Jazz, via Indiana) - PF

51- Tremont Waters (Boston Celtics) - PG

52- Jalen McDaniels (Charlotte Hornets) - PF

53- Justin Wright-Foreman (Utah Jazz) - PG

54- Marial Shayok (Philadelphie Sixers) - SG

55- Kyle Guy (New York Knicks) - PG

56- Jaylen Hands (Brooklyn Nets, via LA Clippers) - PG

57- Jordan Bone (Atlanta Hawks, via NOLA) - PG

58- Miye Oni (Utah Jazz, via Golden State) - SG

59- Dewan Hernandez (Toronto Raptors) - C

60- Vanja Marinkovic (Sacramento Kings) - SG


Le chrono

01h18 : Alors que les jours, et mêmes les heures, de Frank Ntilikina semblaient comptés à New York, le meneur français devrait passer une nuit plus tranquille que prévu. Le journaliste Steve Popper, de NewsSports, indique qu'aucun deal n'est en place pour un départ du Strasbourgeois. Selon ses informations, il devrait rester aux Knicks jusqu'à nouvel ordre.

00h58 : Andrew Wiggins vit peut-être ses dernières heures en tant que joueur des Minnesota Timberwolves. Selon Jake Fischer de Sports Illustrated, la franchise essaye de se débarrasser de l'encombrant salaire de l'ex-n°1 de Draft. Le prix pourrait être plus modique que prévu tant "Minny" semble résigné à l'idée de voir le Canadien progresser suffisamment pour justifier des prochaines saisons à 27, 29, 31 et 33 millions de dollars...

00h45 : Dans le haut du tableau, ça peut encore bouger. Woj annonce que Koby Altman, le General Manager des Cavs, n'est pas contre trader le pick n°5 cette nuit. Clairement, hors top 3, les joueurs ne rassurent pas grand monde.

00h16 : Wojnarowski est intenable ! Après avoir tenté d’obtenir le pick #4, puis le #5, les Minnesota Timberwolves ont réussi à choper le choix numéro 6 des Phoenix Suns. En échange ils envoient leur 11ème choix ainsi que Dario Saric en Arizona !

00h00 : Ça y est, on se réveille et Adrian Wojnarowski sort de sa torpeur. Les Atlanta Hawks récupèrent le 4ème pick des Pelicans, ainsi que Solomon Hill, le pick #57 et un futur second tour. En échange, ils envoient les choix #8, 17 et 35, ainsi qu’un 1er tour protégé des Cavs ! Les Hawks comptent utiliser le 4e choix pour DeAndre Hunter.

23h35 : Pour Chams Sharania, généralement très bien informé, les trois premiers choix sont verrouillés. Ce n'est pas comme si c'était vraiment une surprise, ni même comme si on avait vraiment besoin d'une confirmation, mais bon :

23h31 : Enfin quelque chose de concret ce soir. TJ Warren débarque aux Indiana Pacers. Les Phoenix Suns l’ont envoyé accompagné du 32ème pick de la draft en échange de cash.

Bol Bol et son costume

23h11 : Pas de mots pour l'immonde costume façon Halloween de Bol Bol. Avec des Nike aux pieds, histoire d'être vraiment dégueulasse. Il ne mérite même pas qu'Adam Silver ne lui sert la main...

https://twitter.com/TheCrossover/status/1141814560883654661

23h10 : Dans cette soirée pour l'instant très calme avant la Draft, une nouvelle, concernant la Free Agency va donner le sourire aux fans des New York Knicks : Kawhi Leonard serait toujours un coup possible ! Le clan de l'ailier des Toronto Raptors voit NY comme une destination possible selon Ian Begley de SNY.

22h55 : Zion Williamson débarque avec son costard blanc. Et bien entendu sa démarche si... particulière.

22h44 : Bobby Portis, auteur d'une belle fin de saison avec les Wizards, intéresse une demi-douzaine de franchises. Les Lakers, les Clippers et le Jazz sont notamment sur les rangs pour l'accueillir. Bizarrement, pas la moindre trace des Bucks de Nikola Mirotic dans ces rumeurs...

22h38 : Holiday sur le départ ? Désolé, ce n'est pas (le grand méchant) Jrue, ce qui aurait été le truc le plus excitant de le soirée mais Aaron, le petit dernier de la fratrie (Justin est dans la ligue aussi). Il portait le maillot des Pacers la saison dernière. Selon l'Indy Star, le meneur intéresse vivement les Bulls et les Wolves, en quête de renfort à ce poste.

22h31 : Les Dallas Mavericks cherchent à refourguer l'arrière Tim Hardaway Jr selon les médias texans. Problème, il est vraiment difficile de trouver une équipe capable d'accepter de récupérer un élément avec un salaire de 18,1 millions de dollars la saison prochaine, plus une "player option" à 18,9 millions ensuite...

22h20 : Tout comme Zion Williamson, le Français Sekou Doumbouya rejoint également le Barclays Center. Le Tricolore a posé avec son agent avant de prendre la direction de la salle, l'occasion pour lui d'arborer un costume rouge et noir. Tiens tiens... un indice de sa future destination ? Dans notre dernière mock, le Tricolore était justement attendu au #10 pick chez les Atlanta Hawks !

22h12 : Pendant ce temps-là, les jeunes talents de cette cuvée 2019 prennent la direction du Barclays Center pour la Draft NBA. Attendu comme le futur #1 pick sélectionné par les New Orleans Pelicans, Zion Williamson ne semble pas vraiment stressé par l’événement !

22h06 : Concernant la Free Agency, les New York Knicks n'ont visiblement pas l'intention de faire n'importe quoi cet été. Si la franchise new-yorkaise ne parvient à attirer un très gros poisson, comme Kevin Durant, Kyrie Irving ou Kawhi Leonard, elle évitera des contrats sur le long terme avec des joueurs d'un standing inférieur.

22h00 : Toujours aucun mouvement en NBA à l'approche de la Draft NBA. On ne va pas se mentir, on attend avec impatience les premières bombes lâchées par Wojnarowski et Charania. Car pour le moment, c'est un peu triste...

Ntilikina sous la menace

21h47 : Il ne s'agit pas d'une surprise, Frank Ntilikina se trouve sur le départ des New York Knicks. Selon les informations de Ian Begley de SNY, la franchise new-yorkaise réclame "seulement" un choix au second tour de la Draft pour le Français. Un prix abordable pour le #8 pick de la Draft NBA 2017.

21h36 : Bradley Beal peut regarder la Draft avec sérénité ce soir. Selon le journaliste de Stadium Jeff Goodman, les Washington Wizards n'ont pas l'intention d'échanger l'arrière ce jeudi, ou même cet été. Il se murmure d'ailleurs que la franchise de DC souhaite le prolonger pour plus de 111 millions de dollars sur 3 ans.

21h30 : Ça faisait longtemps qu'une soirée avant la Draft n'avait pas été aussi calme concernant les rumeurs et les transferts. Pour l'instant, ça ne bouge pas vraiment en NBA. En attendant, le Français Sekou Doumbouya, attendu dans le Top 10 ce soir, se prépare tranquillement pour ce grand rendez-vous avec le déjeuner avec son clan.

21h17 : Les rumeurs se confirment concernant T.J. Warren ! Selon ESPN, les Dallas Mavericks et les Indiana Pacers discutent actuellement avec les Phoenix Suns au sujet d'un trade de l'ailier.

20h55 : La soirée reste calme avant la Draft NBA... mais un dossier de la Free Agency fait parler : Kevin Durant. Blessé au tendon d'Achille, l'ailier pourrait prolonger pour le max aux Golden State Warriors, soit 221 millions de dollars sur 5 ans. Mais avec l'accord entre les deux parties d'un futur trade dans l'équipe de son choix au moment de son retour sur les parquets ! Une folle rumeur, mais avec la NBA...

20h22 : Qui va prendre le pari de sélectionner Bol Bol ? Intriguant pour les franchises NBA étant donné ses capacités physiques, l'intérieur fait cependant l'objet de quelques doutes. Attendu au #12 pick de notre dernière mock, le jeune talent pourrait faire les frais de son profil un peu brut. Ainsi, selon Jonathan Wasserman du Bleacher Report, Bol Bol pourrait perdre quelques places à la Draft. Cependant, il ne devrait pas tomber plus bas que le #20 ou #22 pick.

20h13 : Des nouvelles pour notre Français Sekou Doumbouya, attendu au #10 pick de notre dernière mock. Selon Jordan Schultz d'ESPN, le Tricolore a impressionné certains scouts avec ses récents progrès. Il a même été comparé à un récent champion NBA, l'intérieur des Toronto Raptors Pascal Siakam.

20h01 : Pour l'instant, il faut le reconnaître, cette soirée Draft débute très calmement. On attend pourtant plusieurs mouvements avec des équipes qui doivent passer à l'action... Le calme avant la tempête ? A noter que plusieurs formations comme les Golden State Warriors, les Brooklyn Nets, les Sacramento Kings, les Dallas Mavericks ou encore les San Antonio Spurs cherchent à obtenir des picks entre #20 et #22 selon Jake Fischer de SI.

19h33 : Les Boston Celtics cherchent à se débarrasser de l'intérieur Aron Baynes, selon le journaliste d'ESPN Adrian Wojnarowski. Sans surprise, la franchise du Massachussets cherche surtout à se délester de son contrat, à 5,4 millions de dollars, pour avoir une enveloppe de 23 millions de dollars lors de la Free Agency.

RoCo on the move ?

18h58 : On sait que les New Orleans Pelicans discutent/ont discuté avec les Minnesota Timberwolves au sujet de Robert Covington en échange de leur pick #4. Selon Malika Andrews, NOLA pourrait au final vouloir un big man capable de shooter de loin, histoire de créer du spacing pour Zion Williamson.

18h52 : Selon Ian Begley, les Dallas Mavericks font partie des équipes qui sont intéressées par T.J. Warren. Plusieurs équipes pensent en effet que les Suns sont prêts à lâcher leur ailier, ainsi que Josh Jackson.

18h33 : Les New Orleans Pelicans, qui avaient une team option sur Jahlil Okafor pour la saison prochaine, ont décidé de l'activer. Ils ont été impressionnés, selon Malika Andrews, par la façon dont il a travaillé physiquement et sur les progrès qu'il a fait en défense.

17H44 : Nicolas Batum ne sera finalement pas sur le plateau de beIN pour leur émission sur la Draft 2019. A cause de l'ASVEL qui peut être champion de France ce soir ? Ou parce qu'un trade se prépare ? Ouais, ouais, on extrapole, mais on attend que ça s'accélère niveau rumeurs et news, alors on se chauffe un peu ! En tout cas, il sera remplacé dans l'émission par quelqu'un qu'on connaît très, très bien chez REVERSE : l'excellent Romain Leroy qui officie également chez nos gars d'Envergure.

17h21 : Selon Adrian Wojnarowski, Coby White, le meneur de North Carolina, a été testé par les New York Knicks aujourd’hui. Si R.J. Barrett apparaît depuis des semaines comme leur choix en n°3, NY a testé Darius Garland hier et donc Coby White aujourd’hui.

16h31 : Les New Orleans Pelicans sont prêts à échanger leur pick #4 de cette Draft NBA pour un joueur et un pick au premier tour. Ils ont notamment parlé avec les Minnesota Timberwolves comme on le disait plus tôt. Et ce serait en fait pour Robert Covington et le 11ème pick, selon Jeff Goodman de Stadium A suivre

16h14 : Les Golden State Warriors ont acquis le 41ème pick des Atlanta Hawks. En échange, ils leur ont filé 1,3 millions de dollars et leur pick du second tour en 2024.

Steven Adams en danger ?

14h00 : Tout porte à croire que les Knicks vont jeter leur dévolu sur RJ Barrett avec le 3e pick malgré une cote grandissante pour le meneur Darius Garland. Ca tombe bien, Barrett est sacrément chaud pour jouer à Big Apple. "Mon arrière grand-père, qu’il repose en paix, il était le plus grand fan des Knicks. Il m’a toujours dit que je jouerais un jour pour eux donc ça signifierait beaucoup pour moi", a déclaré le Canadien.

11h11 : Les Celtics sont sur le point de perdre Kyrie Irving et Al Horford le même été. Pour remplacer le Dominicain, Boston penserait à Nikola Vucevic, free agent cet été, selon Shams Charania.

10h00 : Les Phoenix Suns chercheraient un meneur d'expérience pour la prochaine free agency. Meme si Darius Garland débarque via la Draft, Phoenix vise du plus solide. Les noms de Patrick Beverley, Cory Joseph, Darren Collison et... Ricky Rubio, que l'on dit plus proche des Pacers qu'autre chose, sont évoqués.

9h27 : Les Wolves chercheraient à monter dans cette Draft 2019 et trouver un deal avec les Pelicans pour récupérer le 4e choix. Selon Marc Stein, l'approche de Minnesota, qui détient le 11e pick de cette Draft NBA pour le moment, est "agressive".

08h01 : Alors que les Warriors ont le 28e pick dans cette Draft NBA, Kevin Durant serait prêt à rester à Golden State. Le fait que les Californiens soient prêts à lui proposer un contrat très long malgré sa blessure le fait beaucoup réfléchir selon Adrian Wojnarowski.

7h05 : OKC ne tient pas plus que ça à son pick n°21. Et tristement pas plus que ça non plus à Steven Adams. Le Néo-Zélandais, joueur-clé du Thunder depuis sa Draft en 12e position en 2013, fait partie des trois joueurs déclarés disponibles pour être couplés au pick en question Les deux autres : Andre Roberson, blessé de longue date, et Dennis Schröder.

6h30 : Comme d'habitude, des équipes ont bougé la veille pour préparer le terrain. Et les picks ont eux aussi la bougeotte. Le pick 23 est passé de Utah à Memphis dans le deal qui a envoyé Mike Conley au Jazz. Un peu plus tard, les Bucks ont fait de la place dans leur cap space en envoyant Tony Snell et le pick n°30 aux Pistons. Detroit dispose désormais de trois picks pour cette Draft NBA 2019, les 15, 30 et 45.